Gundula Janowitz

Les artistes
Zelenka
Ténor
Ténor
Messages : 534
Enregistré le : 12 août 2004, 23:00

Message par Zelenka » 08 août 2012, 15:17

JdeB a écrit :Voici ce que disait de sa voix Roland Barthes en décembre 1973 dans un entretien avec hector Bianciotti : "images d'un lait végétal, d'une vibration nacrée, située à la limite-exquise et dangereuse- du détimbré."
Du détimbré ? On reconnait pourtant le timbre de Gundula Janowitz au bout de deux mesures...
Par ailleurs, il en est des voix comme des vins : difficile d'en parler avec des images.

Avatar du membre
raph13
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 2744
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Message par raph13 » 09 août 2012, 08:33

pantxoa a écrit :"L'Heure de Gundula"

Atteint d'une maladie incurable et souffant le martyre,le grand cinéaste Henri Georges Clouzot ("Quai des orfèvres"," le salaire de la peur", "le Corbeau"...),incapable,la nuit de trouver le sommeil,se levait..."C'est l'heure de Gundula",disait-il...Sur la platine,il mettait un vinyle.La voix de Janowitz dans les quatre derniers lieder de Stauss s'élevait,calmant alors ses douleurs physiques., apaisant son âme tourmentée...
Merci de ne pas multiplier les fils sur le même sujet :)
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

pantxoa
Messages : 31
Enregistré le : 22 mars 2010, 00:00

Re: Gundula Janowitz

Message par pantxoa » 03 août 2017, 14:04

80 ans hier !!!!
Bon anniversaire Gundula janowitz...et merci pour votre dernier disque enregisté à Athènes au théatre antique...très émouvant !!!

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1746
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Gundula Janowitz

Message par aroldo » 03 août 2017, 23:02

Oui, c'est. sans doute plus intéressant que le coffret hommage DG qui ne propose rien de neuf ...

Moi je rêve d'une succession de rééditions pour cet anniversaire : la Vestale, DieFeen (;)), Attila, Simon Boccanegra ...
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1446
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Gundula Janowitz

Message par Adalbéron » 03 août 2017, 23:29

Ah je ne suis donc pas le seul à être par moment gêné par des intonations approximatives ! Je pensais que cela ne venait que de moi, n'ayant jamais vu nulle part personne faire mention de ce problème, que je souffrais une nouvelle fois d'une allergie, comme pour Gruberova et Kraus (ce truc dans leur voix, surtout Gruberova, qui me donne des nausées).

La citation de Barthes est très jolie.
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7975
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Gundula Janowitz

Message par jerome » 04 août 2017, 00:13

Janowitz est peut-être (toujours cette part de subjectivité ...) la plus belle voix lyrique au monde! Et pourtant la liste est assez longue en la matière mais je n'ai jamais entendu à un point aussi extrême une telle pureté de timbre couplée avec une telle intensité d'émission, une telle liquidité dans ce souffle posé comme en apesanteur, aérien, éthéré, une telle luminosité d'un aigu divin.
Je ne peux qu'aller dans le sens du souhait d'Aroldo ...

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2553
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re:

Message par Loïs » 04 août 2017, 07:08

Malheureusement un souvenir qui ne fut pas à la hauteur de l'immense artiste. Elle donna un concert lors d'une des premières éditions du festival de Montpellier avec Françoise Pollet en première partie pour sa première apparition en France (sublimes Canteloube & Severac). L aseconde partie avec Janowitz fut une immense déception pour tous: elle a cachetonné sans la moindre émotion et avec une voix qui avait perdu sa magie. Dommage

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1746
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Gundula Janowitz

Message par aroldo » 04 août 2017, 08:38

Pense aux Japonais qui n 'ont vu Callas qu'en 73. Heureusement que le disque est là pour corriger ces mauvaises soirées.

Janowitz peut être, notablement, soporifique. Mais quand elle est inspirée (je n'ai aucune idée de ce qui explique ces inégalités), que ce soit pour le lied, l'oratorio ou l'opéra, en live ou en studio, elle devient magique, sonnant comme le ferait une Dryade (du moins dans ma tête), entre une radieuse féminité et quelque chose de purement végétal (elle aurait vraiment dû enregistrer Daphné). C'est mon Impératrice de la Femme sans ombre favorite (devant Rysanek) par exemple.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 825
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Gundula Janowitz

Message par Peleo » 04 août 2017, 12:57

Je ne l'ai vue qu'une fois, dans Don Giovanni avec Hermann Prey.
Tout cela faisait vraiment 3ème âge. Heureusement, Studer était une Donna Anna de rêve.

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1746
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Gundula Janowitz

Message par aroldo » 04 août 2017, 13:32

Tiens, j'avais oublié qu'elle faisait partie des Donna Anna célèbres qui a un moment ou à un autre ont chanté aussi Elvira. Alors que les deux rôles exigent des qualités vocales et dramatiques opposées. Il est rare de briller dans les deux (Jurinac, sans doute).
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 23 invités