La place du Larynx

Répondre
vanessa
Messages : 2
Enregistré le : 09 mars 2006, 00:00
Contact :

La place du Larynx

Message par vanessa » 16 mars 2006, 22:28

MERCI POUR CE FORUM
Je me présente rapidement, je suis Vanessa 32 ans, Soprano lyrique léger colorature. j'aurais une question un petit peu technique.....
Quand je chante mon larynx a tendance instinctivement à monter....ce qui n'est pas bon du tout et ce qui me fatigue. Quand j' y pense j'arrive à maîtriser cela mais il faut aussi ouvrir dans l'arrière gorge "la fameuse patate chaude" comme disent les profs... Mais comme il doit y avoir une ouverture au niveau des zygomatiques... et relâcher le menton..
Bref.... ça devient réllement compliqué et.....le larynx remonte bien souvent...

COMMENT FAITES VOUS CHANTEURS? est ce qu'il y a un truc plus simple...
MERCI DE ME CONSEILLER...A Bientôt

:D

jeremie
Messages : 19
Enregistré le : 29 août 2004, 23:00
Localisation : borddu lac de Neuch
Contact :

Message par jeremie » 17 mars 2006, 11:17

Je ne répondrai surtout pas sur le comment : mais a priori je dirais que tu es dans la bonne direction et que tu te poses les bonnes questions, ce qui est déjà beaucoup.

Au sujet de la position du larynx et de divers autres trucs s'y rapportant je te conseil ce fichier qui pourra peut être t'éclairer ou du moins te montrer que tu n'es pas la premiere à te poser ces questions. Y a des éléments de réponse à la fin.

www.music.unt.edu/bio/austintheopenthroat05.ppt

bonne lecture

suziesoprano
Messages : 5
Enregistré le : 01 nov. 2005, 00:00
Localisation : paris
Contact :

Message par suziesoprano » 17 mars 2006, 21:12

C'est LE gros problème des sopranes. A mon avis ne te focalise pas trop sur le larynx, oublie le. Parle clairement et chante dans les voyelles précises, tout en gardant la gorge ouverte (patate chaude si on veut) tout en imaginant le son plus brillant. ce sont les harmoniques qui comptent et c'est ça qui fait passer l'orchestre. je sais pas si ça va t'éclairer, mais c'est ce que je ressens. (les tensions dans la nuque sont reliées au larynx, faut faire gaffe à la posture).
Bonne chance. Et si tu trouves des trucs, hésite pas à les faire partager! :D

Avatar du membre
Semolino
Alto
Alto
Messages : 401
Enregistré le : 18 août 2004, 23:00
Contact :

Message par Semolino » 05 mai 2006, 09:43

Au larynx il ne faut jamais y penser. Dès que la science et la phonaitrie ont commencé à se mêler des "choses" du chant les problèmes pour le chant et pour les chanteurs ont commencé. Pendant tous les siècles où l'enseignement et l'apprentissage du chant se sont basés exclusivement sur la sensation tout à procedé pour le mieux. Il suffit d'écouter les enrigistrements des grands chanterus du début du siècle dernier.

Dès que la phoniatrie a découvert que chez un chanteur professionnel le larynx reste en position basse lorsqu'il émet un aigu correctement (c'est à dire un aigu épanoui au son plein et riche, timbré et sans aucun effort, saltando la gola comme disaient les anciens maîtres italiens) la plupart des profs de chant ont commencé à dire à leurs élèves d'essayer de ne pas laisser remonter le larynx dans l'émission des aigus et de le maintenir dans une position basse. Ce type de démarche est catastrophique car le mouvement naturel du larynx ne peut être qu'ASCENSIONNEL. Par conséquent si l'élève pense à son larynx et qu'il essaie volontairement de le maintenir dans une position basse ou de ne pas le laisser remonter, il obtiendra au mieux un son sombré au pire un son forcé et il se fatiguera. Dans le chant il ne faut JAMAIS confondre la cause avec l'effet. Ce n'est pas parce que l'on évite la montée du larynx que l'aigu sera correctement émis. C'est le contraire : c'est lorsque l'aigu est correctement émis que le larinx reste en position basse.

La même confusion on la retrouve dans l'histoire de chanter dans le "masque" et d'appeler cette zone "résonnateurs". Les cavités osseuses situées dans la zone du masque ne sont pas du tout assez importantes pour créer la résonnance et enrichir le son en harmoniques. Le son se forme dans la gorge et nulle part ailleurs. Lorsqu'un son est bien formé, avec la gorge ouverte et rélâche dans la détente et la souplesse, la richesse harmonique font résonner par sympathie la voix dans la zone que l'on appelle le masque.

divamary
Messages : 25
Enregistré le : 05 janv. 2006, 00:00
Localisation : Alsace
Contact :

Message par divamary » 24 mai 2006, 19:47

En ce qui me concerne, mon professeur me fait faire beaucoup d'exercices de détente du corps. Mon larynx de ce fait reste bas et mon soutien est souple. Selon lui l'apprentissage du chant est basé sur les sensations. Lorsqu'un son est beau, il faut que j'analyse mes sensations pour le reproduire à nouveau. Il fait pareil en ce qui concerne les résonnances! Il me fait faire des exercices pour me faire sentir comment ça résonne par rapport à mes sensations! Cette technique marche à merveille! Selon lui chanter c'est comme si le son sortait de nous sans sentir quoi que ce soit au niveau de la gorge. On se sent bien, on ne force pas. Mon ancien professeur m'expliquait anatomiquement comment bien chanter ( avec des termes très compliqués). Je ne progressais pas aussi vite que maintenant!

Avatar du membre
Semolino
Alto
Alto
Messages : 401
Enregistré le : 18 août 2004, 23:00
Contact :

Message par Semolino » 24 mai 2006, 21:23

divamary a écrit : Selon lui chanter c'est comme si le son sortait de nous sans sentir quoi que ce soit au niveau de la gorge. On se sent bien, on ne force pas.
:thumbsup:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 10 invités