Brigitte Fassbaender

Les artistes
bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Brigitte Fassbaender

Message par bajazet » 03 mars 2005, 01:05

Allez, je l'avoue : Fassbaender, c'est la voix de mezzo que je préfère entre toutes. Je ne l'ai entendue que 2 fois sur scène, en Geschwitz au Châtelet, et dans le Voyage d'hiver. L'expressionnisme viscéral de ses dernières années, où la voix était sans doute durcie et asséchée, peut parfois faire oublier à quel point elle réunissait splendeur vocale, force et raffinement expressifs, avec une sidérante éloquence de la diction.

Sa discographie est abondante. Je m'en tiendrai ici à quelques disques de lied, dont elle a été une fantastique interprète.

? SCHUBERT : Le Chant du Cygne, avec A. Reimann (DG). Plus équilibré que son Voyage d'hiver avec le même pianiste (EMI), qui ne sera pas du goût de tout le monde à cause de sa violence.

? SCHUMANN : L'Amour et la Vie d'une Femme. Liederkreis op. 24 (Heine), avec I. Gage. Un modèle.
Est également paru récemment chez Orfeo un programme Schumann live (son premier récital à Salzbourg, avec E. Werba) dont on dit merveilles : je ne l'ai pas encore entendu.

? BRAHMS : un sublime programme Brahms comprenant les 2 lieder avec alto obligé et accompagné par I. Gage est d'abord paru chez Acanta; il est réédité dans la collection ultra-économique "Arts". À connaître absolument. Je conseillerais même ce disque en priorité (avec le disque de Margaret Price chez Orfeo) si on veut découvrir les lieder de Brahms.

? Enfin, une réédition systématique de tous ses enregistrements de lieder pour EMI est en cours de publication en Allemagne, à prix très économique.
On y retrouve des enregistrements des années 1970, au début de sa carrière (la voix était d'une richesse fabuleuse, et le génie déjà bien présent), dont certains n'avaient jamais été publiés en CD. 2 volumes sont déjà parus, les 2 suivants seront disponibles en avril puis juillet :

1) Zigeunerlieder (Dvorak, Liszt, Tchaïkowski, Brahms) + d'autres lieder de Brahms (Brahms lui va bien, décidément!).

2) Schubert + Wolf (Mörike-Lieder)

3) Mendelssohn avec E. Werba (inoubliables !) et Dichterliebe de Schumann avec A. Reimann (saisissant).

4) Mahler + Milhaud, avec I. Gage + Livre des jardins suspendus, de Schönberg, avec A. Reimann (ce dernier, qui date des années 80, était couplé en microsillon avec le Dichterliebe)..

[Je n'ai pas l'impression que ces disques doivent être distribués en France, mais on peut se les procurer aisément sur Internet (par exemple, sur Amazon.de)]


Un v?u pieux pour terminer :
que ressurgissent des archives de l'Opéra de Munich que publie Orfeo son Sesto de la Clémence avec Varady, et pourquoi pas son Orphée de Gluck dirigé par Jochum.
Déjà disponibles : Amnéris dans l'Aida dirigée par Muti (avec Tomowa-Sintow et Domingo), et une Charlotte phénoménale(au français admirable) confrontée au Werther de Domingo.

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 03 mars 2005, 01:16

Pour l'anecdote :
elle a commencé dans les ch?urs de l'Opéra de Munich (Femme sans ombre dirigée par Keilberth, avec Borkh et Mödl), où elle a longtemps chanté des rôles modestes.
Débuts en France à Bordeaux, dans le Page de Salomé, en 1965.

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1705
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Message par aroldo » 03 mars 2005, 10:08

ne pas oublier que dans le domaine lyrique elle a aussi été un splendide Quinquin !

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 11 mai 2005, 17:19

Le volume 3 de la grande réédition d'enregsitrements de lieder par Fassbaender chez EMI vient de paraître en Allemagne. (La diffusion de cette série en France ne semble toujours pas à l'ordre du jour ?)
Enthousiasmant !

Le programme unit Mendelssohn et Schumann, issu de 3 sessions :

? Mendelssohn (1979), avec Erik Werba :
"Neue Liebe; Gruß; Der Mond; Allnächtlich im Traume; Die Liebende schreibt; Suleika; Scheidend; Pagenlied; Nachtlied"

? Schumann (1976), avec Werba encore :
"Widmung; Der schwere Abend; Der Nußbaum; Aufträge; Cycle de Marie Stuart; Dein angesicht; Tragödie; Mit Myrten und Rosen"

? Schumann, Dichterliebe (1983), avec Aribert Reimann.

Ensemble phénoménal en effet. Les Mendelssohn sont d'une splendeur vocale et d'une intensité poétique peut-être inégalée dans ces pages, dont certaines, sublimes, demeurent hélas bien méconnues.

J'insisterai surtout sur le Dichterliebe. Fassbaender dit elle-même que la rencontre avec Reimann fut un coup de foudre et qu'ils se sont entendus immédiatement. Interprétation assez radicale, l'amertume et l'ironie de Heine trouvant ici une force extraordinaire. À connaître absolument !

NB. Le microsillon original de 1983 proposait sur l'autre face le cycle de Schönberg, "le Livre des Jardins suspendus" (poèmes de St. Georg) : on pourra le retrouver dans le volume 4, à paraître en juillet.

xavierscriabine
Baryton
Baryton
Messages : 1065
Enregistré le : 08 juin 2005, 23:00
Contact :

Message par xavierscriabine » 10 juin 2005, 02:48

Je viens de découvrir un CD Liszt/Strauss; c'est magnifique, d'une grande intensité.
Elle est également une excellente Clytmenestre dans l'Elektra d'Abbado. (DVD)

Une de mes mezzos préférées.

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 10 juin 2005, 02:56

Oui, il y a en particulier dans cet album un des plus beaux "Allerseelen" de Strauss de la discographie.

À la fin de sa carrière, elle a chanté Clytemnestre avec une violence expressionniste qui n'a pas été du goût de tout le monde. Il luie st même arrivé de se faire siffler à Munich dans le rôle, c'est dire ? J'ai une bande du Met, avec Behrens déjà en (ravissants) lambeaux, où Fassbaender en fait des tonnes, croasse à certains moments, bref on se croirait chez le Docteur Caligari, dans une salle d'attente où se trouverait déjà Nosferatu.

Fassbaender a exactement la couleur de mezzo qui me ravit, sans parler de la personnalité et de l'articulation. Outre la splendeur du timbre, elle a une qualité de présence et de relief toujours saisissante, ses disques le prouvent de façon magistrale.

A vrai dire, je la mets avec Troyanos et Baker au-dessus de toutes les autres mezzos. 3 ramiers inoubliables dans les Gurrelieder.

P.S. Allez, je me rebelle contre le dogme de la Trinité : j'ajoute Von Stade.

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1705
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Message par aroldo » 10 juin 2005, 17:05

bajazet a écrit : A vrai dire, je la mets avec Troyanos et Baker au-dessus de toutes les autres mezzos. 3 ramiers inoubliables dans les Gurrelieder.

P.S. Allez, je me rebelle contre le dogme de la Trinité : j'ajoute Von Stade.
Voyons, voyons ... des couleurs plutôt claires, des chanteuses qui ne poitrinent pas, des émotives à fleur de peau, des anglo-saxonnes ou des germanistes (pas de latines donc) : tout cela est très cohérent docteur Bajazet. On est on peut plus loin du grand mezzo, toujours à mi chemin entre le soprano dramatique et le contralto, type Cossoto.
Fassbaender a chanté une relative rareté, puis qu'elle a été une des rares Clarice de La Pietra del Paragone.
C'est curieux elle n'a jamais été tenté par des tessitures plus sopranisantes.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
Semolino
Alto
Alto
Messages : 401
Enregistré le : 18 août 2004, 23:00
Contact :

Message par Semolino » 10 juin 2005, 22:36

bajazet a écrit :Pour l'anecdote :
elle a commencé dans les ch?urs de l'Opéra de Munich
Elle aurait dû y rester. 8)

Avatar du membre
DavidLeMarrec
Ténor
Ténor
Messages : 630
Enregistré le : 02 nov. 2003, 00:00
Localisation : Bordeaux
Contact :

Message par DavidLeMarrec » 10 juin 2005, 22:49

Werther a écrit :
bajazet a écrit :Pour l'anecdote :
elle a commencé dans les ch?urs de l'Opéra de Munich
Elle aurait dû y rester. 8)
Hé! Ho! Tu ne vas pas pourrir les fils de notre Bajazet ! Déjà qu'il n'y a pas foule, généralement...

S'il n'y a pas de maîtrise de souffle dans ses Rückert, je veux bien être changé en lapin !


David - catégorique

Avatar du membre
DavidLeMarrec
Ténor
Ténor
Messages : 630
Enregistré le : 02 nov. 2003, 00:00
Localisation : Bordeaux
Contact :

Message par DavidLeMarrec » 10 juin 2005, 22:52

Image

Au secours ! Werther m'a envoûté !


David - roicarotte

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 39 invités