Les barytons

Répondre
Avatar du membre
PaoloAlbiani
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 845
Enregistré le : 05 nov. 2004, 00:00
Contact :

Message par PaoloAlbiani » 06 févr. 2006, 18:01

silvio a écrit :Le role d'albert, meme s'il n'est pas aigu et pas très important, n'est pas distribué pour un baryton Martin. C'est un vrai baryton d'opera et d'ailleurs l'exemple de R. Massart ds cette catégorie est une abération. Je l'ai déjà entendu très bien chanter du répertoire italien et c'était pas mal du tout (parfois un peu nasal mais tout de même).
Je n'ai jamais dit que ses incursions dans les barytons d'opéra étaient mauvaises (loin de là, j'adore MassarD -avec un D, s'il vous plaît-), je dis simplement que son format vocal le portait davantage vers les barytons d'opéra comique (ou certains barytons d'opéra comme Valentin, Mercutio) mais certainement pas Hérode ou d'autres...., et encore moins vers les barytons verdi. Écoutez son Macbeth....!!!!!! Il s'en sort, certes, mais n'a absolument pas la couleur requse pour ce type de rôle.

Ce n'est donc pas une abération que de le mettre dans cette catégorie.

Je n'y suis pour rien, c'est ainsi.

Avatar du membre
silvio
Baryton
Baryton
Messages : 1196
Enregistré le : 28 août 2005, 23:00

Message par silvio » 06 févr. 2006, 18:06

Pardon, pardon pour la faute d'orthographe, mais je ne suis pas d'accord avec toi.
On a toujours dit que R. Massard était le digne successeur de E. Blanc et de J. Bortayre et je suis d'accord avec ça.
Il avait une belle couleur sombre et une voix assez particulière...
Mais, ça n'est pas parce qu'on a la voix pour tel ou tel autre role qu'on arrive à tout bien chanter....et de le mettre ds les barytons d'opera comique je trouve que c'est une grosse erreur surtout qd on s'aperçoit de la très belle carrière qu'il a eu à ONP.!!!
Mais bon, c un petit détail pas très grave juste une petite rectification.
Et j'ean Bortayre? Moij 'ai écouté dernièrement son "Lakmé, ton doux regard se voile..." chez decca (avec M. Robin) et c'était très très beau.
Que pensez vous de ce gd chanteur français?

Avatar du membre
PaoloAlbiani
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 845
Enregistré le : 05 nov. 2004, 00:00
Contact :

Message par PaoloAlbiani » 06 févr. 2006, 18:15

Polyeucte a écrit :Et une autre classification des barytons...
Baryton Martin, léger, élevé, ténorisant, viennois, d?opérette : [Jean-Blaise Martin (1768-1887)]. Voix peu puissante qui rappelle le timbre du ténor sans en posséder l?aigu. Rare à l?opéra, elle tient les premiers rôles d?opérettes et excelle dans la mélodie. Tessiture : si1-la3. Rôles : Pelléas, Florestan (Véronique), Danilo (Veuve Joyeuse), Prince Sou-Chong (Pays du Sourire).

Baryton Verdi, aigu, d?opéra : voix souple au timbre chaud et à l?aigu éclatant pour laquelle Verdi a écrit de nombreux rôles. Tessiture : la1- sol3 . Rôles: Rigoletto, Macbeth, Simon Boccanegra, Iago (Othello).

Baryton lyrique ou d?opéra-comique : c?est la voix la plus répandue dans la catégorie des barytons. Tessiture assez restreinte, timbre cuivré. Tessiture : sol1-fa3. Rôles : Albert (Werther), Mercutio (Roméo & Juliette), Valentin (Faust), Lescaut (Manon).

Baryton dramatique, héroïque, de grand opéra : moins élevée mais plus puissante que celle des barytons Verdi et lyrique. Timbre plus épais, aigu éclatant. Tessiture fa1 -mi3 . Rôles : Tonio (Paillasse), Alfio (Cavalleria Rusticana).

Baryton-basse, baryton grave basse barytonnante, baryton Donizetti : voix intermédiaire entre celle du baryton dramatique et de la basse chantante. Aigu moins facile que celui du bar. dram. mais grave plus puissant et médium ample. Tessiture : ré1-fa3. Rôles : Malatesta (Don Pasquale), Wotan (Tétralogie), Figaro (Les Noces), Leporello (Don Juan).
Cette classification est pleine d'erreur: Sou-Chong est un rôle de ténor (regardez la tessiture et vous comprendrez...

Baryton d'opéra comique: tessiture assez restreinte 8O 8O 8O Ils ont la même qu'un baryton verdi et doivent monter jusqu'au la bémol3, voire la bécarre.......... Ne pas mettre Valentin dans cette catégorie!!!!

Dans les barytons dramatiques, ils manquent un certain nombres de rôles: le Grand Prêtre de Sanson, Athanaël, Henri VIII, et j'en oublie..... Un grand français dans ce répertoire: Alain Fondary. Tessiture : jusqu'au la3

Mettre les barytons Donizetti dans les barytons basses...... Quelle érésie. Ils ont une tessiture aigue développée (jusqu'au sol pour certains). Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si les grands barytons verdi ont commencé par les Donizetti: Battistini, Bastianini, Cappuccilli, Bruson, Nucci......

À mon sens, cette classification n'est pas la bonne.....

Avatar du membre
PaoloAlbiani
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 845
Enregistré le : 05 nov. 2004, 00:00
Contact :

Message par PaoloAlbiani » 06 févr. 2006, 18:21

silvio a écrit :Pardon, pardon pour la faute d'orthographe, mais je ne suis pas d'accord avec toi.
On a toujours dit que R. Massard était le digne successeur de E. Blanc et de J. Bortayre et je suis d'accord avec ça.
Il avait une belle couleur sombre et une voix assez particulière...
Mais, ça n'est pas parce qu'on a la voix pour tel ou tel autre role qu'on arrive à tout bien chanter....et de le mettre ds les barytons d'opera comique je trouve que c'est une grosse erreur surtout qd on s'aperçoit de la très belle carrière qu'il a eu à ONP.!!!
Mais bon, c un petit détail pas très grave juste une petite rectification.
Et j'ean Bortayre? Moij 'ai écouté dernièrement son "Lakmé, ton doux regard se voile..." chez decca (avec M. Robin) et c'était très très beau.
Que pensez vous de ce gd chanteur français?
Comparez Massard et Borthayre et vous verrez vous même que ce n'est pas DU TOUT le même type de baryton. Passons....

Je suis un grand admirateur de Borthayre, un timbre de bronze, des aigus d'airain et une techinque a toute épreuve. Savez vous que c'est lui qui était prévu au départ pour graver l'André Chenier de Decca avec Del Monaco et Tebaldi ? Ne voulant pas annuler un contrat en France, il a décliné l'offre. Voilà comment nous avons Bastianini dans cette superbe intégrale.

Effectivement, son Nilakanta est superbe. Écoutez le cependant dans Bal Masqué, dans Valentin, dans Patrie, dans les Pêcheurs.... Un très grand

Avatar du membre
silvio
Baryton
Baryton
Messages : 1196
Enregistré le : 28 août 2005, 23:00

Message par silvio » 06 févr. 2006, 18:50

Je n'ai jamais comparé leurs qualités vocales. J'ai juste dit qu'ils avaient a peu de choses pres le meme repertoire...Alors il faut arreter de s'enflammer pour pas gd chose !!!
Il est vrai que j'adore J. Bortayre qui est pour moi le meilleur baryton français (il a étudié chez le prof de ma prof. alors vous pensez bien qu'en étant baryton moi-meme et ayant le même répertoire j'en ai entendu parler...!!!).
R. Massard a chanté de nombreux ouvrages dramatiques (en français!!!).
Je ne les ai jamais entendu en live ds une vraie salle, mais ils ont enregistré un disque ensemble (paillasse en français) et les deux tiennent leur role merveilleusement bien...

Avatar du membre
silvio
Baryton
Baryton
Messages : 1196
Enregistré le : 28 août 2005, 23:00

Message par silvio » 08 févr. 2006, 16:26

Il y a aussi de nombreux chanteurs issus de l'europe de l'est qui pendant leurs sombres années n'ont pas eu l'opportunité de se présenter sur les scènes internationales.
J'ai découvert dernièrement, une voix magnifiques, ds le prologue de I pagliacci, un baryton roumain Nicolae Herlea...
Si un jour vous en entendez parler écoutez c'est superbe.

Avatar du membre
PaoloAlbiani
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 845
Enregistré le : 05 nov. 2004, 00:00
Contact :

Message par PaoloAlbiani » 08 févr. 2006, 16:30

Nicola herlea, c'est le Bastianini roumain. une splendeur vocale.

Dans le genre baryton énorme, il faut aller voir du côté des allemands et écouter Schlusnuss.... Une merveille: un superbe baryton verdi

Avatar du membre
Ced
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 189
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Contact :

Message par Ced » 08 févr. 2006, 16:36

Herlea, je le connais aussi par le prologue de Pagliacci (sur un cd bonus d'un magazine!). Quelle voix! Et quel aigu, pour un baryton!

Avatar du membre
silvio
Baryton
Baryton
Messages : 1196
Enregistré le : 28 août 2005, 23:00

Message par silvio » 08 févr. 2006, 16:38

Schlusnuss je ne le connais que de nom mais Herlea, j'ai un ami roumain (une personne agée qui a été touchée de savoir que j'adorais certaines voix roumaines...) qui a réussi à me copier sur CD quelques uns des plus beaux airs italiens chantés par Herlea...et je dois dire que I pagliacci chanté comme cela....Même chez les italiens je n'avais pas entendu un la bémol superbe comme le sien...
Après, lorsqu'on décortique un peu chaque air, il se trouve que l'atmosphère n'y est pas toujours...(je suis un peu dur c'est vrai) mais à la longue on se dit : "c'est dommage il ne change pas toujours de couleurs pour donner une autre atmosphère qui soit plus adéquate, qui colle mieux à son personnage..."Mais c'est un énorme chanteur et quel dommage qu'il n'ait pas été plus souvent présent sur les scènes occidentales....

Avatar du membre
Geoffroy
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 169
Enregistré le : 08 avr. 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Geoffroy » 08 févr. 2006, 18:42

PaoloAlbiani a écrit :Cette classification est pleine d'erreur: Sou-Chong est un rôle de ténor (regardez la tessiture et vous comprendrez...
Sou-Chong baryton : ce n'est pas une erreur, mais une différence de tradition d'interprétation entre la France et les pays germaniques ! Sou-Chong a été très souvent chanté en France par les barytons d'opérette à l'aigu facile (les "barytons viennois", catégorie vocale... 100% française). L'exemple le plus célèbre est Michel Dens, qui l'a enregistré (c'est toujours édité chez EMI) et chanté souvent sur scène, notamment lors d'une célèbre série à Mogador où il l'a chanté, je crois, quelque 250 soirs d'affilée. Un Michel Vaissière est aujourd'hui un bon représentant de cette tradition.

La question qu'on est en droit de se poser : en Allemagne, ces chanteurs ne seraient-ils pas classifiés ténors ?...

En ce qui concerne Robert Massard, je suis un peu d'accord à la fois avec Silvio et avec Paolo... et avec aucun des deux ! Pour moi, c'est clairement une voix plus aiguë, plus brillante et moins ronde que le grand baryton d'opéra à la Blanc et Borthayre, je ne suis pas franchement d'accord pour le désigner comme leur héritier, et je n'ai pas été très convaincu par exemple par son Hérode, beaucoup trop clair de timbre, à qui la sensualité fait défaut. Toutefois, je pense que son ampleur vocale, qui lui a permis de triompher dans des rôles aussi lourds qu'Oreste, Escamillo ou Enrico dans les plus grandes salles au côté des plus grandes voix de son époque, n'avait vraiment RIEN à voir avec celle d'un baryton d'opéra-comique ou d'un baryton-Martin tout juste capable de s?aventurer dans Mercutio ou Valentin? A mon sens, c'est donc tout simplement une voix hors normes, qui échappe aux catégories standard.

Le disque nous piège souvent, car il ne rend compte que de la couleur d'une voix et pas de sa puissance. Et comme on a tendance à associer automatiquement un format vocal donné à une couleur donnée, on peut commettre de sérieuses erreurs d'appréciation ! Cf. ces critiques qui parlent de la voix de "soubrette" d'Edita Gruberova...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités