Distinction entre ténor ou baryton?

zoeyok
Alto
Alto
Messages : 357
Enregistré le : 05 juil. 2006, 23:00
Localisation : ile-de-france
Contact :

ténor

Message par zoeyok » 06 nov. 2009, 13:39

"après le passage" signifie quoi ?

merci pour ta 1° réponse qui s'est croisée avec la mienne

Radames_83
Messages : 26
Enregistré le : 05 nov. 2009, 00:00
Localisation : Sud-Est
Contact :

Re: ténor

Message par Radames_83 » 06 nov. 2009, 13:46

zoeyok a écrit :"après le passage" signifie quoi ?

merci pour ta 1° réponse qui s'est croisée avec la mienne
Pour moi, le passage (encore que je devrais préciser lequel vu que pour les ténors (mais aussi les barytons), on peut en considérer 2 ou 3), est celui du haut médium vers les aigus.
Pour un ténor, il se situe vers le Fa#3 (c'est mon cas). Toute la technique et l'apprentissage de cette dernière pour un ténor consiste à savoir gérer ce passage sans quoi pas de chant possible (dans le sens de l'harmonie et de la beauté de chant).
Normalement, le but quand on se crée une voix, est de faire en sorte de lisser ce passage, de le rendre inaudible pour tout auditeur. Sinon, on entendrait ce passage car on change de registre (voix de poitrine vers voix de tête). Et cela n'est pas considéré comme acceptable en lyrique / Bel Canto.

Bon, entre nous, même pour les grands chanteurs, on entend quand même le passage quand on s'est un peu forgé l'oreille, mais il n'est pas choquant si bien géré. :)

Ange_de_feu
Alto
Alto
Messages : 338
Enregistré le : 24 mars 2009, 00:00

Re: Tenor ou Baryton

Message par Ange_de_feu » 06 janv. 2010, 17:16

zoeyok a écrit :Pour prendre un exemple que tout le monde connait, peut-on considérer Jonas Kauffman comme un ténor ou comme un baryton ?

Est-ce que cela dépend de s'il est dans La Traviata ou Lohengrin par exemple ?

zoe
C'est juste hier que je l'ai senti en chanteur italien du Chevalier à la rose dans un spectacle régistré en janvier de l'an passé. Je crois qu'après cela, le débat peut être conclu. :box:
Il faut préciser que la sonorité et consistence exceptionnelle des aigus et le manque de sonorité dans le medium est un cas assez fréquent et peut être considéré comme un défaut technique. Dans le cas de Kaufmann, lorsqu'on l'entend parler, il n'y a pas de doute qu'il s'agit d'un ténor et non d'un baryton, malgré un timbre très sombre de sa voix de chanteur.

paul
Alto
Alto
Messages : 403
Enregistré le : 23 nov. 2004, 00:00
Localisation : Igny (91)
Contact :

Message par paul » 07 janv. 2010, 12:20

Il faut aller écouter les duos Giacomini-Milnes pour bien comprendre la différence entre un ténor qui aurait pu être baryton et un baryton qui aurait pu être ténor...

Domingo et Kaufmann se rangent complètement dans la première catégorie avec un passage sur le Fa# et des fa couverts de temps en temps pour assurer des nuances piano.

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10655
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par tuano » 08 janv. 2010, 16:22

Je viens de poster une interview de Nikolaï Schukoff qui a eu du mal à trouver sa voix, ses premiers profs le considérant comme basse ou baryton. Finalement, il fait carrière en temps que ténor mais en s'aventurant encore parfois sur le terrain du baryton, pour quelques représentations isolées. Il s'en explique, parlant de son passage et de sa tessiture.

Personnellement, je trouve ça assez troublant quand je l'entends... mais j'adore !
Selon moi, il est un peu l'équivalent en ténor de Julia Varady, capable d'aborder des emplois très dramatiques non pas à cause du volume de sa voix mais grâce à des facilités dans le grave et une grande intelligence interprétative (parce que quand on est doté d'une voix atypique, c'est précieux mais également dangereux, et il faut être intelligent !).

tenoredramatico
Messages : 25
Enregistré le : 01 mai 2015, 00:34

Re: Distinction entre ténor ou baryton?

Message par tenoredramatico » 01 mai 2015, 18:57

Ouf! Un débat baryton-ténor!

Je vais essayer d'apporter ma pierre à l'édifice.

Premièrement, à quoi peut-on différencer un baryton d'un ténor? Les notes de passage, en premier lieux. Celà dit, un jeune homme n'a pas forcément accès à la quinte aigue. On regardera non seulement l'ambase de la voix (notes de confort, d'émission aisée). A l'inverse d'un mauvais prof qui ce dire ''Bof, il descend, il n'arrive pas à monter... Tu es baryton (Ou pire, basse!).

Prenons aussi le côté physio du chmilblick. L'appareil phonatoire est composé de cartilages (entre autre). Et bien selon la personne, l'origine et le sexe, le taux d'hormones, le taux de ceci, le taux de cela, la croissance a fini plus ou moins tôt. Je vais prendre mon cas: Le cartilage laryngé n'a pas terminé sa croissance avant 30-32 ans. D'ou toute la prudence du choix du répertoire ... Et de la patience de la maturation.

Cela dit, il faut chanter!! Il faut juste trouver les choix judicieux, privilégier l'allemand et l'italien.

Pour un baryton, demandez à un baryton! :P
"Brunhilde m'a rendue célèbre, Turandot m'a rendue riche.'' -Brigit Nilsson

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités