Page 2 sur 4

Posté : 09 janv. 2006, 14:09
par ColOli
Eh bien comme je te l'ai dit connait pas assez les voix de femmes ^^

Bon Bartoli c'est un cas à part quand meme ^^, mais bon c'est vrai que çà m'étonnes beaucoup.

Posté : 11 janv. 2006, 16:02
par divamary
Coucou!
Je suis allée voir un professeur de chant sur Metz qui m'a dit que j'étais soit soprano dramatique d'agilité, soit soprano lyrique mais pas mezzo! Voilà!
Je suis assez convaincue par ces deux tessitures!

Posté : 31 janv. 2011, 09:07
par Vocalises
Bonjour, il est tout á fait possible d´avoir le contre-ré dans la voix tout en étant mezzo. Apres, il ne peut sans doute pas être exploité comme celui
d´une soprano mais la voix de mezzo est souvent tres élastique, ce qui fait
qu´avoir un do5 ou un ré5 et même plus pour une mezzo , même si ce n´est pas tres courant, n´est pas chose impossible á trouver.
Ce qui n´est pas possible, ce serait , par exemple, une authentique soprano qui descendrait au fa2 ou au mi2, notes que même certaines mezzos n´ont pas ou attrapent difficilement.
Beaucoup de profs classent sopranos des chanteuses parce qu´elles arrivent á monter au-dessus du la mais en fait, il faut surtout écouter le timbre de la voix et comprendre dans quelle zone la voix est le plus á son aise.
Mais pour en revenir au contre-ré , ce n´est pas l´apanage des sopranos et
même certaines mezzos peuvent aller plus haut en voix de sifflet.
Personnellement, je suis mezzo et la note le plus haute que je fais en sifflet est un do6. Je la sors rarement et du reste, elle est inutilisable mais en voix de tête, j´arrive au contre-mi, parfois contre-fa.... hors tessiture et inexploitable mais ils sortent quand même.
Ma tessiture d´aisance se situe entre fa2/si bémol4-si4 et mon grave extreême est ré2, parfois do dieze2. Ma voix dans les graves " force" á partir du mi2 mais entre le do3 et le fa2 , je n´ai aucune difficulté.
Pour les notes de passage, je suis tout á fait d´accord pour dire que ce
n´est pas un point absolue de fiabilité.
Ce que j´ai remarqué quant á ma voix , c´est qu´elle devient petite et beaucoup plus fine sur les notes 4 mais parfois, je passe en voix de tête sur le si3.
Mais sinon, je suis bel et bien mezzo. Il n´y a aucun doute lá-dessus et les caractéristiques de ma voix sont tres certainement loin d´être une exception.

Posté : 23 oct. 2012, 16:47
par mat1510
Et pour un homme, chanter en voix de tête jusqu'au La5, sans trop de difficultés, c'est être quoi d'après vous ?

Posté : 24 oct. 2012, 20:29
par Straniero
Bon nombres de mezzo ont les contres-notes... Ce qui joue surtout, c'est le timbre. Bartoli a un contre-fa .. Podles a bien un contre-mi bémol aussi éclatant que celui de Dessay ! Fleming a bien les graves d'une contre-alto... Pourtant c'est la plus grosse voix de soprano lirico-dramatic coloratura que je n'ai jamais entendu ! L'obstination des notes, rahlala.

Posté : 02 nov. 2012, 08:16
par Ange_de_feu
Les graves de Fleming sont bien évidemment construits voire artificiels - et pleins d'air, si tu écoutes l'air Ah, mio cor dans les représentations d'Alcina qu'elle chanta à Chicago.
En tant que ténor léger je peux des jours où je suis particulièrement (in-)disposé te donner des notes jusqu'au sol grave sans devoir forcer la voix, tandis que les jours ordinaires la plus basse note plus ou moins comfortable est le do.

Posté : 04 nov. 2012, 16:30
par Straniero
Il y a plusieurs facteurs à cela. La fatigue, l'humidité, le froid, la chaleur, l'activité du corps... L'activité sexuelle (qui remonte le larynx, ce qui fait que tu as le grave beaucoup plus facilement. C'est ça qui donne la petite voix rauque qui rend les femmes folles après l'amour). Fléming n'a pas un grave trafiqué, elle a un grave travaillé. Mais il ne faut pas oublier que l'on travail avec ce que l'on a et non avec ce que l'on a pas. La base est la... Elle a simpelement construit un édifice monumentale, ça voix.

Etant un ténor lyrique, je peux clairement te dire que ma note la plus basse (et encore, en écrasant le larynx) je peux te sortire un LA naturel, voir un LAb, et rarement un sol moi un FA diese... Mais uniquement quand les facteurs en sont réunis. Par contre, je te sors un contre-ut de poitrine et un contre-fa en voix mixte sans problèmes, matin ou soirs, hiver ou été, sybérie ou désert de Gobie.

La voix et ses mystères...

Posté : 04 nov. 2012, 16:35
par renepape
Straniero a écrit :. Par contre, je te sors un contre-ut de poitrine et un contre-fa en voix mixte sans problèmes, matin ou soirs, hiver ou été, sybérie ou désert de Gobie.

La voix et ses mystères...
William, sors de ce corps :)

Posté : 04 nov. 2012, 16:53
par Straniero
:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

La différence avec ce cher William c'est que je ne le fais pas du MATIN au SOIR ! :lol: :lol:

Posté : 04 nov. 2012, 17:32
par PlacidoCarrerotti
divamary a écrit :Mais dans un reportage j'ai entendu que Cécilia Bartoli montait jusqu'au contre fa! Pourtant on dit qu'elle est mezzo!! Serait-il plutôt soprano? Voici l'adresse de mon site si tu veux m'écouter chanter:
http://membres.lycos.fr/divamary/index.html
Gros bisous! A bientôt!
Je me souviens avoir entendu Bartoli faire un mi bémol live en vocalise mais je ne me rappelle plus dans quoi (soit l'Anima del filosofo, soit le Turc).