Poitriner dans le grave

Vocalises
Messages : 31
Enregistré le : 20 janv. 2011, 00:00

Message par Vocalises » 22 août 2012, 08:34

Peleo , a l´époque de Rossini était appelée contralto tout ce qui n´était pas soprano , autrement dit même une mezzo-soprano était désignée alto car le terme de mezzo n´existait pas . Une vraie contralto ne pourrait tenir dans la tessiture d´Arsace ou Tancredi . Le contralto rossinien est en réalité un registre entre mezzo-soprano et mezzo-contralto .
La différence entre mezzo-soprano et mezzo est tres simple : la mezzo-soprano combine á la fois des caractéristiques de la mezzo et de la soprano . Par exemple, timbre de soprano mais étendue de mezzo ou timbre de mezzo mais absence de graves comme chez une soprano ou bien , comme chez Callas ou Bartoli, voix capable de descendre plus bas qu´une soprano et de monter plus haut qu´une mezzo .
Mezzo est la voix centrale par excellence , son timbre est plus charnu que celui d´un mezzo-soprano tout en étant plus clair que celui d´un mezzo-contralto ou d´un alto et ses aigus , en voix de tête , sont moins étendus même si l´on trouve des mezzos authentiques qui ont des notes au-dessus du si 4 ,
Jennifer Larmore , par exemple .

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 854
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Message par Peleo » 22 août 2012, 15:53

Si Callas était mezzo-soprano, je renonce à comprendre.
Il me semble qu'elle même quand on lui parlait des différentes catégories de chanteuses répondait qu'elle était "soprano et basta!". Elle devait être insuffisamment renseignée.

Vocalises
Messages : 31
Enregistré le : 20 janv. 2011, 00:00

Message par Vocalises » 22 août 2012, 17:11

Je n´ai pas dit que Callas était incapable de chanter des rôles de soprano , bien au contraire puisqu´elle avait des aigus parfaitement éduqués pour cela .
Ce que je dis , c´est que puisqu´elle pouvait descendre plus bas qu´une vraie soprano et , de plus, avec un timbre plus corsé, c´est qu´elle était
mezzo-soprano . D´ailleurs, elle a également chanté des airs qu´une vraie soprano ne pourrait pas soutenir question centre de gravité .
Cecilia Bartoli a également des capacités incontestables pour chanter des airs et rôles de soprano et pourtant, elle ne l´est pas puisqu´elle a du grave et possede un timbre plus voilé .
Mais Callas est incontestablement ( était plutôt ) une mezzo-soprano :
l´avez vous entendu parler ? Son timbre ne ressemblait pas du tout á celui
d´une fillette et aux dires de plusieurs témoignages, c´était une femme de caractere .

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 854
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Message par Peleo » 22 août 2012, 18:08

Fou-rire (de fillettes) au paradis des sopranos... Dimitrova, Flagstad, Gencer, Lelmann, Nilsson, Sutherland, Varnay, et quelques autres.

Leyla
Ténor
Ténor
Messages : 619
Enregistré le : 08 juil. 2005, 23:00
Contact :

Message par Leyla » 22 août 2012, 18:40

Vocalises a écrit :Il y a poitriner artificiellement des sons comme Ewa Podles qui se fait passer pour une contralto alors qu´elle ne l´est pas et il y a passer , qu´on le veuille ou non, en voix de poitrine tout simplement parce qu´arrivé á un certain niveau dans le grave et ce, quel que soit notre registre, l´on ne peut plus chanter en voix de tête . Avant la voix de poitrine vient la voix mixte mais il est clair que les notes les plus graves d´une voix sont en mode poitrine .
Si Podles poitrinait artificiellement, elle ne chanterait pas comme elle le fait encore à 60 ans... Elle aurait un trou dans le medium qu'elle n'a absolument pas.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8033
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Message par jerome » 22 août 2012, 20:07

Peleo a écrit :J'aimerais qu'on m'explique la différence entre une mezzo et une mezzo-soprano. Je croyais que le préfixe mezzo n'avait de sens que suivi d'autre chose.
Quant aux rôles rossiniens dont il est question, Isabella est donc une mezzo-soprano. Or ce rôle à été écrit pour Marcolini première interprète de Ciro qui est une contralto (je crois).
mais mezzo = mezzo-soprano!
Il y a 3 types de mezzo:
- le mezzo leggero (Cherubino)
- le mezzo lirico (dit aussi parfois contraltino) (Cenerentola)
- le mezzo drammatico (Kundry, Carmen , Eboli)

et 3 types de contralto:
- le contralto drammatico
- l'alto bouffe
- contralto coloratura (chez Rossini, Donizetti et Meyerbeer)

Callas n'est en rien un mezzo! C'est un soprano drammatico coloratura (voix large au timbre corsé avec un grave nourri, un medium riche et une grande facilité dans l'aigu voire le suraigu - on rappellera quand même que dans ses meilleures années, Callas montait au contre-fa)

Donc c'est Peleo qui a raison!

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 854
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Message par Peleo » 22 août 2012, 20:33

Bien entendu il fallait lire Lehmann.

Vocalises
Messages : 31
Enregistré le : 20 janv. 2011, 00:00

Message par Vocalises » 23 août 2012, 07:08

Monter au contre-fa ne veut en aucun cas dire que l´on est soprano !
Certains mezzos et même altos , en forcant, arrivent au contre-fa en voix de sifflet . D´ailleurs, l´aigu , surtout quand il s´agit d´un sifflet inexploitable ,
n´est pas un critere pour pouvraiment vraiment classer au mieux une voix .
C´est vraiment le grave qui est déterminant et je répete , d´apres sources tres fiables qu´une vraie soprano n´a pas de notes graves car sinon, il ne servirait á rien qu´on l´appelle soprano ou voix la plus aigue .
Logiquement parlant, si une soprano avait du grave, cela impliquerait qu´une alto puisse chanter au moins les plus graves d´un piano et même au-delá . en exemple tres concret, cela voudrait dire que Stutzmann aurait une voix au timbre plus sombre et au grave trois ou quatre fois plus étendus que Boris
Christoff ( par exemple ) .
Comme je le disais , j´ai personellement connu plusieurs sopranos de niveau tres solide et aucune , même en forcant , ne descendait sous le sol 2 .
J´avais assisté au cours de l´une d´elles et , même en exercices , la note la plus basse qu´elle avait dans la voix était un la 2 et de timbre vraiment faible . Je l´avais entendu parce qu´étant á côté mais je suis sûre que je
n´aurais rien entendu si j´avais été quelques metres plus loin .
En fait, il y a beaucoup plus de mezzo-sopranos dans la nature que de véritables sopranos . Une vraie soprano se caractérise par un timbre qui reste plus ou moins clair sur tout l´ensemble de la voix et par un grave peu étendue, voire une absence de grave .
On peut avoir un timbre de soprano mais un grave plus étendu et dans ce cas , on entre dans la catégorie de mezzo-soprano puisque l´on combine á la fois de l´un et de l´autre .

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités