Palme de la meilleure technique vocale

Répondre
florio
Messages : 20
Enregistré le : 23 oct. 2006, 23:00

Palme de la meilleure technique vocale

Message par florio » 15 nov. 2006, 12:14

Par curiosité, j'aimerais bien savoir (talent et interprétation mis à part) à qui vous décerneriez la palme de la meilleure technique vocale!

Avatar du membre
silvio
Baryton
Baryton
Messages : 1196
Enregistré le : 28 août 2005, 23:00

Message par silvio » 15 nov. 2006, 12:21

plutot à des femmes : Mirella Freni (ds les années 70 et 80) et Ileana Cotrubas

Avatar du membre
Dapertutto
Baryton
Baryton
Messages : 1551
Enregistré le : 08 janv. 2006, 00:00
Localisation : Paris, 18
Contact :

Message par Dapertutto » 15 nov. 2006, 12:33

Pour moi chez les hommes c'est Georges Thill et pour les femmes c'est Renée Doria. Aujourd'hui, pour les hommes, je dirais sans hésiter Juan Diego Florez.
"Dis papa! Tu peux mettre la poupée qui chante?"

Avatar du membre
jean-didier
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 3338
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Message par jean-didier » 15 nov. 2006, 12:34

Edita Gruberova qui peut se permettre de chanter Zerbinetta encore à 60 ans avec la fraicheur d'une chanteuse au sommet

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 5416
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 15 nov. 2006, 12:48

et parmi les toutes jeunes, Elina Garanca!!
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Avatar du membre
raph13
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 2626
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Message par raph13 » 15 nov. 2006, 12:52

Si on considère les vocalises et autres roulades et trilles, je pense que la palme va à Joan Sutherland, Marylin Horne et Juan Diego Florez
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 5416
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 15 nov. 2006, 12:56

la Sills des années 1960/1975
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Avatar du membre
jean-didier
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 3338
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Message par jean-didier » 15 nov. 2006, 13:01

raph13 a écrit :Si on considère les vocalises et autres roulades et trilles, je pense que la palme va à Joan Sutherland, Marylin Horne et Juan Diego Florez
je n'ai jamais compris l'engouement que suscitait Marilyn Horne : :) please pas d'insulte il ne s'agit que d'un avis personnel !!!!
je trouve que dans les Rossini serio (Malcolm, Arsace, ...) ses vocalises (surtout dans les variations) déraillent complètement d'un point de vue justesse et d'un point de vue stylistique.
peut-être que je n'ai entendu que des mauvaises prises de son mais il me semble qu'à chaque fois que je l'entends, ça me fais le même effet ...

Avatar du membre
raph13
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 2626
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Message par raph13 » 15 nov. 2006, 13:06

Je trouve Horne fantastique dans Arsace, notamment le live de 1965 à Chicago (si je me souviens bien) et le studio de 1966, tous deux avec Sutherland.
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19303
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 15 nov. 2006, 13:18

Callas, Sutherland, Olivero, Caballé, Horne , Anderson
Kraus, Simoneau, Bergonzi, Blake, Cappuccilli, Ramey
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité