Chanter au dessous du fa2 sans poitriner

Répondre
Vocalises
Messages : 31
Enregistré le : 20 janv. 2011, 00:00

Chanter au dessous du fa2 sans poitriner

Message par Vocalises » 21 janv. 2011, 16:01

Bonjour et belle année 2011 á toutes et tous.
Voilá , j´aime beaucoup le chant lyrique, tant á l´écoute qu´en pratique.
J´avoue ne pas connaître exactement mon registre vocal , je sais juste que je ne suis pas soprano.
Ma question occupe le registre grave : lorsque ma voix est au mieux de sa forme , j´arrive au ré2 , parfois au do dieze2.... certes inexploitable mais c´est
pour donner une idée.
Par contre , je n´arrive pas á chanter au dessous du fa2 sans poitriner et je voudrais savoir comment corriger cela.
J´ai beau tout faire pour rester en voix de tête , il n´y a pas moyen: le poitrinage est inévitable.
Pourtant, je suis á l´aise dans le grave : j´ai , par exemple, beaucoup moins de peine á sortir un la bémol 2 qu´un la bémol 4.
Le la bémol 4, je l´ai dans la voix mais j´ai besoin de forcer , de
m´entraîner pour qu´il soit correct.
Quelqu´un pourrait-il m´indiquer ce que je dois faire pour rester en voix de tête dans le grave ?
Je vous remercie par avance.

Avatar du membre
maitreluther
Baryton
Baryton
Messages : 1602
Enregistré le : 22 janv. 2006, 00:00
Contact :

Message par maitreluther » 21 janv. 2011, 16:21

Je crois que le meilleur conseil que l'on puisse te donner est de trouver un bon prof...
Le reste ne sera que littérature inexploitable qui risquerait de te faire faire fausse route.
c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule
(audiard)

http://foudopera.musicblog.fr/

Vocalises
Messages : 31
Enregistré le : 20 janv. 2011, 00:00

Message par Vocalises » 21 janv. 2011, 16:35

Merci de m´avoir lu et d´avoir pris le temps de me répondre.
J´avais oublié de préciser que j´avais déjá suivi des cours de chant avec divers profs et que tous m´ont assuré qu´á un certain niveau de la voix , l´on est obligé de poitriner. Pourtant, il paraît que les contraltos peuvent avoir des notes au-dessous du fa2 sans poitriner.
J´en conclue donc que je ne suis pas contralto.
L´ennuyeux , c´est qu´il y a des airs de contraltos que j´aime beaucoup et je voudrais pouvoir les chanter avec une voix le plus proche possible du timbre de contralto. Or, mon timbre naturel fait opérette et opéra léger.
Je n´arrive pas á prendre un timbre dramatique. Par contre , pour des airs de Carmen ou Dalila , j´ai les notes sans probleme mais ca sonne toujours léger malgré mes efforts.
Est-ce que certains d´entre vous ont vécu ce probleme et si oui , comment faire pour que la voix prenne un timbre plus lourd ?

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10657
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par tuano » 21 janv. 2011, 16:48

Etant un homme, je ne parle pas d'expérience personnelle.

Des mezzos "clairs" comme M.Kozena ou A.S. von Otter ont toujours chanté des airs de contralto (plutôt de Bach, pas de Rossini !) en se permettant par ailleurs d'aborder des rôles de soprano.
Certains sopranos ont poitriné allègrement durant toute leur carrière sans mettre en danger leur voix (Julia Varady...).

Je pense que ça dépend des chanteuses et des airs. Il n'est pas interdit de modifier la couleur de son timbre dans un but d'effet artistique mais ce ne doit pas devenir une habitude.

Quels sont les airs dont vous parlez ?

Vocalises
Messages : 31
Enregistré le : 20 janv. 2011, 00:00

Message par Vocalises » 21 janv. 2011, 17:38

Une vraie soprano ne peut descendre á des notes telles que mi2 et ré2.
Ceci dit , je pense , par exemple au tres bel air de Haendel Ombra mai fu et du reste , je le préfere nettement quand c´est une alto ou mezzo-contralto ou, á la rigueur une mezzo-soprano grave avec peu de poitrinage qui le chante
plutôt qu´une mezzo léger qui poitrine.
Chanté par une voix proche du contralto , ca donne une noblesse magnifique.
C´est vrai que Sofie Von Otter a chanté des airs de contraltos plus que de mezzos rossiniens. Son interprétation d´Orphée de Gluck est superbe mais même si je l´aime beaucoup , ca n´a rien á voir avec Kathleen Ferrier.
Ce que je trouve désagréable , c´est le poitrinage exagéré qui sonne pas tres élégant , comme par exemple chez Ewa Podles ou Marylin Horne.
Par contre , Lucia Valentini-Terrani qui était une vraie mezzo-contralto ne poitrinait pas ou , si poitrinage il y avait , c´était superbement amené pour ne pas qu´on l´entende.
C´est un peu , á mon petit niveau bien sûr , á ce genre de timbre que je voudrais arriver pour Ombra mai fu.

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10657
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par tuano » 21 janv. 2011, 17:42

Eh bien je dirais qu'il faut trouver ses propres couleurs, apporter son petit plus par rapport aux moyens qu'on a.
Les graves naturels pas appuyés de LVT, je pense qu'on les a ou pas, que ce n'est pas qu'une question de travail. D'ailleurs, parmi les chanteuses vivantes, je ne vois pas qui peut lui être comparée, à part Elina Garanca.

Vocalises
Messages : 31
Enregistré le : 20 janv. 2011, 00:00

Message par Vocalises » 21 janv. 2011, 18:17

Merci pour ta réponse.
Il doit quand même y avoir, chez les professionnels et amateurs de tres haut niveau , une part de travail colossale que l´on ne trouve pas chez les néophytes et les petits amateurs comme moi, même si la voix de départ a des dispositions pour.
Est-ce qu´il n´existe pas des biographies que LVT oú l´on explique comment elle a travaillé en plus de sa voix de base ?
Ca m´embête d´avoir les notes et de ne pas avoir la couleur que je voudrais, même en le voulant mais il faut aussi être un peu réaliste: un ténor léger ne chantera jamais Tristan , par exemple. D´ailleurs , le résultat ne serait pas tres concluant même en supposant que le type ait une voix sublime.

Ange_de_feu
Alto
Alto
Messages : 342
Enregistré le : 24 mars 2009, 00:00

Message par Ange_de_feu » 03 févr. 2011, 19:05

Vocalises a écrit :Ca m´embête d´avoir les notes et de ne pas avoir la couleur que je voudrais, même en le voulant mais il faut aussi être un peu réaliste: un ténor léger ne chantera jamais Tristan , par exemple. D´ailleurs , le résultat ne serait pas tres concluant même en supposant que le type ait une voix sublime.
T'as raison, mais une exception assez connue est Robert Gambill qui, étant jeune, chantait du Rossini, et maintenant est passé à Tristan.

Avatar du membre
iledgardo
Soprano
Soprano
Messages : 69
Enregistré le : 03 mars 2011, 00:00
Contact :

Message par iledgardo » 05 mars 2011, 02:59

Je ne suis pas d'accord avec toi Vocalise...

Natalie Dessay a chanté un mi2 dans cleopatre à Paris.. (La cabaletta de Piangero la sorte mia) :)

On ne peut te conseillé que de prendre un prof de chant, lui seul t'adera dans ton évolution vocale, stylistique et artistique...
Je suis pourtant chanteur pro (10 ans de chant avec un prof!) Je n'ai pas encor d'agent pour le moment mais je compte aller auditioner d'ici 1 an voir 2. Je veux que la technique soit parait pour mes débuts sur scène. Je fais quand même des petits récital à Woodland Hills chez moi en californie et parfois en Belgique mais se sont des récitals ''privé'' .. :) Je doisa voir quelques audios quelque part ;) je pourais te les faire parvenir si tu veux?
Jeveux dire par là que même quelqu'un qui connait bien le chant ne peut t'aider sans un vrai enregistrement de tes moyens vocaux...

Vocalises
Messages : 31
Enregistré le : 20 janv. 2011, 00:00

Message par Vocalises » 17 août 2012, 09:16

Bonjour , je maintiens ( et ceci parce qu´une enseignante de chant me
l´a plusieurs fois confirmé) qu´une vraie soprano ne peut avoir dans sa voix des notes tels que mi 2 ou fa 2 car si c´était le cas , cela impliquerait qu´une alto pourrait descendre plus bas qu´une basse profonde .
Soprano, c´est par définition la voix haute avec le timbre le plus clair .
Si la voix de soprano avait du grave , on ne l´aurait pas appelé soprano, ceci est une question de pure logique .

Pour le cas , Natalie Dessay, quatre explications sont possibles :
- soit vous confondez Natalie Dessay avec Nathalie Stutzmann qui , elle, est pour le coup une vraie contralto tant par le timbre que par les notes .
-soit vous confondez le mi 2 avec le mi 3 ( le mi 3 est une note déjá assez grave pour les sopranos assez aigus comme Dessay mais le mi 2 est hors
d´atteinte pour une soprano , déjá que certaines mezzos et altos doivent
" forcer" pour l´émettre .... )
-soit l´acoustique de la salle a donné l´illusion d´un son plus grave
-soit ( tres peu probable mais possible ) , si Dessay a vraiment émis un
mi 2 ( mais je ne l´ai jamais entendu chanter sous le do 3) , c´est qu´elle
n´est pas soprano á l´origine mais mezzo ou mezzo-soprano ne chantant qu´en voix de sifflet .
Toutefois , cette quatrieme hypothêse me semble absurde car le timbre de la voix de Dessay sonne bien comme une voix de tête et non comme une voix de sifflet .
Je pencherais plus pour l´une des deux hypothêses .

Mon ancienne enseignante de chant était soprano et , parce qu´elle m´a montré son étendue vocale totale, je peux certifier que sa note extrême la plus grave était un sol 2 et que , bien que prof, elle avait vraiment un mal fou pour le sortir et ce, même en forcant .
J´ai eu l´occasion d´assister á des cours pour soprano , j´ai donc côtoyé plusieurs sopranos et aucune ne descendait plus bas que le sol 2 et même que le la 2 .
Je parle de vraies sopranos et non de mezzo-sopranos .

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités