Marianne Crebassa (entretien ODB + son actualité)

Les artistes
Avatar du membre
aurele
Basse
Basse
Messages : 2281
Enregistré le : 30 août 2006, 23:00
Contact :

Re: Marianne Crebassa (entretien ODB + son actualité)

Message par aurele » 23 oct. 2017, 15:23

Le disque "Secrets" a été enregistré en mars 2017 au Mozarteum à Salzburg.

Crebassa a une approche très lyrique de la mélodie française, avec un effet de distance présent dans de nombreuses mélodies. La diction est plutôt bonne dans l'ensemble mais à cause de sa voix, certaines consonnes sont un peu floues par instants. Certains aigus ne sont pas très jolis, en revanche le registre grave est superbe, pour l'aspect purement vocal. Néanmoins, j'aime beaucoup son timbre dans l'ensemble, elle me rappelle Von Stade beaucoup, avec une vibration particulière. C'est une musicienne que je trouve intelligente, même s'il y a un côté trop étudié selon moi dans ce répertoire.

Les "Chansons de Bilitis" ne sont pas ce qu'il y a de plus intéressant dans ce disque. Cela sonne trop plaintif, pas assez sensuel et ce côté très fabriqué me dérange un peu. On s'ennuie.

Pour "Shérérazade", je préfère clairement une version avec orchestre et je pense que cela aurait mieux mis en valeur la mezzo dans une telle version, car la voix et son format se prête très bien à ces mélodies, notamment "Asie".

Les autres mélodies de Debussy ne sont déjà pas à l'origine ma tasse de thé. C'est dedans en particulier que les aigus sont assez désagréables, avec une acidité qui me gêne. Cela ne m'emballe pas.

La vocalise de Ravel est une pièce qui m'a toujours laissé assez indifférent. Après, rien à reprocher à son interprétation.

Je trouve que les Fauré lui conviennent très bien mais il me faut comparer avec d'autres interprètes mais elle me touche dedans à cause de la vibration sensible de son timbre. Notamment dans "Cygne sur l'eau" avec une très belle diction. Elle arrive à me transporter dans ce qu'elle raconte. Fauré est un des compositeurs du XXe que je préfère au niveau de la mélodie française en plus.

Duparc trouve en Crebassa une interprète idéale, notamment en raison de la mélancolie qui se dégage de ses mélodies. Le début de "Elegie" est merveilleux notamment à cause de ce timbre, de cette manière de dire le texte. Le mot "dépouille" en revanche est difficile à distinguer. J'ai l'impression d'entendre Von Stade, je ne sais pas si elle l'a enregistré mais je ne crois pas. "Chanson triste", je l'aime beaucoup par Gens avec Manoff mais le vibrato de Crebassa utilisé à bon escient, c'est juste bouleversant. "Au pays où se fait la guerre" est une des plus belles mélodies de Duparc également mais ce n'est pas celle dans laquelle je préfère la mezzo-soprano, mais sans doute à cause du piano derrière. Sur le même texte pour ce qui est de "Lamento", je préfère la mélodie des Nuits d'été. Cycle dans lequel j'aimerais beaucoup entendre Crebassa qui est pour moi entre Von Stade et Baker au niveau de la vibration particulière du timbre, de parentés aussi entre ces timbres.

La vocalise de Say est une musique qui évoque l'orient, normal puisque le pianiste est turc. D'ailleurs, c'est cohérent avec l'intégration de "Shéhérazade" au programme. Le pianiste et compositeur se fait plaisir sur cette pièce sur laquelle c'est difficile d'évaluer la chanteuse.

Say est un pianiste que je ne connais quasiment pas mais j'ai l'impression qu'il pense beaucoup à lui, il a un jeu assez narcissique et c'est très maniéré, il ne sert pas toujours les compositeurs. On sent d'ailleurs que c'est un pianiste qui aime beaucoup le jazz. Techniquement, je n'ai pas les connaissances suffisantes mais d'après ce que je crois entendre, il utilise énormément la pédale et cela nuit à la conduite musicale.

Le disque est à écouter et je l'ai acheté surtout pour la mezzo-soprano et le programme. Je ne regrette pas l'achat car je l'avais écouté au préalable en streaming mais je suis sûr qu'avec un autre pianiste, Crebassa aurait révélé d'autres choses car on peut déplorer par moments trop de froideur, de détachement et surtout du côté du pianiste, trop de choses désagréables et d'effets.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 9025
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Marianne Crebassa (entretien ODB + son actualité)

Message par HELENE ADAM » 30 oct. 2017, 15:02

Remise de l'Echo Klassik 2017 du meilleur enregistrement à Marianne Crebassa (prix reçu également par Aida Garifulina)
viewtopic.php?f=1&t=17700&hilit=Echo+Kl ... 10#p323922



Image
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre,je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 22 invités