Page 21 sur 24

Re: Maria Callas

Posté : 11 nov. 2014, 15:32
par jerome
oui enfin elle s'est surtout laissée mourir! Le sentiment d'une vie personnelle vide, creuse, inutile, la prise de conscience de la perte irréversible de ce qui avait fait d'elle professionnellement ce qu'elle était à savoir sa voix et son chant, l'enfermement dans la solitude, la douleur intime (celle de n'avoir pas été vraiment aimée, celle de n'avoir pas réussi à être mère), ...

Re: Maria Callas

Posté : 11 nov. 2014, 22:48
par marcelin duclos
luclebelge a écrit ::D Musanne, tu n'as pas resquillé. Tu as développé une stratégie de survie aussi efficace que possible pour te permettre d'assouvir ta passion. Ce n'est pas de la resquille, c'est de l'entregent! :D
Puisque nous sommes entre specialistes de l'Opera, savez vous dous vient le verbe RESQUILLER ?????

Re: Maria Callas

Posté : 11 nov. 2014, 22:50
par Leporello84
marcelin duclos a écrit :
luclebelge a écrit ::D Musanne, tu n'as pas resquillé. Tu as développé une stratégie de survie aussi efficace que possible pour te permettre d'assouvir ta passion. Ce n'est pas de la resquille, c'est de l'entregent! :D
Puisque nous sommes entre specialistes de l'Opera, savez vous dous vient le verbe RESQUILLER ?????
C'est un verbe provençal qui signifie « (se) glisser ».

Source: mon Bob (ça ne s'invente pas :eyes: )

Re: Maria Callas

Posté : 12 nov. 2014, 00:26
par Musanne
Leporello84 a écrit :
marcelin duclos a écrit :
luclebelge a écrit ::D Musanne, tu n'as pas resquillé. Tu as développé une stratégie de survie aussi efficace que possible pour te permettre d'assouvir ta passion. Ce n'est pas de la resquille, c'est de l'entregent! :D
Puisque nous sommes entre specialistes de l'Opera, savez vous dous vient le verbe RESQUILLER ?????
C'est un verbe provençal qui signifie « (se) glisser ».
Source: mon Bob (ça ne s'invente pas :eyes: )
C'est exactement ce que j'ai fait au concert Callas : me glisser parmi les spectateurs sortis à l'entracte, puis me glisser au fond d'une loge (j'étais fort mince à l'époque) ! :lol:

Re: Maria Callas

Posté : 12 nov. 2014, 07:41
par marcelin duclos
Leporello84 a écrit :
marcelin duclos a écrit :
luclebelge a écrit ::D Musanne, tu n'as pas resquillé. Tu as développé une stratégie de survie aussi efficace que possible pour te permettre d'assouvir ta passion. Ce n'est pas de la resquille, c'est de l'entregent! :D
Puisque nous sommes entre specialistes de l'Opera, savez vous dous vient le verbe RESQUILLER ?????
C'est un verbe provençal qui signifie « (se) glisser ».

Source: mon Bob (ça ne s'invente pas :eyes: )
Si mes renseignements sont bons , cela remonte à la creation du PROPHETE de Meyerbeer , à l'Opera de Marseille. La direction avait engagé un nombre important de " benevoles" pour le ballet des patineurs au 3° acte. En provençal , le mot patineur se dit " resquillaire" ( prononcer "resquilla i re". et les gens passaient par l'entrée des artistes en disant " Resquillaires" , et entraient donc gratuitement. Et imls ont continués comme ça meme quand il n'y avait pas de representation du Prophete.. Et " resquillaire" est devenu Resquiller en français....

Re: Maria Callas

Posté : 12 nov. 2014, 11:30
par tuano
Voilà ! Encore une excellente raison de monter à nouveau le Prophète à l'Opéra de Paris !

Re: Maria Callas

Posté : 30 mai 2015, 10:38
par tuano
Qui a déjà vu Maria Callas en vrai (vraisemblablement à Garnier ou au TCE) ? C'était comment ?

Re: Maria Callas

Posté : 30 mai 2015, 18:19
par cunegonde44
Moi, je l'ai vue/entendue. Une seule fois. C'était au TCE, pour un récital en 1961 ou 1962, je ne sais plus. Tard dans sa carrière, donc. J'avais 18 ans et arrivais tout juste à Paris (... et même: en France...dans un contexte difficile). J'ai été éblouie. Etait-ce parce que j'étais déjà fan? Je ne sais pas... Je ne crois pas... Je crois qu'elle "dégageait" quelque chose.
Pour moi, quels que soit ses défauts, que j'entends fort bien, elle reste exceptionnelle et je suis émue dès que j'entends une note d'elle.
Cette dernière remarque pour renvoyer à certaines de nos discussions sur les défauts de tel ou tel chanteur, jugé par ailleurs exceptionnel: il/elle a des défauts, et alors?
Aussi sur ce qui dénoterait une trop grande "prévisibilité" parce qu'on le/la reconnaît à la 1ère note: pour moi, reconnaître à la 1ère note un/une chanteur, n'en fait pas pour autant quelqu'un de prévisible.
Actuellement, le seul chanteur qui me fait un effet équivalent à celui de Callas est Jonas Kaufmann. Il lui arrive de ne pas être toujours "très" bon, mais son art me fait penser à celui de Callas.
Enfin quoi, avec les deux, je "m'éclate"! :D
JW

Re: Maria Callas

Posté : 30 mai 2015, 19:57
par HELENE ADAM
cunegonde44 a écrit :Moi, je l'ai vue/entendue. Une seule fois. C'était au TCE, pour un récital en 1961 ou 1962, je ne sais plus. Tard dans sa carrière, donc. J'avais 18 ans et arrivais tout juste à Paris (... et même: en France...dans un contexte difficile). J'ai été éblouie. Etait-ce parce que j'étais déjà fan? Je ne sais pas... Je ne crois pas... Je crois qu'elle "dégageait" quelque chose.
Pour moi, quels que soit ses défauts, que j'entends fort bien, elle reste exceptionnelle et je suis émue dès que j'entends une note d'elle.
Cette dernière remarque pour renvoyer à certaines de nos discussions sur les défauts de tel ou tel chanteur, jugé par ailleurs exceptionnel: il/elle a des défauts, et alors?
Aussi sur ce qui dénoterait une trop grande "prévisibilité" parce qu'on le/la reconnaît à la 1ère note: pour moi, reconnaître à la 1ère note un/une chanteur, n'en fait pas pour autant quelqu'un de prévisible.
Actuellement, le seul chanteur qui me fait un effet équivalent à celui de Callas est Jonas Kaufmann. Il lui arrive de ne pas être toujours "très" bon, mais son art me fait penser à celui de Callas.
Enfin quoi, avec les deux, je "m'éclate"! :D
JW
+1, la Callas à Garnier, j'étais enfant (j'en ai parlé sur un autre fil, pendant longtemps je n'aimais aucune autre soprano parce qu'elle n'avait pas ce grain sombre et un peu rauque dans le timbre et ce fol engagement dans ses rôles et que je trouvais ça laid et sans émotion, et le premier chanteur qui m'a redonné cette sensation extra-ordinaire, c'est Kaufmann, des tonnes d'années plus tard, ce qui ne veut pas dire que je n'ai pas aimé des centaines d'opéra et d'interprètes entretemps).

Re: Maria Callas

Posté : 30 mai 2015, 23:43
par tuano
C'était dans quoi ?