Concernant le larynx...

Cricriiii
Messages : 5
Enregistré le : 03 août 2016, 21:46

Re: Concernant le larynx...

Message par Cricriiii » 02 nov. 2016, 23:36

Bonsoir,

Tout d'abord merci :)

Je sais que cela peut passer pour trop d'intellectualisation, et d'ailleurs je profite de l'anonymat d'internet pour aborder des questions qui me vaudraient un regard bizarre en vrai.
Le truc, c'est que j'ai le tempérament d'un pionnier qu'à moitié. J'aime bien découvrir par moi-même et aller loin, mais si quelqu'un ne me dit pas avant : "vas-y, c'est par là, cherche un peu", je n'avance pas. Je sais que je dis des conneries de néophyte qui me feront " :roll: " dans quelques mois/années, comme quand je vois un débutant en guitare demander comment faire un Ré majeur... N'empêche, ça m'aide à clarifier mon truc !

Mais, soyez sans crainte, je ne vous écoute pas à la lettre ; je cherche des garde-fous, des idées en vrac que je classe au fur et à mesure que j'apprends, lorsqu'elles me parlent finalement :
Le son se couvre pour répondre à cette modification technique.
Le son n'est pas couvert ou découvert, il peut être plein de choses entre les deux (30% couvert etc...)
Un son couvert avant le passage sera moins fort, moins beau, moins brillant.
Un son découvert après le passage sera crié.

Le but final est que le son se couvre automatiquement et dans le bon ratio à chaque fois que nécessaire.
Cela se travaille en vocalises.
par exemple, en montant d'un demi-ton, tu t'apercevras petit à petit que le A que tu faisais au ré# doit, pour rester dans le même trou, se prononcer plus proche d'un o ouvert au mi, puis d'un o fermé au fa.
Typiquement ce genre de choses ! :)

Ah, et euh, t'as un exemple sur Youtube ou autre, puisque tu en parles, pour ça :
C'est cette technique que l'on voit chez les chanteurs quand ils utilisent parfois leurs bras, avec un mouvement des mains vers le sol


Le problème des cours ce n'est pas le prof ! Mon prof me dit et me montre beaucoup de choses, c'est qu'une heure c'est court et qu'il vaut mieux faire ! C'est l'idée pour moi ici, de vous interroger sur des sensations, des ressentis que l'on ne communique pas forcément tant ils sont personnels, de poser des questions spécifiques qui sont difficiles à poser dans le cadre d'un cours d'une heure faute de quoi je le flingue à trop parler.

Du coup, vos réponses me conviennent (modifier la voyelle/la couverture n'est pas en soi automatique, etc., je l'avais entendu, ça me remet les idées en place) et j'ai encore une question ! :D

Les côtes qui se gonflent, je vois le geste à l'inspiration, mais je pige pas un truc pour les garder ouvertes. J'ai compris que c'est un entrainement de longue haleine. Mais de partout j'entends qu'il "faut les garder ouvertes comme si l'on continuait à avaler de l'air, et que celles-ci certes se désenflent mais la sensation doit être l'expansion". Ça me parle mal.
Que pensez-vous de cette affirmation de ma part : "la cage thoracique ne reste pas en expansion d'elle-même, c'est en fait l'engagement musculaire du plexus solaire - qui fait rentrer progressivement les muscles abdominaux situés plus bas - qui génère cette pression dirigée vers le haut qui tend à maintenir la sensation de côtes écartées" ?
Pensez-vous vraiment "côtes" vous ? C'est quoi votre truc ?


Merciii :D

MezzoPower
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 215
Enregistré le : 03 oct. 2011, 23:00
Contact :

Re: Concernant le larynx...

Message par MezzoPower » 03 nov. 2016, 14:43

Cricriiii a écrit :Les côtes qui se gonflent, je vois le geste à l'inspiration, mais je pige pas un truc pour les garder ouvertes. J'ai compris que c'est un entrainement de longue haleine. Mais de partout j'entends qu'il "faut les garder ouvertes comme si l'on continuait à avaler de l'air, et que celles-ci certes se désenflent mais la sensation doit être l'expansion". Ça me parle mal.
Que pensez-vous de cette affirmation de ma part : "la cage thoracique ne reste pas en expansion d'elle-même, c'est en fait l'engagement musculaire du plexus solaire - qui fait rentrer progressivement les muscles abdominaux situés plus bas - qui génère cette pression dirigée vers le haut qui tend à maintenir la sensation de côtes écartées" ?
Pensez-vous vraiment "côtes" vous ? C'est quoi votre truc ?
La pression n'est pas vers le haut, mais vers l'extérieur. Il faut s'élargir.
Imagine-toi constipé aux toilettes...
A utiliser pour les aigus uniquement, dans les graves ce n'est pas nécessaire, ce serait perdre de l'énergie pour rien.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités