Technique Italo/Suédoise

tenoredramatico
Messages : 25
Enregistré le : 01 mai 2015, 00:34

Technique Italo/Suédoise

Message par tenoredramatico » 13 mai 2015, 01:26

Salut les amis opéranautes,

J'ai décidé d'ouvrir un sujet pour comprendre le phénomène de la technique italo/suédoise.
De savoir ce que vous en penser, comment vous la pendez...


La comparer à une technique plus Italienne?

Qu'en pensez-vous?
"Brunhilde m'a rendue célèbre, Turandot m'a rendue riche.'' -Brigit Nilsson

Avatar du membre
Dapertutto
Baryton
Baryton
Messages : 1552
Enregistré le : 08 janv. 2006, 00:00
Localisation : Paris, 18
Contact :

Re: Technique Italo/Suédoise

Message par Dapertutto » 13 mai 2015, 10:35

Je ne fréquente des profs de chant certainement depuis que trop peu de temps, mais je n'ai jamais entendu parler de "phénomène" de technique italo suédoise? Je suis assez perplexe là dessus.

D'abord c'est quoi la technique italo suédoise?

Pour moi il y a des milliers de technique: une seule fait bien chanter!
C'est la technique des Doria, Vezzani, Lauri Volpi, Lazzaro, Stracciari, Wunderlich. Dire qu'il y a une technique pour les barytons, une pour les ténors, une pour les albanais, une pour les français, une pour les voix légères, une pour les voix larges c'est selon moi soit une énorme bêtise soit un énorme tiroir caisse.

Après que chacun s’accommode des grands principe pour s'aider avec sa propre morphologie ou sa propre étude très bien. Mais de là à tirer d'une spécificité une généralité et lui donner une appellation de technique, cela me parait un peu gros.

Après on peut débattre sur la technique de Birgitt Nilsson. Pour ma part je dirai qu'elle a une voix exceptionnelle et une excellente technique. Mais je ne vois pas en quoi sa technique diffère fondamentalement des autres bons chanteurs à la technique sûre.
"Dis papa! Tu peux mettre la poupée qui chante?"

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12239
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Technique Italo/Suédoise

Message par PlacidoCarrerotti » 13 mai 2015, 10:52

Disons qu'il y a un problème de vocabulaire : Corelli, Bergonzi, Kraus, Pavarotti, Gedda, Alagna, Kaufmann, Moser, Windbergh, etc. n'émettent pas les sons de la même manière.
Araiza ou Kraus dans Mozart ne résonnent pas du tout comme un ténor mozartien classique.

Un clone de Corelli qui prendrait des cours auprès de Rockwell Blake ne ferait pas nécessairement le bon choix.
Quand j'entends Pavol Breslik dans Roberto Devereux, avec cette espèce de couverture excessive des sons qui tournent vite au mixte, je me dis que j'ai affaire à un ténor qui a chopé une technique mozartienne alors qu'avec un professeur italien, il aurait sans doute des aigus plus hauts, plus brillants et sans forcer.

Derrière tout ça, il y a (j'imagine) une technique unique (la bonne !) mais elle se décline en fonction des morphologies (AMHA).
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Dapertutto
Baryton
Baryton
Messages : 1552
Enregistré le : 08 janv. 2006, 00:00
Localisation : Paris, 18
Contact :

Re: Technique Italo/Suédoise

Message par Dapertutto » 13 mai 2015, 11:11

PlacidoCarrerotti a écrit : Derrière tout ça, il y a (j'imagine) une technique unique (la bonne !) mais elle se décline en fonction des morphologies (AMHA).
C'est globalement ce que je veux dire.

Le problème c'est quand un professeur vient se pointe sur un élève et lui dit moi je suis de cette école donc je vais t'apprendre ça et te faire chanter comme Nilsson, Blake, ou Alagna.

Déjà on met sur le souffle, on fait chanter. Et ensuite en fonction de la tessiture et des possibilités de l'instrument on polie, on adapte en réglant la hauteur du passage, la mixte. Mais un prof doit pouvoir former des légers, des dramatiques, des ténors, et des sopranos etc...
"Dis papa! Tu peux mettre la poupée qui chante?"

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8024
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Technique Italo/Suédoise

Message par jerome » 13 mai 2015, 14:11

PlacidoCarrerotti a écrit :Disons qu'il y a un problème de vocabulaire : Corelli, Bergonzi, Kraus, Pavarotti, Gedda, Alagna, Kaufmann, Moser, Windbergh, etc. n'émettent pas les sons de la même manière.
Araiza ou Kraus dans Mozart ne résonnent pas du tout comme un ténor mozartien classique.

Un clone de Corelli qui prendrait des cours auprès de Rockwell Blake ne ferait pas nécessairement le bon choix.
Quand j'entends Pavol Breslik dans Roberto Devereux, avec cette espèce de couverture excessive des sons qui tournent vite au mixte, je me dis que j'ai affaire à un ténor qui a chopé une technique mozartienne alors qu'avec un professeur italien, il aurait sans doute des aigus plus hauts, plus brillants et sans forcer.

Derrière tout ça, il y a (j'imagine) une technique unique (la bonne !) mais elle se décline en fonction des morphologies (AMHA).
Il n'y a qu'une technique valable pour asseoir les bases et cette même technique se module effectivement selon les typologies vocales et la morphologie de chacun.
Effectivement il y a de grandes écoles de chant qui s'appuient d'ailleurs sur un style qui leur est spécifique en fonction de leur répertoire propre (italienne, allemande, américaine, anglo-saxone, française, russe) mais il n'y a pas une technique spécifiquement reconnue comme étant italo-suédoise; ça ce sont des cas particuliers totalement à la marge tout comme peut l'être la technique finlando-coréenne! :lol:

tenoredramatico
Messages : 25
Enregistré le : 01 mai 2015, 00:34

Re: Technique Italo/Suédoise

Message par tenoredramatico » 13 mai 2015, 20:38

M'sieur,

Ce n'est pas parce que VOUS ne connaissez pas la technique italo/suédoise qu'elle n'existe pas... Elle a fait ses preuves et défendue comme tels par de grands professeur de notre époque, qui sont considéré comme de véritables techniciens vocaux, qui ont des élèves qui chante, eux. Mais si vous considérez que Kaufmann, Voigt, Gedda, Flagstad, Bjorling, etc etc etc, doivent leur voix à une techique qui n'existe pas...

Je pense fortement à David Jones qui sera ravi de lire qu'il enseigne une chose inexistante. :(

jerome a écrit :
PlacidoCarrerotti a écrit :Disons qu'il y a un problème de vocabulaire : Corelli, Bergonzi, Kraus, Pavarotti, Gedda, Alagna, Kaufmann, Moser, Windbergh, etc. n'émettent pas les sons de la même manière.
Araiza ou Kraus dans Mozart ne résonnent pas du tout comme un ténor mozartien classique.

Un clone de Corelli qui prendrait des cours auprès de Rockwell Blake ne ferait pas nécessairement le bon choix.
Quand j'entends Pavol Breslik dans Roberto Devereux, avec cette espèce de couverture excessive des sons qui tournent vite au mixte, je me dis que j'ai affaire à un ténor qui a chopé une technique mozartienne alors qu'avec un professeur italien, il aurait sans doute des aigus plus hauts, plus brillants et sans forcer.

Derrière tout ça, il y a (j'imagine) une technique unique (la bonne !) mais elle se décline en fonction des morphologies (AMHA).
Il n'y a qu'une technique valable pour asseoir les bases et cette même technique se module effectivement selon les typologies vocales et la morphologie de chacun.
Effectivement il y a de grandes écoles de chant qui s'appuient d'ailleurs sur un style qui leur est spécifique en fonction de leur répertoire propre (italienne, allemande, américaine, anglo-saxone, française, russe) mais il n'y a pas une technique spécifiquement reconnue comme étant italo-suédoise; ça ce sont des cas particuliers totalement à la marge tout comme peut l'être la technique finlando-coréenne! :lol:
"Brunhilde m'a rendue célèbre, Turandot m'a rendue riche.'' -Brigit Nilsson

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8024
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Technique Italo/Suédoise

Message par jerome » 13 mai 2015, 22:04

Je n'ai pas dit que ça n'existait pas dans les faits! Ne pas me faire dire ce que je n'ai pas dit!
A la vérité beaucoup de chanteurs ne sont pas formés tout d'un bloc à une seule école de chant.
Je dis que dans ce cas précis c'est certes existant mais à la marge et pas considéré comme une école de chant! Avoir étudié la musique au conservatoire de Stockholm puis à Milan, comme c'était le cas de Carl Martin Öhman (le professeur de Nicolai Gedda) ne suffit pas à déterminer une technique officielle italo-suédoise.
Flagstad n'a pas reçu, même partiellement, l'enseignement d'une technique spécifiquement italienne; chez elle le chant a été d'école germanique, suédoise et norvégienne.
Parlons de Kaufmann qui a démarré sa carrière avec une technique propre à l'école de chant allemande puis après une grave crise vocale, il prend comme professeur un baryton américain qui, lui, est un pur produit de l'école de chant italienne puisqu'il avait eu comme professeur privilégié rien moins que le grand baryton Giuseppe De Luca! Rien de suédois là-dedans!
T'en fais pas, je baigne dans l'univers lyrique depuis 44 ans et je connais très bien tout ça.

tenoredramatico
Messages : 25
Enregistré le : 01 mai 2015, 00:34

Re: Technique Italo/Suédoise

Message par tenoredramatico » 13 mai 2015, 23:21

http://www.voiceteacher.com/

http://www.thierrymigliorini.com/principes.htm

http://www.singerspace.com/lineage/

http://www.voiceteacher.com/high_singing.html



Et bien, visiblement, même après 44 ans, on peut faire des erreurs.

Tout est dit. :)

Comme on dit, il y a des conneries et des conneries que l'on ne comprend pas... ;)
"Brunhilde m'a rendue célèbre, Turandot m'a rendue riche.'' -Brigit Nilsson

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8024
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Technique Italo/Suédoise

Message par jerome » 13 mai 2015, 23:49

1) ce ne sont que des résumés sur internet (avec toutes les limites qu'internet comporte en termes de transmission pointue ...)
2) ces articles (j'en connaissais 2) par ailleurs intéressants confirment que ça existe (et je ne l'ai pas nié) mais, comparé aux grandes écoles de chant séculairement reconnues et historiquement beaucoup plus ancrées dans le temps, ça reste à la marge (d'ailleurs un de ces articles l'avoue carrément en disant que peu de chanteurs et peu de professeurs connaissent l'existence de cette technique!!!) lol
d'autant que l'emprise de l'école italienne y est éclatante.

Maintenant je précise quand même que c'est pas grave du tout si on n'est pas d'accord! :lol:

tenoredramatico
Messages : 25
Enregistré le : 01 mai 2015, 00:34

Re: Technique Italo/Suédoise

Message par tenoredramatico » 14 mai 2015, 11:59

Vous prenez des faits avéré que vous modifiez pour étaler vos propres théories...

C'est fou l'égo qu'une personne peut avoir en n'étant que mélomane et n'ai jamais appliqué la technique et n'en a qu'une connaissance plus que théorique. ;)
"Brunhilde m'a rendue célèbre, Turandot m'a rendue riche.'' -Brigit Nilsson

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités