Natalie Dessay (après 2013)

Les artistes
Stefano P

Re: Natalie Dessay (après 2013)

Message par Stefano P » 12 mai 2016, 15:27

MariaStuarda a écrit :En bref, une actrice est née :lol:
Toutes proportions gardées, ça me fait penser à la réponse de Callas à un journaliste qui lui demandait, au moment de la sortie du film de Pasolini, si elle se sentait maintenant actrice : "Vous savez, je crois que je le suis depuis le début de ma carrière !"

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7282
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Natalie Dessay (après 2013)

Message par MariaStuarda » 12 mai 2016, 15:28

Stefano P a écrit :
MariaStuarda a écrit :En bref, une actrice est née :lol:
Toutes proportions gardées, ça me fait penser à la réponse de Callas à un journaliste qui lui demandait, au moment de la sortie du film de Pasolini, si elle se sentait maintenant actrice : "Vous savez, je crois que je le suis depuis le début de ma carrière !"
Certains semblent en douter LOL

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7282
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Natalie Dessay (après 2013)

Message par MariaStuarda » 12 mai 2016, 15:31

jean-didier a écrit : Pour ne prendre qu'un exemple, sa Zerbinetta se cachait derrière un jeu de rigolote, avec dans la mise en scène de Pelly de l'humour scabreux alla Benny Hill, mais en se gardant bien d'aller sur le terrain de l'érotisme ou de la sensualité.
Peut être que son physique n'y étais pas pour rien et sa collaboration avec Pelly entretenait surement cela.
Côté érotisme, il est surement plus facile d'en jouer avec une Netreko ou une Opolais qu'avec une Dessay ou une Stemme et ça me parait logique d’adapter le jeu demandé aux aptitudes scéniques, au physionomie, aux vetos des chanteuses (quelqu'un a déjà vu Gheorghu faire de l'érotisme ?)

Avatar du membre
jean-didier
Basse
Basse
Messages : 3416
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Natalie Dessay (après 2013)

Message par jean-didier » 12 mai 2016, 15:58

MariaStuarda a écrit :
jean-didier a écrit : Pour ne prendre qu'un exemple, sa Zerbinetta se cachait derrière un jeu de rigolote, avec dans la mise en scène de Pelly de l'humour scabreux alla Benny Hill, mais en se gardant bien d'aller sur le terrain de l'érotisme ou de la sensualité.
Peut être que son physique n'y étais pas pour rien et sa collaboration avec Pelly entretenait surement cela.
Côté érotisme, il est surement plus facile d'en jouer avec une Netreko ou une Opolais qu'avec une Dessay ou une Stemme et ça me parait logique d’adapter le jeu demandé aux aptitudes scéniques, au physionomie, aux vetos des chanteuses (quelqu'un a déjà vu Gheorghu faire de l'érotisme ?)
ça n'est pas qu'une question de physique. Une moche peut être super érotique (attention je ne dis pas que N2C est moche), mais dans son cas ses gestes saccadés, son énergie de pile électrique vont à l'encontre du sentiment inhérent à la musique de Zerbinetta. C'est comme si elle n'osait pas lâcher quelque chose. ça me fait penser à une expression musicale que certains compositeurs italiens mettent parfois sur leur musique : "con abandono", et c'est justement cet état qu'elle me semble ne jamais atteindre. Pour moi c'est rédhibitoire pour l'émotion.

Avatar du membre
jean-didier
Basse
Basse
Messages : 3416
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Natalie Dessay (après 2013)

Message par jean-didier » 12 mai 2016, 16:02

MariaStuarda a écrit :Jean-Didier, je ne vois pas dans ses propos ou il y a dénigrement ...
Il y a le jugement d'une femme qui a chanté et aujourd'hui fait autre chose.

Si on met en perspective cet interview et tout ce qu'elle a pu dire sur l'opéra : c'est un truc de vieux pour les vieux, Traviata j'en ai fait le tour ça ne m'intéresse plus, et puis cette façon de mettre le théâtre au centre de tout sont pour moi des signes de dénigrement.
MariaStuarda a écrit : Eh bien, va voir Und si tu veux bien et on en reparle ...
J'avoue que j'ai tellement de choses à faire dans la vie, que je ne suis pas du tout motivé pour aller voir ces représentations. Je passe peut-être à côté de quelque chose de merveilleux, mais de toutes façons depuis que j'ai raté la venue de Fox Mulder à la Fnac ce midi, je relativise beaucoup ! :-)

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13152
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Natalie Dessay (après 2013)

Message par PlacidoCarrerotti » 12 mai 2016, 16:16

jean-didier a écrit :
MariaStuarda a écrit :Jean-Didier, je ne vois pas dans ses propos ou il y a dénigrement ...
Il y a le jugement d'une femme qui a chanté et aujourd'hui fait autre chose.

Si on met en perspective cet interview et tout ce qu'elle a pu dire sur l'opéra : c'est un truc de vieux pour les vieux, Traviata j'en ai fait le tour ça ne m'intéresse plus, et puis cette façon de mettre le théâtre au centre de tout sont pour moi des signes de dénigrement.
MariaStuarda a écrit : Eh bien, va voir Und si tu veux bien et on en reparle ...
J'avoue que j'ai tellement de choses à faire dans la vie, que je ne suis pas du tout motivé pour aller voir ces représentations. Je passe peut-être à côté de quelque chose de merveilleux, mais de toutes façons depuis que j'ai raté la venue de Fox Mulder à la Fnac ce midi, je relativise beaucoup ! :-)

Natalie Dessay ? La vérité est ailleurs ...
"Quant à Madame Sonya Netrebkheros, je tiens à vous rassurer, chers mécènes : elle est à Paris et elle a commencé les répétitions !". Liz Nerves.

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10849
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Natalie Dessay (après 2013)

Message par tuano » 13 mai 2016, 16:29

jean-didier a écrit :Sinon je n'ai pas vu sa prestation théâtrale parlé, mais dans l'opéra, je le répète, je n'ai jamais vu une actrice extraordinaire. Son dernier paragraphe est cohérent avec son jeu : elle a toujours déployé la même panoplie d'attitudes et de jeux scéniques quel que soit le rôle abordé. Ce qui me gêne surtout, c'est que par là elle m'a toujours donné l'impression d'être restée bloquée à l'état de petite fille, comme si une pudeur l'avait empêchée de se montrer femme.
Pour ne prendre qu'un exemple, sa Zerbinetta se cachait derrière un jeu de rigolote, avec dans la mise en scène de Pelly de l'humour scabreux alla Benny Hill, mais en se gardant bien d'aller sur le terrain de l'érotisme ou de la sensualité.
C'est intéressant comme point de vue... et sans doute très pertinent. Même sa Lucia à Bastille était rigolote, avec ses évanouissements à côté de la botte de foin (hommage à son Olympia version Carsen ?) et ses saluts où elle marchait en crabe juste avant la scène finale. Elle prenait un plaisir fou à faire le pitre devant son public mais c'est clair qu'elle n'était pas submergée par l'émotion du personnage.

Avatar du membre
jean-didier
Basse
Basse
Messages : 3416
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Natalie Dessay (après 2013)

Message par jean-didier » 14 mai 2016, 07:53

Dans Lucia, effectivement ses évanouissements à répétition pendant la scène du mariage étaient très comiques (surtout qu'avec sa robe de mariée, elle faisait pensait au cousin Machin de la famille Addams), je ne sais pas si c'était fait exprès (auquel cas, c'est complètement à côté de la plaque) ou involontaire (auquel cas, il y a un gros problème à régler dans la mise en scène).
En fait la seule fois où elle m'a vraiment ému (je ne parle pas de l'émotion liée à sa voix qui m'a submergé plus d'une fois jusqu'au début des années 2000) c'est dans une interview de Esti quand elle se mettait à pleurer en disant qu'elle n'en pouvait plus d'être tout le temps séparée de ses enfants. C'est la seule fois où je l'ai vue "à nu" (parce qu'elle le voulait bien aussi), à l'opéra je l'ai toujours vue se cacher, c'est un choix que je respecte, mais après pour moi ça n'est pas un jeu / interprétation qui m'intéresse dans le registre dramatique.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10228
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Natalie Dessay (après 2013)

Message par HELENE ADAM » 27 oct. 2016, 07:53

Image
Edward Hopper, American, 1882-1967,
Nighthawks_, 1942, Oil on canvas, 84.1 x 152.4 cm (33 1/8 x 60 in.)_
Friends of American Art Collection, 1942.51, The Art Institute of Chicago


Quelques mots sur la prochaine prestation de Natalie Dessay à Chatelet "Pictures of America", où la soprano illustre musicalement l'univers du peintre Edward Hopper, à travers des textes et des airs chantés accompagnée par le Paris Mozart Orchestra que dirige la chef d'orchestre Claire Gibaut.
Le 19 décembre à 20H

Détails

Distribution

soprano et récitante : Natalie Dessay
direction : Claire Gibault
Orchestre : Paris Mozart Orchestra
Compléments

Graciane Finzi, Scénographies d’Edward Hopper
Samuel Barber Adagio pour cordes, op. 11
Sélection de standards de jazz et de comédies musicales américaines de Leonard Bernstein, Duke Ellington, Herb Ellis, Lou Carter, Franck Sinatra, Marvin Fisher, Jack Segal, Burton Lane, Irving Berlin et Thelonious Monk, arrangés par Baptiste Trotignon, Patrice Caratini, Pierre Boussaguet et Cyrille Lehn.
Projection de tableaux d’Edward Hopper
Concert mis en lumière par Pierre Dupouey
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1300
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Natalie Dessay (après 2013)

Message par offenbach » 02 févr. 2017, 13:22

En parcourant le programme du TCE, je viens de voir (avec étonnement, avouons-le) que N2C finira son programme de lieder et mélodies du 14 mai avec... l'Air des Bijoux et la valse de Mireille. 8O

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 34 invités