Evelyn Herlitzius

Les artistes
philipppe
Ténor
Ténor
Messages : 939
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Evelyn Herlitzius

Message par philipppe » 29 oct. 2017, 10:51

Bernard C a écrit :
28 oct. 2017, 10:34
Bernard C a écrit :
13 janv. 2017, 09:45
Parmi les innombrables fans sur ODB de Evelyn Herlitzius , quelques uns peuvent être intéressés par son nouveau challenge en 2018 ( du 12 juin au 1er juillet 2018)
Les trois Brünnhilde du Ring de San Francisco .
C'est ni plus compliqué que d'aller à Bayreuth ni plus cher .

Le reste de la distribution est excitante à plus d'un égard .
La direction est assurée par D.Runnicles ( que personnellement j'ai adoré dans cette production ici même il y a quelques années et qui connait son orchestre de SF par cœur l'ayant dirigé pendant des lustres )

La mise en scène est celle du Ring "américain" de Zambello , dont on a beaucoup parlé ( Attention ce n'est ni Regie , ni Konzept ! )

Brünnhilde : Evelyn Herlitzius
Siegfried : Daniel Brenna
Wotan : Greer Grimsley
Sieglinde : Karita Mattila
Siegmund : Brandon Jovanovich
Fricka /Waltraute : Jamie Barton
Alberich : Falk Struckmann

Pour ceux que ça intéresse , les réservations sans contribution ouvrent au SFO pour ce Ring , restent des places disponibles dans un éventail de catégories de 360 $ à 1600 $ / cycle complet . ( Sont sold out les deux extrémités de prix , à 220 $ et à 2000$)

Bernard

attention au balcon l' Operavision est positionné à toutes les représentations
UA , sponsor , fait un tarif spécial pour ceux qui souscrivent à un Ring
C est donc globalement plus cher qu’un ring à Bayreuth

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8852
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Evelyn Herlitzius

Message par Bernard C » 29 oct. 2017, 12:51

Tu as raison, tout ça paraît bien cher , surtout pour une reprise , avec une distribution plutôt moins prestigieuse qu'à la création de la production.
(Et les vols sont toujours plus chers à partir de la mi juin pour la Californie)

Bernard
je n'avais pas prévu de revoir ce Ring une troisième fois sauf si Goerke l'avait chanté
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 29 invités