comment accelerer roulades, vocalises

leonne
Messages : 4
Enregistré le : 15 juil. 2006, 23:00

comment accelerer roulades, vocalises

Message par leonne » 16 juil. 2006, 08:56

bonjour,

je dois chanter ds 4 mois un air de haendel plein de roulades: vocalises sur la meme voyelle, pour l'instant elles ne sont pas assez rapides. Je les travaille sur le souffle et non à la Bartoli c à dire en articulant ds la gorge avec des "ha,ha,ha", mais la vitesse n'est pas encore top! est-ce que ça viendra et est ce la bonne methode?

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10768
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par tuano » 16 juil. 2006, 08:59

4 mois c'est court...

A mon humble avis, le meilleur moyen est de faire appel à un professeur, pas de suivre l'avis d'amateurs sur un forum d'opéra.

Quel est cet air et pourquoi dois-tu le chanter ?

leonne
Messages : 4
Enregistré le : 15 juil. 2006, 23:00

Message par leonne » 16 juil. 2006, 09:06

Cet air est: Where shall i fly, je ne le travaille que depuis 2 jours faut dire pour un concert ou je chanterai d'autre choses.

Avatar du membre
alagnaflorez
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 232
Enregistré le : 08 déc. 2005, 00:00
Localisation : Suisse romande

Message par alagnaflorez » 16 juil. 2006, 10:30

Alfredo Kraus disait que le secret pour bien vocaliser était de chanter legato, sans mettre des "h" entre chaque note. Mais je ne sais pas si cela t'aidera beaucoup... En tous cas, éviter de faire la chèvre!
E il labbro mio mormorò un'ardente preghiera: Oh Dio ch'ella non sappia mai, non sappia mai, la mia vergogna! Ahimè!

leonne
Messages : 4
Enregistré le : 15 juil. 2006, 23:00

Message par leonne » 16 juil. 2006, 10:47

j'imagine qu'il doit y avoir un juste milieu entre la chevre et le total legato,
parce que pour l'instant en legato c bo mais ça rame :showoff:

Mariemezzo
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 187
Enregistré le : 02 févr. 2006, 00:00

Message par Mariemezzo » 24 juil. 2006, 22:03

Oui, legato c'est sûr, c'est mieux qu'avec des "h" partout, mais dans ce cas-là, il faut alléger, sinon, évidemment, ça rame à mort!!

Avatar du membre
Batone
Alto
Alto
Messages : 405
Enregistré le : 26 sept. 2006, 23:00
Contact :

Message par Batone » 27 sept. 2006, 21:15

Le mieux est de commencer par chanter tes vocalises lentement et d'accélérer petit à petit jusqu'au tempo convenable.
Ora tocca a me il sorbetto...

titania
Messages : 7
Enregistré le : 04 oct. 2006, 23:00
Contact :

Message par titania » 23 oct. 2008, 09:05

Ceci n'est pas une réponse!
Je suis moi-même en recherche sur ce sujet, et je m'étonne qu'il y ait si peu de courrier sur ce sujet très important.
Ce site n'est pas fréquenté que par des amateurs. Je suis moi-même pro mais je souhaiterais l'avis d'autres pros ou de mélomanes (ayant écouté beaucoup de chanteurs ) sur ce sujet.
Beaucoup de profs ne font aucunement mention de la technique spécifique des vocalises rapides. Une amie et collègue cantatrice m'a, la première, amenée à bien décider par avance, et non sur l'inspiration du moment, quel endroit à chanter en "chant ample ",quel endroit à chanter en "vocalise"
Il est prioritaire de chanter plus piano donc déjà un peu moins directement projeté. Comme le souligne un internaute c'est la première condition.
Reste la question de lier ou d'articuler (ha ha ha)
Je n'ai pas encore choisi mais je penche pour la 2ème solution.
Travaillant " L'Exsultate jubilate", j'ai écouté plusieurs Cd , ce qui m'arrive rarement et j'ai tort, et j'ai remarqué que, pour la plupart, les chanteuses avaient recours au "legato articulé" (hahaha). Je me rappelle que l'une d'entr'elles était Kathleen Battle. Je me suis dit "Pourquoi je m'embête à chanter lié?" Réponse : j'ai toujours entendu dire au conservatoire qu'il ne fallait pas faire hahaha, que c'était bon pour les teutons," incultes en bel canto".
Le "legato articulé" me semble permettre plus de rapidité et plus d'aisance. Je cherche des justifications dans les interviews du livre de Hines (mais c'est difficile de comprendre sans le son ce que veulent dire les chanteurs)et les traités sur le chant. Garcia semble approuver . Sujet ouvert ...

Malibran
Messages : 11
Enregistré le : 12 sept. 2005, 23:00
Localisation : Paris

Message par Malibran » 23 oct. 2008, 11:49

Dur d'expliquer une technique par écrit sans démonstration !
Mais en tout cas, pour avoir ce "legato articulé" comme le dit Titania, il faut être bien soutenu, la voyelle bien projetée dans le palais. Si ta voix est bien placée, normalement ça va tout seul...

En fait, tu gardes le contact avec le corps tout en "gémissant" dans ton palais mou (j'essais de trouver des images), le A doit être le même, comme un grand gémissement, sur toute la longueur de la vocalises et il faut veiller (et c'est ce qui est difficile à toujours sentir et à appliquer) à qu'il soit toujours à la même place (le visualiser dans le palais mou) afin qu'il ne tombe pas dans dans la gorge en descendant par exemple. Attention, la voyelle tape dans le palais mou puis court sur le palais pour bien ressortir devant, comme un peu un haut parleur mais avec un bon espace derrière (la cathédrale) crée par l'élévation du palais mou.

Bon c'est très théorique tout ça, il faut réussir à l'appliquer...et je ne vois guère qu'un BON prof pour le faire ressentir...
En tout cas les vocalises, ce sont l'expressions de sentiments forts, d'où ce "gémissement"... elles ne doivent pas être intellectuelle mais ressenties, nourries d'1 émotion...
"La timidité n'appartient qu'a la sottise. Quiconque se sent pénétré d'un amour vrai pour son art ne peut rien craindre..."
in Consuelo, de George Sand

Malibran
Messages : 11
Enregistré le : 12 sept. 2005, 23:00
Localisation : Paris

Message par Malibran » 23 oct. 2008, 12:06

Je viens de relire le mess de titania, je ne comprend pas très bien en fait ce qu'on entend par "legato articulé"... Un bon legato est de toute manière bien articulé !
On doit bien entendre chaque note distinctement mais elles ne sont pas haché pour autant... si cela savonne et que l'on ne distingue plus clairement les notes, c'est que le chanteur n'est plus dans son corps et qu'il ne soutient plus...

June Anderson fait de merveilleuses vocalises sur ce principe, tout est lié mais on entend toute les notes et il y a une émotion qui s'en dégage... c'est trop beau, ça me donne envie de réecouter, je vais mettre son cd Rossini tiens...
"La timidité n'appartient qu'a la sottise. Quiconque se sent pénétré d'un amour vrai pour son art ne peut rien craindre..."
in Consuelo, de George Sand

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités