Sonya Yoncheva

Les artistes
Dale Cooper
Messages : 20
Enregistré le : 03 déc. 2017, 22:05
Localisation : Twin Peaks, WA, USA

Re: Sonya Yoncheva

Message par Dale Cooper » 05 déc. 2017, 22:12

zigfrid a écrit :
19 nov. 2017, 20:40
toujours pas d'annulation de la bohème? curieux...
Ben justement dès la deuxième , Sonya Yoncheva souffrante est remplacée par Nicole Car et encore le 7/12 ... Je me demande si elle remettra les pieds dans cette "Bohème".
Et ce n 'est pas aller à New York pour s'abimer la voix avec "Tosca" qui va résoudre ses problèmes vocaux!
Dommage
Wait a minute, wait a minute, ... You know... This is , excuse me..., a Damn Fine Cup of Coffee !!

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6999
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Sonya Yoncheva

Message par MariaStuarda » 05 déc. 2017, 23:39

Dale Cooper a écrit :
05 déc. 2017, 22:12
(...)
Et ce n 'est pas aller à New York pour s'abimer la voix avec "Tosca" qui va résoudre ses problèmes vocaux!
Dommage
Cela fait peur, en effet !

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2321
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Sonya Yoncheva

Message par Adalbéron » 06 déc. 2017, 10:29

J'ai rêvé d'elle cette nuit (l'orchestre de l'ONP partait pour grève avant le "Toi qui sus le néant", putitre par pupitre, Lissner arrivait en voiture sur le plateau pour calmer le jeu) et je lui ai dit qu'il fallait qu'elle s'arrête parce qu'elle se brûlait les ailes. J'espère qu'elle m'a entendu.
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9023
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Sonya Yoncheva

Message par Bernard C » 06 déc. 2017, 11:29

Adalbéron a écrit :
06 déc. 2017, 10:29
J'ai rêvé d'elle cette nuit (l'orchestre de l'ONP partait pour grève avant le "Toi qui sus le néant", putitre par pupitre, Lissner arrivait en voiture sur le plateau pour calmer le jeu) et je lui ai dit qu'il fallait qu'elle s'arrête parce qu'elle se brûlait les ailes. J'espère qu'elle m'a entendu.
Ce sont ces prods ( DC, Bh) à la "Mords moi le noeud" qui lui abîment la voix, elle doit trop lutter contre son naturel pour offrir une émotion face à tous les obstacles mis sur son chemin.
Elle sera une divine Luisa.
:bowdown:
Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 2865
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: Sonya Yoncheva

Message par micaela » 06 déc. 2017, 12:33

Je ne crois pas qu'une ou deux productions à la noix suffisent à abîmer une voix : d'autres s'en sortent sans dégâts pour leur voix. Comme il a été dit il y a des mois (bien avant qu'on ne connaisse la nature des mises en scène incriminées -à tort à mon avis pour DC) , ça serait plutôt la gestion de sa carrière (autant pour le calendrier que pour le choix des rôles) qui serait en cause...
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2321
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Sonya Yoncheva

Message par Adalbéron » 06 déc. 2017, 12:44

Je pense aussi cela. Je doute qu'il soit très sain pour une voix de chanter Norma, puis Violetta, puis Elisabeth, puis Mimi, puis Tosca, puis Luisa Miller, puis Imogène, puis Poppée en l'espace de deux ans. Je ne suis pas un partisan du label "la voix du rôle", mais là il s'agit d'un enchaînement de rôle qu'une voix a nécessairement du mal à supporter parce que les exigences techniques de ces rôles sont parfois radicalement différentes.
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
zigfrid
Baryton
Baryton
Messages : 1207
Enregistré le : 14 janv. 2009, 00:00
Contact :

Re: Sonya Yoncheva

Message par zigfrid » 06 déc. 2017, 14:36

"Elle sera une divine Luisa.
:bowdown:
Bernard"


personne n'en sais rien.

Avatar du membre
raph13
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 2839
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Re: Sonya Yoncheva

Message par raph13 » 06 déc. 2017, 15:20

Adalbéron a écrit :
06 déc. 2017, 12:44
Je pense aussi cela. Je doute qu'il soit très sain pour une voix de chanter Norma, puis Violetta, puis Elisabeth, puis Mimi, puis Tosca, puis Luisa Miller, puis Imogène, puis Poppée en l'espace de deux ans. Je ne suis pas un partisan du label "la voix du rôle", mais là il s'agit d'un enchaînement de rôle qu'une voix a nécessairement du mal à supporter parce que les exigences techniques de ces rôles sont parfois radicalement différentes.
Si on regarde le planning de Montserrat Caballé à peu près au même âge, c'est sensiblement le même :wink:
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9023
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Sonya Yoncheva

Message par Bernard C » 06 déc. 2017, 22:31

Sortie de l'atmosphère toxique de la scène de Bastille, je vous le dis , la diva nous enchantera.

Confiance, confiance....

shuuuu.... shuuuu....

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6999
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Sonya Yoncheva

Message par MariaStuarda » 06 déc. 2017, 22:45

Bernard C a écrit :
06 déc. 2017, 22:31
Sortie de l'atmosphère toxique de la scène de Bastille, je vous le dis , la diva nous enchantera.

Confiance, confiance....

shuuuu.... shuuuu....

Bernard
Nous jugerons cela dans Luisa Miller en effet :mrgreen: (c'est pas gagné pour Tosca un peu avant)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 27 invités