Première interview avec Julie Fuchs (octobre 2010)

Les artistes
Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3310
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Première interview avec Julie Fuchs (octobre 2010)

Message par micaela » 24 avr. 2018, 16:55

il semble en fait que le problème vienne vraiment de la mise en scène (à un moment Pamina chante installée sur un trapèze et il y a des scènes "aériennes" déconseillées aux femmes enceintes).
Je crois finalement que l'affaire a été très mal gérée, ainsi que la communication à son sujet.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

MezzoPower
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 219
Enregistré le : 03 oct. 2011, 23:00
Contact :

Re: Première interview avec Julie Fuchs (octobre 2010)

Message par MezzoPower » 24 avr. 2018, 17:46

dge a écrit :
20 avr. 2018, 18:59
Oui, la route est encore longue...
La route est encore longue avant que les gens arrêtent de tirer à boulets rouges sur des décisions alors qu'ils n'en connaissent pas les tenants et aboutissants ?
Tout à fait...

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3310
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Première interview avec Julie Fuchs (octobre 2010)

Message par micaela » 24 avr. 2018, 17:54

J'avoue qu'au départ j'ai eu la même envie de tirer à boulets rouges. Mais tout est peut-être finalement une tempête dans un verre d'eau, et surtout, comme je l'ai déjà dit, une histoire de mauvaise gestion des faits et/ou de la communication . Il semblerait même que la décision ne vienne pas de la metteuse en scène, mais du théâtre.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

elisav
Baryton
Baryton
Messages : 1601
Enregistré le : 18 juin 2012, 23:00

Re: Première interview avec Julie Fuchs (octobre 2010)

Message par elisav » 24 avr. 2018, 18:14

micaela a écrit :
24 avr. 2018, 16:55
il semble en fait que le problème vienne vraiment de la mise en scène (à un moment Pamina chante installée sur un trapèze et il y a des scènes "aériennes" déconseillées aux femmes enceintes).
Je crois finalement que l'affaire a été très mal gérée, ainsi que la communication à son sujet.
Ceci aurait dû être spécifié clairement dans le contrat entre le théâtre et la soprano. Sinon, ça apparaît comme une décision après coup et un manque de sérieux de la part de la direction.

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2378
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Première interview avec Julie Fuchs (octobre 2010)

Message par dge » 24 avr. 2018, 18:57

MezzoPower a écrit :
24 avr. 2018, 17:46
dge a écrit :
20 avr. 2018, 18:59
Oui, la route est encore longue...
La route est encore longue avant que les gens arrêtent de tirer à boulets rouges sur des décisions alors qu'ils n'en connaissent pas les tenants et aboutissants ?
Tout à fait...
Il y a peut-être dans ce cas une erreur de communication, mais on ne prête qu'aux riches et je maintiens que la route est encore longue. Certain(e)s artistes se voient fermer les portes de certains théâtres/ rôles pour des questions de physique.

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 3310
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Première interview avec Julie Fuchs (octobre 2010)

Message par micaela » 24 avr. 2018, 19:07

C'est un tout autre débat, et qui ne touche pas que les femmes .
La mauvaise communication faisait quand même penser qu'il s'agissait d'un cas de renvoi expéditif pour cause de grossesse.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10308
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Première interview avec Julie Fuchs (octobre 2010)

Message par HELENE ADAM » 24 avr. 2018, 19:11

Sa mise au point

Hello Everyone!

Thank you to you all for your overwhelming support and for helping me through these rather difficult few days.
It was never my intention to create animosity or a ‘media storm’ with my post regarding my employment whilst pregnant – instead I wanted to be honest with my friends, fans and followers about the reason I am no longer appearing at the Hamburg State Opera as Pamina this month. However, since my first post on this matter, it has come to light that my situation has been far from unique and I am saddened to hear that so many of my colleagues have had similar experiences or are currently going through the same situation as me, without having the opportunity to speak out about it. Whilst I do not want to debate every single detail of this situation, I would like to clarify a few points that I mentioned in my official press release:

I informed the Hamburg State Opera of my pregnancy one month before rehearsals were due to begin to give them ample time to work out a solution to solve any issues with the staging. I was then assured (up until this week) that the few minutes of staging they were concerned about could be altered to allow for my participation. I was then told on Thursday 19th April that the house no longer felt it was possible for me to come to Hamburg as the adjustments required to allow my participation would compromise the production’s artistic integrity. To be clear, my rehearsals were due to start 4 days later on Monday 23rd April (yesterday).

As I hope you can understand, these events have left me feeling hurt, humiliated and not respected as an artist or as a human being. It has also made me realise how easy it is for a theatre to fire an artist in my position without even considering compensation. Even though I understand that theaters are obliged to follow the law, I feel that it is also a woman's responsibility to decide with her doctors what is dangerous for her or her baby. In addition, we all know that opera productions are slightly altered on a regular basis to accommodate an artist’s injury, illness or indeed, preferences.

My team is currently working hard on this case, so I hope that you will understand that I am not able to speak freely until this situation is resolved. My great wish moving forwards is that we make progress in every field so that both men and women in the arts are respected in the workplace at all times.

I send you my love and see you soon for more musical adventures!
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

MezzoPower
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 219
Enregistré le : 03 oct. 2011, 23:00
Contact :

Re: Première interview avec Julie Fuchs (octobre 2010)

Message par MezzoPower » 25 avr. 2018, 00:05

dge a écrit :
24 avr. 2018, 18:57
MezzoPower a écrit :
24 avr. 2018, 17:46
dge a écrit :
20 avr. 2018, 18:59
Oui, la route est encore longue...
La route est encore longue avant que les gens arrêtent de tirer à boulets rouges sur des décisions alors qu'ils n'en connaissent pas les tenants et aboutissants ?
Tout à fait...
Il y a peut-être dans ce cas une erreur de communication, mais on ne prête qu'aux riches et je maintiens que la route est encore longue. Certain(e)s artistes se voient fermer les portes de certains théâtres/ rôles pour des questions de physique.
C'est tout à fait possible, tout à fait vrai même, mais ce n'est à mon sens pas le sujet ici.
Mauvaise communication + non bénéfice du doute, une doublette qui fait beaucoup de ravages je trouve.

MezzoPower
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 219
Enregistré le : 03 oct. 2011, 23:00
Contact :

Re: Première interview avec Julie Fuchs (octobre 2010)

Message par MezzoPower » 25 avr. 2018, 00:07

elisav a écrit :
24 avr. 2018, 18:14
micaela a écrit :
24 avr. 2018, 16:55
il semble en fait que le problème vienne vraiment de la mise en scène (à un moment Pamina chante installée sur un trapèze et il y a des scènes "aériennes" déconseillées aux femmes enceintes).
Je crois finalement que l'affaire a été très mal gérée, ainsi que la communication à son sujet.
Ceci aurait dû être spécifié clairement dans le contrat entre le théâtre et la soprano. Sinon, ça apparaît comme une décision après coup et un manque de sérieux de la part de la direction.
De très nombreux contrats sont signés avant que la mise en scène ne soit faite.

elisav
Baryton
Baryton
Messages : 1601
Enregistré le : 18 juin 2012, 23:00

Re: Première interview avec Julie Fuchs (octobre 2010)

Message par elisav » 25 avr. 2018, 11:28

MezzoPower a écrit :
25 avr. 2018, 00:07
elisav a écrit :
24 avr. 2018, 18:14
micaela a écrit :
24 avr. 2018, 16:55
il semble en fait que le problème vienne vraiment de la mise en scène (à un moment Pamina chante installée sur un trapèze et il y a des scènes "aériennes" déconseillées aux femmes enceintes).
Je crois finalement que l'affaire a été très mal gérée, ainsi que la communication à son sujet.
Ceci aurait dû être spécifié clairement dans le contrat entre le théâtre et la soprano. Sinon, ça apparaît comme une décision après coup et un manque de sérieux de la part de la direction.
De très nombreux contrats sont signés avant que la mise en scène ne soit faite.
Et alors ? En quoi ça changerait la responsabilité de la Direction du théâtre (qui a apparemment « ajusté » les conditions du contrat après coup) ?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités