Les barytons

Avatar du membre
silvio
Baryton
Baryton
Messages : 1057
Enregistré le : 28 août 2005, 23:00

Message par silvio » 05 févr. 2006, 22:34

Et bien c'est une erreur!!!
Pourquoi pas faire la même chose avec les soprane hein?
La rein de la nuit chantée par une Gioconda par ex. ?
Non je pense que c'est un manque d'information. Mais je crois que si tu te réfères à ce que dis N. Dessay, c'est normal que tu écrives ce genre de petites carabistouilles. Ca n'est pas grave excuse mon emportement.
N'oublions pas que N. Dessay n'est pas du tout la sommité qu'on croit. Je vais te raconter une anecdote à son sujet : il y a quelques années , elle commençait à etre connue et elle a été présentée lors d'un diner, par son prof. Mr Blivet à la personne qui a tout enseigné à ce Mr Blivet, c'est à dire MME Lina Possenti boralevi. Fille d'un autre très gd prof de chant qui a eu ds son cours pendant un temps un certain G. Thill.
En discutant ensemble cette gde dame a pu vérifier que N. Dessay meme en ayant le peu de savoir qu'avait retenu son prof Blivet, ne savait pas gd chose sur la voix et encore moins sur la technique.
Donc pour moi son avis sur l'art vocal, ainsi que celui de son mari, n'a pas gde valeur.
Tu écouteras avec plus d'attention certains enr. d'opérettes (Ganne, Massé, Messager, etc...) et tu verras que les roles pour baryton sont distribués à des barytons très légers qui font c vrai penser à des ténors mais avec un timbre plus corsé ds le grave, contrairement aux ténors.
Ca n'est pas qu'une question de notes aigus ou graves. Si c'était aussi simple ça se saurait....
Non, c'est aussi une question de puissance, de couleur vocale et de style.
DFD n'a jamais été bon ds le répertoire italien, en tout cas sa voix n'est pas faites pour ça....il a de bons graves et des aigus faciles, mais pas la couleur requise, ni le style pour le répertoire italien.
De même Cappuccilli que j'adore qui est un vrai baryton verdi n'a jamais chanté de répertoire wagnerien et tant mieux car il aurait été pas à sa place.
Baryton-basse est une vraie question, et à ce sujet seul on peut se dire, est ce un baryton qui n'a pas d'aigus ou une basse qui monte assez facilement....
Pour moi, le vrai baryton basse a été G. London, qui n'a pas beaucoup chanté de role du répertoire verdien, mais qui a été un fantastique Scarpia, un Wotan merveilleux et une voix très à l'aise ds le répertoire russe qui utilise avec beaucoup de plaisir les couleurs sombres des voix.

ColOli
Soprano
Soprano
Messages : 60
Enregistré le : 05 janv. 2005, 00:00
Contact :

Message par ColOli » 05 févr. 2006, 23:19

J'ai bien précisé que je ne considéré pas du tout Dessay comme le messie du chant.
J'avoue que je ne la connait pas.

Mais avoue que le baryton c'est quand meme la catégorie fourre tout par excellence : forcément puisque c'est la catégorie intermédiaire.
Il est plus difficile de s'afficher ténor si on ne l'est pas par exemple.

Et j'avoue que autant j'ai des ténor référence, autant les barytons ... .
Moi qui suis fan de Verdi j'adore : Nucci, Bruson , Milnes.

Et bien faut pas etre catégorique : ils ont surement une étendue de voix hors norme et p etre que si ils avaient travaillé leurs aigue ils auraient pu devenir ténor ... qui sait (en tout cas pour Nucci / milnes).
QUe celà ne te choque pas ... je dit pas qu'ils sont ténors, je me pose juste des questions
Alors c'est petre plus une question de couleur.

Bref tout çà n'est pas tranché, et heuresement ...


Quand j'écoute certains baryton j'ai l'impression (parfois fausse bien sur), que les graves sont artificiels et que les aigue auraient pu etre travaillé.

Car finalement tout à dépend de l'orientation qu'a pris le chanteur avec son/sa 1° prof ...

Je dit çà aussi parce que je suis ténor débutant, et j'ai vu l'effort qu'il m'a fallu pour remonter la voix, et la difficulté que celà représente, plutot que d'abaisser un peu la voix.

Avatar du membre
silvio
Baryton
Baryton
Messages : 1057
Enregistré le : 28 août 2005, 23:00

Message par silvio » 05 févr. 2006, 23:36

que tu sois chanteur débutant ne m'étonne pas du tout...vous pensez tout savoir, mais non il y a encore beaucoup a apprendre...et de croire que les barytons sont une categorie intermédiaire et que s'ils avaient travaillé leur aigu ou leur grave il en aurait été autrement....aie aie ce ne sont pas des réflexions très intelligentes ...
Bref ça changera peut etre avec le temps...
Moi je ne suis plus un jeune chanteur, et j'ai étudié avec ce qu'il me semble etre la meilleure méthode possible et donc avec une excellente pédagogue...
Et qd je suis arrivé à son cours je n'avais qu'une octave grd max ds ma voix (je suis baryton, donc je connais bien le problème...)
Maintenant, mes cordes vocales sont parfaitement saines (pas comme Miss Dessay) et je descends du fa grave au si bémol aigu au dessus de la portée (en cle de sol) en vocalise car je n'ai pas besoin de cette note là ds mon répertoire.
Les catégories vocales ne sont pas une question d'aigu ou de grave, encore une fois il s'agit d'une question de couleur...
Trouve tu pour reprendre les ex. que tu cites qu'il y a des similitudes de couleur entre L. Nucci et C. Bergonzi par ex. Ou n. Gedda ?
Penses tu que la voix de R. Bruson te rappelle celle de Pavarotti ds Nessun Dorma?
Il faut que tu écoutes attentivement les chanteurs avent de dire tout ça.
Pour reparler de toi, il est vrai que les aigus sont des notes qui peuvent etre difficiles à trouver, mais, en aucun cas une technique accomplie ne t'aidera pas à les trouver beaucoup plus confortables...
Si tu peines ds les aigus, peut etre n'es tu pas un vrai ténor mais un baryton Martin....me comprends tu ?

ColOli
Soprano
Soprano
Messages : 60
Enregistré le : 05 janv. 2005, 00:00
Contact :

Message par ColOli » 05 févr. 2006, 23:57

lol oh non je ne pense pas tout savoir, loin de là ...
D'ailleurs remarqueras tu que je ne suis pas catégorique, je ne parle que d'impression personelle.

(Pour ce qui est de Bruson ... je l'ai mis avec Nucci et Milnes, parce qu'il a chanté les roles de Verdi mais c'est vrai que lui n'a absoluement rien d'un ténor, pour lui c'est lumineux ... il ne me fait pas plus penser à une basse d'ailleurs).

Pour reparler de la couleur : çà peux se trafiquer plus ou moins non ?

Pour mon ptit cas ... je monte jusqu'au contre-ut # , donc rien d'exceptionnel, mais faut bien prendre en contre que je commence juste à trouver ma voix.
Et le relachement général de la pression énorme que je mettais sur mes cordes n'est pas totalement fini.
QUand a la couleur ... quand je ne triche pas ... c'est clairement la couleur d'un ténor (et meme plutot très clair car je suis jeune (25 ans)).
Autrement dit il y a encore plein d'énormes erreurs techniques qui m'empeche d'etre encore plus facile dans l'aigue.
(PS : mes graves n'ont pas bougé d'une once depuis le début ils restent plafonné au sib, contrairement a mes aigues qui ont explosés).

Bref contrairement à toi ma technique est très balbutiante.

Dans ton cas fa -> sib çà me semble une jolie tessiture. Plutot les rôles de Verdi non :p ? (on va être copain si tu peux chanter du Verdi ;) )

Avatar du membre
Fabino
Messages : 24
Enregistré le : 27 août 2004, 23:00
Localisation : Nouvelle Calédonie
Contact :

Message par Fabino » 06 févr. 2006, 09:40

ColOli a écrit : Quand j'écoute certains baryton j'ai l'impression (parfois fausse bien sur), que les graves sont artificiels et que les aigue auraient pu etre travaillé.
Olivier, c'est complètement bouffi d'anneries ce que tu dis :cry: ...les graves peuvent paraître tout autant artificiels chez un ténor que chez un baryton. Quant aux aigus, on a tous besoin de les travailler qu'on soit ténor, baryton ou basse. Je dirais tout simplement, pour répondre à la question initiale, qu'il y a deux catégories de barytons : les bons et les mauvais.

Quant à Natalie Dessay, c'est une soprano charmante qui a une jolie voix. Je la classerai donc dans la catégorie des "soprani charmantes qui ont une jolie voix". Et voilà, c'est tout ! Pourquoi se compliquer la tête davantage :lol:

Avatar du membre
PaoloAlbiani
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 762
Enregistré le : 05 nov. 2004, 00:00
Contact :

Message par PaoloAlbiani » 06 févr. 2006, 09:48

D'une manière générale, je me range derrière l'avis de Silvio. En effet, et je l'ai déjà dit, un artiste n'est pas fait pour tout chanter et sa voix correspond à un répertoire et pas forcément à tous les autres répertoires.

Cependant, plutôt que de parler de "catégories", je préfère enployer le terme de "famille de voix".... Cette précision faite, je m'explique: le terme de "catégorie" induit une idée de cloisonement perméable, ce qui est loin d'être le cas en art lyrique (les exemples d'artistes ayant tentés -avec plus ou moins de bonheur- de passer d'un répertoire à l'autre, sont nombreux); alors que le terme de famille permet un échange plus aisé.

Pour moi, il existe donc des familles de voix, chez les barytons, comme chez les autres voix.

Baryton Martin, ou Baryton d'Opéra Comique(une vrai famille, et non des "ténors feignants "): Pélléas (Pélléas et Mélisande), Albert (Werther), Roger de Lansquenet (Ciboulette), Brissac (Les Mousquetaires au Couvent), Rip (Rip).... Des artistes de cette famille: Robert Massard, Pierre le Hémonet, François Le Roux, Michel Dens,...

Baryton d'Opéra : Valentin (Faust), Mercutio (Roméo et Juliette), Athanaël (Thaïs), Hérode (Hérodiade), Henri VIII (Henri VIII), Escamillo (Carmen),Les quatre Diables (Les Contes d'Hoffmann), Alfonso XIII (La Favorita), Enrico (Lucia di Lammermoor).... Des artistes de cette famille: Jean Borthayre, Henri Peyrottes, Charles Cambon, Gabriel Bacquier, Alain Fondary, René Bianco, Ernest Blanc, Rolando Panerai,...

Baryton Verdi : tous les rôles verdiens, mais aussi Tonio (I Pagliacci), Alfio (Cavalleria Rusticana), Carlo Gérard (André Chénier)... Des artistes de cette famille: Tita Ruffo, Riccardo Stracciari, Carlo Tagliabue, Lawrence Tibbett, Ettore Bastianini, Aldo Protti, Giuseppe Taddei, Piero Cappuccilli, Mario Sereni, Mario Zanasi, Matteo Manuguerra, Robert Merrill...

Baryton Basse : Don Giovanni (Don Giovanni), Scarpia (Tosca), Attila (Attila), Pagano (I Lombardi alla prima crocciata)... Des artistes de cette famille: José Van Dam, Ruggero Raimondi, Samuel Ramey, ...

Entendons nous bien, toutes ces familles ne sont pas établies en fonction de la tessiture puisque tous les barytons ont tous sensiblement la même tessiture, mais en fonction d'une couleur de voix propre à chaque répertoire. Il ne faut en effet pas confondre tessiture et couleur de voix: comparer si cela vous tente deux artistes dans un même rôle; prenons par exemple le rôle de Philippe II (un rôle de basse) chanté par Nicolai Ghiarov, puis écoutez le ensuite par Ruggero Raimondi ou José Van Dam. Vous entendres immédiatement la différence et verrez que les deux derniers n'ont ABSOLUMENT pas la couleur de Philippe II (sans pour autant qu'ils soient indignes....)

Il est évident que la couleur d'un baryton d'opéra est sensiblement la même que celle d'un baryton Verdi, c'est la raison pour laquelle de nombreux artistes ont chantés des ouvrages des deux familles données.

On pourrait également montrer facilement les familles de voix chez les ténors, ou encore les soprani...

Pour terminer, ces classifications en famille ont en effet leur limite puisque des artistes ont navigué (ou naviguent) entre plusieurs. Je pense actuellement à Ludovic Tézier: il a la couleur d'un baryton d'Opéra Comique, et chante les barytons d'Opéra, et bientôt les barytons Verdi.... Il chantera ces rôles verdiens (Renato du Bal Masqué à la Bastille) mais ce n'est pas pour autant qu'il sera dans ses emplois. Dans tous les cas, je ne cautionne absolument pas ces errements d'un répertoire à l'autre.... sauf si l'artiste en à la voix, ce qui n'est pas le cas pour Ludovic Tézier en l'état actuel des choses.

ColOli
Soprano
Soprano
Messages : 60
Enregistré le : 05 janv. 2005, 00:00
Contact :

Message par ColOli » 06 févr. 2006, 10:20

Fabino a écrit :
ColOli a écrit : Quand j'écoute certains baryton j'ai l'impression (parfois fausse bien sur), que les graves sont artificiels et que les aigue auraient pu etre travaillé.
Olivier, c'est complètement bouffi d'anneries ce que tu dis :cry: ...les graves peuvent paraître tout autant artificiels chez un ténor que chez un baryton. Quant aux aigus, on a tous besoin de les travailler qu'on soit ténor, baryton ou basse. Je dirais tout simplement, pour répondre à la question initiale, qu'il y a deux catégories de barytons : les bons et les mauvais.

Quant à Natalie Dessay, c'est une soprano charmante qui a une jolie voix. Je la classerai donc dans la catégorie des "soprani charmantes qui ont une jolie voix". Et voilà, c'est tout ! Pourquoi se compliquer la tête davantage :lol:
ah ah Fabien je t'attendais ;)

Et bien en quoi celà contredit ce que j'ai dit ?
Je n'ai jamais dit que certains ténor pouvais avoir des graves assez artificiels, ni que les barytons ou basse ne travaillé pas les aigus ...

Les "soprane charmantes qui ont une jolie voix" (pas soprani fabien car si je dit pas de bétise , soprani c'est un homme chantant en voix de tete ^^), je te reconnait bien là :lol:

Pour en revenir au baryton Martin ... il parait que cette catégorie n'existe qu'en France. Je veux dire par là que à l'étranger on ne considère tout simplement pas cette catégorie.
Alors comment expliquer celà ?

Et encore uen fois ... un peu de souplesse dans les propos ne fait pas de mal ... .

Quand a Tézier ... je me garderais bien de le juger vu le peu que je suis comparé à cet artiste.

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1556
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Message par Polyeucte » 06 févr. 2006, 10:35

ColOli a écrit : Les "soprane charmantes qui ont une jolie voix" (pas soprani fabien car si je dit pas de bétise , soprani c'est un homme chantant en voix de tete ^^), je te reconnait bien là :lol:
"soprani" est le pluriel de "soprano"... en italien...

Les monsieurs qui chantent comme des sopranos, ce sont des "sopranistes"!

:flappie:
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

ColOli
Soprano
Soprano
Messages : 60
Enregistré le : 05 janv. 2005, 00:00
Contact :

Message par ColOli » 06 févr. 2006, 10:47

Polyeucte a écrit :
"soprani" est le pluriel de "soprano"... en italien...

Les monsieurs qui chantent comme des sopranos, ce sont des "sopranistes"!

:flappie:
ok beh autant pour moi :wink: (j'ai jamais fait d'italien ... çà se voit ^^ ?)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités