Sondra Radvanovsky

Les artistes
Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7134
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Sondra Radvanovsky

Message par MariaStuarda » 19 mars 2018, 11:11

offenbach a écrit :
19 mars 2018, 10:53
MariaStuarda a écrit :
19 mars 2018, 10:46
offenbach a écrit :
18 mars 2018, 18:19
Le site du Bayerische Staatsoper l'annonce dans Roberto Devereux les 20 et 23 mars 2019. :Jumpy: :Jumpy:
Dans la production de Loy, où Grubi assurera les deux dates suivantes.
C'est d'ailleurs un événement en soi et annonce le déclin de ma Grubie à Munich car c'est la première fois, à ma connaissance, qu'elle partagerait l'affiche dans cette production créée pour elle. En tous cas, c'est effectivement magnifique de voir que c'est Sondra qui s'y colle; reste à voir si elle va surpasser Edita dans la scène de la perruque :lol:
Tu as raison, c'est sans doute le signe du début des adieux pour notre Grubi, mais aussi un magnifique passage de flambeau, rien que l'idée m'émeut profondément.
Oui je trouve le symbole très fort.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9853
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Sondra Radvanovsky

Message par HELENE ADAM » 19 mars 2018, 11:24

MariaStuarda a écrit :
19 mars 2018, 11:11
offenbach a écrit :
19 mars 2018, 10:53
MariaStuarda a écrit :
19 mars 2018, 10:46
offenbach a écrit :
18 mars 2018, 18:19
Le site du Bayerische Staatsoper l'annonce dans Roberto Devereux les 20 et 23 mars 2019. :Jumpy: :Jumpy:
Dans la production de Loy, où Grubi assurera les deux dates suivantes.
C'est d'ailleurs un événement en soi et annonce le déclin de ma Grubie à Munich car c'est la première fois, à ma connaissance, qu'elle partagerait l'affiche dans cette production créée pour elle. En tous cas, c'est effectivement magnifique de voir que c'est Sondra qui s'y colle; reste à voir si elle va surpasser Edita dans la scène de la perruque :lol:
Tu as raison, c'est sans doute le signe du début des adieux pour notre Grubi, mais aussi un magnifique passage de flambeau, rien que l'idée m'émeut profondément.
Oui je trouve le symbole très fort.
En même temps c'est logique. Sondra Radvanovsky est très appréciée à Munich, elle avait déjà repris après Gruberova, le Norma dans la production de Jurgend Rose où je l'ai vue (j'avais fait un CR enthousiaste... :wink: ). Elle alterne logiquement avec elle sur un rôle où je ne lui vois guère de concurrence actuelle... (AMHA son rôle le plus abouti dans tous ceux que j'ai vus parce qu'elle a, peut-être davantage que dans Aida, Amelia, Tosca ou Norma, totalement construit son personnage de reine.)
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9160
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Sondra Radvanovsky

Message par Bernard C » 19 mars 2018, 11:47

Sans mésestimer la place probablement prépondérante actuellement de Sondra Radvanovsky dans les reines donizettiennes ( je mesestime si peu que je vais la réentendre dans deux mois dans Bolena et dans Elisabetta en septembre) , il y a plus qu'une marche , un étage entre ces rôles et Norma à laquelle elle atteint désormais.
Elle le reconnaît elle même et elle a raison, Norma est le rôle des rôles, et elle a mis des années à atteindre quelque chose proche d'un accomplissement.
J'ignore comment évoluera cette Norma , mais tout aussi extraordinaire que soit son Elisabetta donnée notamment à NY , qui est la plus maîtrisée , Bellini est d'un autre ordre.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
jmc
Ténor
Ténor
Messages : 556
Enregistré le : 07 déc. 2008, 00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Re: Sondra Radvanovsky

Message par jmc » 19 mars 2018, 15:54

Bernard C a écrit :
19 mars 2018, 11:47
je vais la réentendre dans deux mois dans Bolena et dans Elisabetta en septembre.
Après Toronto et avant San Francisco tu ne vas pas l'entendre à Bastille en juin dans il trovatore :?:

Jean-Marc

Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9160
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Sondra Radvanovsky

Message par Bernard C » 19 mars 2018, 16:26

jmc a écrit :
19 mars 2018, 15:54
Bernard C a écrit :
19 mars 2018, 11:47
je vais la réentendre dans deux mois dans Bolena et dans Elisabetta en septembre.
Après Toronto et avant San Francisco tu ne vas pas l'entendre à Bastille en juin dans il trovatore :?:

Jean-Marc
Jean Marc je citais essentiellement les rôles dans les Donizetti puisque Hélène avançait que SR avait dans Devereux son" rôle le plus abouti" .
Bien sûr j'irai l'entendre dans la Leonore du Trouvere à Paris :wink:

Elle y est formidable, je l'ai entendue plusieurs fois dans cet opéra ; c'est aussi un de ses "rôles fétiches" depuis longtemps ( je sais que Polo et Placido il y a longtemps divergeaient avec moi , mais c'est déjà bien vieux , c'était notamment avec D. Hvorostovsky et M.Alvarez )
La voix était moins stable qu'aujourd'hui.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
philopera
Ténor
Ténor
Messages : 814
Enregistré le : 12 mars 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Sondra Radvanovsky

Message par philopera » 20 mars 2018, 18:53

offenbach a écrit :
19 mars 2018, 10:53

Tu as raison, c'est sans doute le signe du début des adieux pour notre Grubi, mais aussi un magnifique passage de flambeau, rien que l'idée m'émeut profondément.
Si Radvanovsky pouvait éviter de prendre le flambeau de Gruberova mais plutôt celui de Mariella Devia , cela m'émouvrait profondément...
Il y a 5 jours ,Devia (70 ans en Avril) à Parme dans la scène finale de Roberto Devereux c'est ICI

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 40 invités