Stanislas de Barbeyrac - Entretien accordé à ODB

Les artistes
Schwannhilde
Basse
Basse
Messages : 2169
Enregistré le : 09 août 2013, 20:36

Re: Stanislas de Barbeyrac - Entretien accordé à ODB

Message par Schwannhilde » 04 juin 2015, 11:51

Et splendide dans Lyonnel du Roi Arthus.
" Vaut mieux en rire que s'en foutre " (Didier Super)

Avatar du membre
dge
Basse
Basse
Messages : 2358
Enregistré le : 20 sept. 2004, 23:00
Localisation : lyon
Contact :

Re: Stanislas de Barbeyrac - Entretien accordé à ODB

Message par dge » 04 juin 2015, 11:51

Ce n'est pas parce qu'on lui a demandé de chanter ( un duo si je me rappelle) de Don Carlos pour des besoins de programmation, qu'il a envisagé de chanter Verdi. Attention à la sur-interprétation de cet épisode.
Il est, dans notre entretien, très lucide sur ses possibilités actuelles dans ce répertoire. Dans Opéra Magazine il ne dit pas autre chose et nous apprend que son prochain rôle verdien sera Macduff à Marseille.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12365
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Stanislas de Barbeyrac - Entretien accordé à ODB

Message par PlacidoCarrerotti » 04 juin 2015, 12:29

paco a écrit :J'abonde dans le sens des louanges prononcées par les uns et les autres, ce chanteur est très prometteur, j'ai un excellent souvenir de sa prestation à l'OC en juin dernier (concert avec Manfrino, Guèze, Deshayes Duhamel etc.) : beaucoup de poésie, un très beau phrasé, une projection saisissante, une diction très claire, beaucoup d'intelligence musicale, une présence assez magnétique sur scène.
Après, Don Carlos hier soir était effectivement un mauvais choix (sans compter les problèmes liés à la prise de son qui n'ont rien arrangé), ce n'est pas du tout son univers aujourd'hui (ni vocalement ni d'un point de vue de la personnalité). En revanche quantité d'autres répertoires s'offrent à lui et je retournerai bien volontiers l'écouter :D

J'aime beaucoup cet artiste mais il est dommage qu'il ait choisi une technique plutôt "mozartienne" qui nuit à l'épanouissement de son aigu.
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
cosimus
Ténor
Ténor
Messages : 714
Enregistré le : 14 mai 2015, 13:39

Re: Stanislas de Barbeyrac - Entretien accordé à ODB

Message par cosimus » 04 juin 2015, 12:31

Schwannhilde a écrit :Et splendide dans Lyonnel du Roi Arthus.

+1 et à tous points de vue.
Le public de la Bastille semble également de cet avis. :clap: Je n'avais pas fait attention à lui (ni au reste de la distribution) quand j'ai pris des places pour Alceste, mais je me réjouis de l'y retrouver. :D
"Est modus in rebus", Horace

"La vérité luit de sa propre lumière;& on n'éclaire pas les esprits avec la flamme des bûchers." Marmontel, Bélisaire,

elisav
Baryton
Baryton
Messages : 1594
Enregistré le : 18 juin 2012, 23:00

Re: Stanislas de Barbeyrac - Entretien accordé à ODB

Message par elisav » 04 juin 2015, 12:48

cosimus a écrit : Je n'avais pas fait attention à lui (ni au reste de la distribution) quand j'ai pris des places pour Alceste, mais je me réjouis de l'y retrouver. :D
C'est un peu le point de vue qu'exprimait Véronique Gens dans un récent entretien: en règle générale, le public ne fait pas beaucoup attention aux chanteurs lyriques français; ce sont surtout les stars étrangères qui produisent du buzz et qui excitent son imagination. :wink: :mrgreen:

Avatar du membre
cosimus
Ténor
Ténor
Messages : 714
Enregistré le : 14 mai 2015, 13:39

Re: Stanislas de Barbeyrac - Entretien accordé à ODB

Message par cosimus » 04 juin 2015, 14:49

elisav a écrit :
cosimus a écrit : Je n'avais pas fait attention à lui (ni au reste de la distribution) quand j'ai pris des places pour Alceste, mais je me réjouis de l'y retrouver. :D
C'est un peu le point de vue qu'exprimait Véronique Gens dans un récent entretien: en règle générale, le public ne fait pas beaucoup attention aux chanteurs lyriques français; ce sont surtout les stars étrangères qui produisent du buzz et qui excitent son imagination. :wink: :mrgreen:

Ce n'est pas mon cas! :no2: Si je me suis exprimé sur le récital K.F.Vogt parmi les premiers, c'est en tant que "wagnérien" (je l'avais découvert à Pleyel dans un Lohengrin en version de concert) mais en général c'est vrai que je vais d'abord voir/écouter une œuvre, ensuite, tout en vérifiant que le metteur en scène n'est pas sur ma liste noire :wink: , je regarde les chanteurs... et me réjouis quand je vois quelqu'un que j'ai déjà pu apprécier, en dehors de tout "buzz".
Sinon je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis et cite, et comme je déteste la cohue et les foules déchaînées, je me garde d'aller à certains récitals au TCE par exemple...
"Est modus in rebus", Horace

"La vérité luit de sa propre lumière;& on n'éclaire pas les esprits avec la flamme des bûchers." Marmontel, Bélisaire,

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10154
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Stanislas de Barbeyrac - Entretien accordé à ODB

Message par HELENE ADAM » 04 juin 2015, 17:02

Pour en rester à Stanislas de Barbeyrac, je trouve le déploiement de sa ligne de chant dans Lyonnel, effectivement magnifique et je le considère comme particulièrement adapté aux rôles Mozartiens et straussiens. On dit que apprendre à chanter Mozart ouvre ensuite toutes les portes. En tous cas, la maitrise de son chant est déjà impressionnante : ll ne semble jamais en difficulté et énonce très naturellement ses paroles, belle diction, belle projection. Il me semble que c'est un futur Lohengrin évident (juvénile mais au timbre déjà très riche et très profond). Je le sens moins dans Verdi (Macduff me semble bien casse-gueule pour lui, il n'a ni le style, ni le timbre, ni la technique de Jean-François Borras qui est sensiblement de la même génération et qui est à l'aise dans les rôles lyriques verdiens). J'écris cela sous le contrôle des spécialistes de la voix comme Jérôme, ce que je ne suis pas, mais je n'arrive pas à être convaincue que, sauf exception, un ténor soit à la fois bon dans Rossini et dans Mozart (comme un Dmitri Korchack tente de l'être). Verdi ce n'est pas Rossini il est vrai mais Barbeyrac ne semble vraiment pas taillé pour les Alfredo, Macduff ou pire, Don Carlo ...

Il a un nouveau site web :
http://www.stanislasdebarbeyrac.fr
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12365
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Stanislas de Barbeyrac - Entretien accordé à ODB

Message par PlacidoCarrerotti » 04 juin 2015, 17:13

HELENE ADAM a écrit :On dit que apprendre à chanter Mozart ouvre ensuite toutes les portes.
Gregory Kunde m'a dit exactement le contraire et je pense qu'il a raison...
Il y a une couverture excessive des aigus dans le chant mozartien, ce qui bride les ténors à potentiel. C'est une réflexion que je m'étais également faite quand j'ai entendu Pavol Breslik en Devereux.
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10154
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Stanislas de Barbeyrac - Entretien accordé à ODB

Message par HELENE ADAM » 04 juin 2015, 17:18

PlacidoCarrerotti a écrit :
HELENE ADAM a écrit :On dit que apprendre à chanter Mozart ouvre ensuite toutes les portes.
Gregory Kunde m'a dit exactement le contraire et je pense qu'il a raison...
Il y a une couverture excessive des aigus dans le chant mozartien, ce qui bride les ténors à potentiel. C'est une réflexion que je m'étais également faite quand j'ai entendu Pavol Breslik en Devereux.
Bonne comparaison (Barbeyrac et Breslik). A creuser en effet....
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

sopranolove
Ténor
Ténor
Messages : 542
Enregistré le : 16 avr. 2014, 14:17

Re: Stanislas de Barbeyrac - Entretien accordé à ODB

Message par sopranolove » 09 juin 2015, 13:28

Et il pourra chanter un autre Lionel, dans sa version allemande bien sûr : celui de Martha. L'air est très lyrique et le rôle convient à un chanteur de type Gedda ou Wunderlich, donc bien adapté à notre jeune ténor.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 35 invités