Distinction entre ténor ou baryton?

Greg
Messages : 5
Enregistré le : 29 juil. 2004, 23:00
Localisation : Braine le château/Bruxelles

Message par Greg » 11 mai 2008, 11:42

Le second passage du ténor se situe entre le la (ténor leger) et le fa# (ténor dramatique). Le second passage des barytons se situe une tierce en dessous.

L'adresse suivante http://www.voiceteacher.com/vocal_fach.html peut aussi t'éclairer sur la classification vocale. Je te recommande la lecture des autres articles de ce site car il parle pas mal des problèmes que peuvent avoir les voix "lourdes".

Richard Miller explique le phénomène du passage assez bien dans ses bouquins "l'art du chant" traduit en français et un autre en anglais "Solutions for Singers: Tools for Performers and Teachers (Hardcover)". Dans ce dernier il décrit aussi les problèmes que tu as rencontré, notamment le passage de barytons à ténor.

Avatar du membre
maitreluther
Baryton
Baryton
Messages : 1602
Enregistré le : 22 janv. 2006, 00:00
Contact :

Message par maitreluther » 11 mai 2008, 12:26

pagode a écrit :
maitreluther a écrit :Je crois que le problème ne se situe pas sur le fait de pouvoir ou non atteindre une note. On est ténor si on peut tenir la tessiture naturellement et sans fatigue. Nombre de ténor on fait carrière quasiment sans avoir l'ut (Jobin, Atlantov...). A l'inverse, certains barytons (Warren, Dens) montaient à l'ut facilement, mais restaient barytons.
Très bien, mais qu'appelles-tu tenir la tessiture? Je chante l'air don josé dans carmen sans difficulté jusqu'au sol dièse mais je m'arrête avant le si bémol final... Par ailleurs, je serre encore pas mal et ma respiration est encore insuffisante... Mon premier la aigu, je l'ai fait chez un élève de blivet, en chantant amor ti vieta. En fait, tu parles de fatigue mais quelque soit la tessiture (ténor ou baryton), je fatigue relativement vite et je n'arrive pas à tenir jusqu'au bout! Même caro mio ben: après le premier 1/3, j'ai la gorge qui se raidit, même en baryton! Et puis, il y a les fa dièse et les sol 3 qui me font dérailler parfois littérallement!

Exemple:

- Il y a deux semaines, devant une copine (soprano professionnelle), j'ai voulu chanter un extrait de nessun dorma. j'ai chanté la première moitié jusqu'au premier la3... que j'ai craqué!

- Par contre, cette semaine, lors d'un bilan vocal effectué dans un centre d'audiophonologie universitaire, j'ai voulu le refaire: la catastrophe!! Comme souvent, j'ai éprouvé des difficultés sur le fa dièse! Résultat, toutes les notes suivantes étaient dépourvues de soutien et j'ai dû arrêter au sol ("il nome mio nessun sapra. No! no!"): mon diaphragme avait totalement lâché!!!! je n'avais plus aucun soutien et je me voyais contraint de chanter tout avec le larynx haut, jusqu'au sol!! Super inconfortable et fatiguant... Tout simplement, je ne parvenais plus à "reconnecter" mon diaphragme et à l'utiliser... :cry:
J'entends par tenir la tessiture plus le travail de vocalise que chanter des morceaux. Il est évident que je ne saurais pas te donner un avis sur ta voix sans t'entendre; et même en t'entendant, n'étant pas professeur, je n'oserai pas le faire. Le danger des morceaux (j'en sais quelque chose deraillant moi-même souvent dans mon salon), c'est qu'on est amené à reproduire ce qu'on entend de mieux chez les chanteurs que l'on aime. Surtout que tu prends des exemples particulièrement difficiles à interprétés.
Le seul conseil que je puisse te donner c'est de trouver un prof en qui tu ais confiance et de travailler sur la longueur.
c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule
(audiard)

http://foudopera.musicblog.fr/

Avatar du membre
Josquin
Baryton
Baryton
Messages : 1052
Enregistré le : 25 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Josquin » 12 mai 2008, 11:10

A te lire, le mieux serait que tu prennes des cours avec un bon prof et pendant une longue période. On ne peut changer sans arrêt de technique!
Quant à la distinction baryton-ténor, c'est pas si simple que ça.
Je crois que dire des choses "théoriques" ne fait pas avancer les choses...
C'est pas parce que ton passage est à tel endroit,etc... que tu es ténor ou baryton.
Après 10 ans de cours de chant, nombreux sont ceux qui ne savent pas encore si il sont réellement ténor ou baryton. C'est un travail de long haleine. On ne peut pas cataloger quelqu'un tout de suite.
Et puis, c'est un tout : couleur, tessiture, facilité...

Avatar du membre
silvio
Baryton
Baryton
Messages : 1196
Enregistré le : 28 août 2005, 23:00

Message par silvio » 13 mai 2008, 10:38

Mon dieu!! Encore une preuve que les charlatans sont trop répandus chez les profs de chant...Te rends tu compte qu'à cause d'eux, tu as perdu ta voix même pendant un temps, si ça se trouve tes cordes vocales sont fragilisées à tout jamais...Bref sans t'alarmer, c'est vraiment une chance de rencontrer le bon prof, au bon moment....Je suis entièrement d'accord avec Maitreluther, ila totalement raison, il y a des barytons qui arrivent à tenir des si b aigu et pourtant ont bien la couleur d'un baryton...La tessiture, le role indique si l'on peut tenir la tessiture d'une voix ou non...Il y a des roles pour tenor devant chanter des phrases sur des fa, sol, répétés ce qui correspond au registre aigu des barytons, alors si tu peux les chanter ces phrases sans faitguer, tu es peut être bien ténor...Mais ce n'est pas parce que tu as eu un contre ut dièse que ta voix est celle d'un ténor...En général, pour être sûr de son étendue, il faut (généralement) compter une tierce au dessus la note la plus aigue d'une partition à tenir en vocalise (notes passées) par ex...si tu as un si b à tenir ds un air tu dois être capable de chanter contre ré en vocalise (note passée)...Mais le mieux pour toi c'est de trouver un bon prof avec un solide enseignement et d'y rester si tu fais des progrès...La seule indication : NE JAMAIS RESSORTIR DU COURS FATIGUE VOCALEMENT, sinon il y a un problème....

Radames_83
Messages : 26
Enregistré le : 05 nov. 2009, 00:00
Localisation : Sud-Est
Contact :

Message par Radames_83 » 05 nov. 2009, 20:53

Josquin a écrit :A te lire, le mieux serait que tu prennes des cours avec un bon prof et pendant une longue période. On ne peut changer sans arrêt de technique!
Quant à la distinction baryton-ténor, c'est pas si simple que ça.
Je crois que dire des choses "théoriques" ne fait pas avancer les choses...
C'est pas parce que ton passage est à tel endroit,etc... que tu es ténor ou baryton.
Après 10 ans de cours de chant, nombreux sont ceux qui ne savent pas encore si il sont réellement ténor ou baryton. C'est un travail de long haleine. On ne peut pas cataloger quelqu'un tout de suite.
Et puis, c'est un tout : couleur, tessiture, facilité...
Totalement d'accord avec Josquin. La classification semble s'effectuer, pour les connaisseurs, autant sur la tessiture, que la typologie vocale (notes où la voix est la plus à l'aise) que sur le timbre...
Maintenant, une chose assez surprenante, même si certaines sont classifiables de base (ténor, ou baryton par ex), d'autres sont plus mouvante et peuvent aller d'un côté ou de l'autre.
Ainsi, nombre de baryton ont fini ténor, et l'inverse aussi a existé.

zoeyok
Alto
Alto
Messages : 357
Enregistré le : 05 juil. 2006, 23:00
Localisation : ile-de-france
Contact :

Tenor ou Baryton

Message par zoeyok » 05 nov. 2009, 23:35

Pour prendre un exemple que tout le monde connait, peut-on considérer Jonas Kauffman comme un ténor ou comme un baryton ?

Est-ce que cela dépend de s'il est dans La Traviata ou Lohengrin par exemple ?

zoe

paco
Basse
Basse
Messages : 7861
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Message par paco » 05 nov. 2009, 23:49

et dans le même genre de question, Domingo en Boccanegra sera-t-il perçu comme baryton, avec une couleur de voix et des intonations qui restent celles d'un ténor ?

Radames_83
Messages : 26
Enregistré le : 05 nov. 2009, 00:00
Localisation : Sud-Est
Contact :

Message par Radames_83 » 06 nov. 2009, 13:32

paco a écrit :et dans le même genre de question, Domingo en Boccanegra sera-t-il perçu comme baryton, avec une couleur de voix et des intonations qui restent celles d'un ténor ?
Avec Placido Domingo, on touche l'un des cas litigieux, à mon sens. Il semble être devenu ténor parce qu'il a travaillé pour. Mais intrinsèquement, je pense que rien ne l'y prédestinait. Il dit d'ailleurs qu'il a dû énormément travailler pour acquérir (et conserver) ses aigus.
Son arrivée (retour ?) du côté Baryton est une sorte de logique vocale pour lui. Ses facilités de base auraient dû initialement le cantonner au registre de baryton, mais visiblement, ses désirs intérieurs, son caractère (et cela malgré tout est très important pour pouvoir chanter bien et transmettre ses émotions) l'ont fait aller vers le répertoire de ténor.

Radames_83
Messages : 26
Enregistré le : 05 nov. 2009, 00:00
Localisation : Sud-Est
Contact :

Re: Tenor ou Baryton

Message par Radames_83 » 06 nov. 2009, 13:34

zoeyok a écrit :Pour prendre un exemple que tout le monde connait, peut-on considérer Jonas Kauffman comme un ténor ou comme un baryton ?

Est-ce que cela dépend de s'il est dans La Traviata ou Lohengrin par exemple ?

zoe
J'avoue avoir peu entendu kaufmann, et pas en direct.
Cependant, l'ayant entendu dans La Traviata (de l'année dernière), je suis resté étonné du fait qu'il est ténor. Son médium n'en a pas le timbre (il m'est apparu trop sombre). Ensuite, après le passage, un changement s'effectue et lui donne les aigus... C'est la chose qui m'a fait me dire (peut être un peu rapidement, j'en conviens) que je ne l'appréciais pas particulièrement (avis personnel :) ).

zoeyok
Alto
Alto
Messages : 357
Enregistré le : 05 juil. 2006, 23:00
Localisation : ile-de-france
Contact :

tenor

Message par zoeyok » 06 nov. 2009, 13:36

Radames, toi qui t'y connait bien, peux-tu me dire pourquoi on dit et lit que Jonas Kaufmann est un ténor-baryton ?

zoe

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités