comment va t elle évoluer?

Ange_de_feu
Alto
Alto
Messages : 338
Enregistré le : 24 mars 2009, 00:00

Message par Ange_de_feu » 26 nov. 2012, 00:24

La majorité des parties de Verdi et Puccini sont loin de la vocalité d'un soprano léger, et même chez Bellini tout n'est pas abordable.

Straniero
Soprano
Soprano
Messages : 86
Enregistré le : 08 oct. 2012, 23:00

Message par Straniero » 26 nov. 2012, 00:40

Lisez un peux mieux le poste... Elle n'est pas soprano léger mais bien soprano lyrique. Verdi, Puccini, Mozart et Bellini regorgent d'airs pour soprano lyrique !

Ange_de_feu
Alto
Alto
Messages : 338
Enregistré le : 24 mars 2009, 00:00

Message par Ange_de_feu » 01 déc. 2012, 20:39

Si j'ai bien lu la jeune cantatrice n'est pas soprano colorature, selon son père entre lyrique ou lyrique léger. En ce cas, assez peu d'airs pour sa voix chez Verdi, trois ou quatre chez Puccini ("La Bohème" et "Turandot") et un nombre plus grand chez Mozart et Bellini. Pour le dernier, il faudrait quand même gérer assez bien les agilités pour être capable de chanter quelque chose qui ne fût pas la romance de Giulietta.

Straniero
Soprano
Soprano
Messages : 86
Enregistré le : 08 oct. 2012, 23:00

Message par Straniero » 01 déc. 2012, 20:42

N'importe quoi... Comme la plus part des choses que vous postez, cher ami. :)

Verdi regorge d'airs lyrique, Puccini égallement.

Violetta a deux grands airs! Desdemone, Elisabeth... Et d'autres ! Puccini également ! Gianni, Boheme, Turandot, Vili etc etc !

Ange_de_feu
Alto
Alto
Messages : 338
Enregistré le : 24 mars 2009, 00:00

Message par Ange_de_feu » 03 déc. 2012, 00:22

Si j'ai bien compris, c'est d'un soprano lyrique plutôt léger et mal versé en agilités dont nous parlons (encore faudrait-il l'avoir écouté une fois).
Donc
- pour "È strano" à cause de la cabalette débordante d'agilités
+ pour "Addio del passato"
+- pour Desdemone: si la jeune cantatrice en a les graves, oui, autrement non.
+ pour "Ma chère compagne"
- pour "Toi qui sus le néant": requiert des graves consistents et une voix très charnue
+ pour tout le Puccini cité (bon, je me rappelle mal le Villi, mais n'importe)

Straniero
Soprano
Soprano
Messages : 86
Enregistré le : 08 oct. 2012, 23:00

Message par Straniero » 03 déc. 2012, 01:00

Non mais c'est totalement incroyable ça. Cessez de donner des leçons comme si vous connaissiez tout sur tout alors que ce n'est pas le cas.

La jeune fille a un prof, ce prof la conseillera pour les airs. Point.

Ange_de_feu
Alto
Alto
Messages : 338
Enregistré le : 24 mars 2009, 00:00

Message par Ange_de_feu » 06 déc. 2012, 08:03

L'idée que c'est au professeur de conseiller la faille est infiniment mieux que les conseils de repertoire in absentia.

Certainement je ne sais pas tout sur tout, mais j'ai travaillé dans une agence lyrique, j'ai senti bon nombre de chanteurs, jái suivi l'évolution de quelques-uns et il m'a fallu lire des centaines de CV. Si une jeune chanteuse m'envoyait un CV avec toutes les parties que vous avez mises dans votre liste, il faudrait qu je lui dise même avant de la sentir: mademoiselle, vous ne savez pas très bien quelle est votre voix. Toute autre chose serait une faute de sériosité et de professionalité.

Certes, on peut définir "lyrique" soit Lauretta soit Violetta soit même Elisabeth, mais un agent minimement compétent se garderait bien de proposer la même chanteuse à un théâtre pour trois rôles si différents - et si un théâtre voulait engager une chanteuse pour sa compagnie stable (ce qui se passe bien souvent en Europe Centrale et Orientale), il aurait beau chercher une chanteuse qui puisse chante avec la même aisance ces trois parties (et, bon, je n'ai jamais vu qu'un théâtre cherchât quelque-chose de semblable). Si l'on continue à distribuer des chanteuse différentes dans les parties des trois ou quatre maîtresses d'Hoffmann (alors qu'une seule chanteuse coûterait moins que trois ou quatre), ce n'est pas sans raison. C'est la même raison, fondée sur la description que le père a faite de la vocalité de sa fille (assez précise pour se faire une idée des rôles qu'elle pourrait et ne pourrait pas chanter), qui m'a porté à critiquer ce que vous avez écrit.

Trêve? Paix? :wink:

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7374
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Message par jerome » 06 déc. 2012, 13:01

Straniero a écrit :Quand je parle de soprano colorature, je parle de voix légères... D'ou mon allusion a Dessay.

Sutherland était colorature mais avec une couleur très dramatique, et cela depuis toujours. Anderson a toujours eu un timbre lyrique ! :wink:

Je vois qu'ici on ne peut dire un mot sans avoir tout les ''mélomanes'' (si tant est que l'on puisse appeller cela des mélomanes) sur le dos. On ne peut rien contre les faits les amis (: !

Sinon l'idée de l'établissement n'est pas mauvaise ! Il y a la chappelle reine élisabeth ou, justement, Anderson y donne plusieurs master class par an, ainsi que Van Dam, Giacomini, Milnes et Ramey ! Ce n'est pas donné... 12 000 euros l'année. Mais je pense que ça en vaut le coup ! Surtout si que le concours reine élisabeth n'est pas loin !
on va rectifier certaines choses!
coloratura n'a jamais signifié léger musicologiquement parlant!
coloratura s'accolle à tous les types de soprano (léger, lyrique et dramatique)
coloratura signifie la capacité à ornementer la ligne de chant tout en la colorant
Sutherland n'avait pas que la couleur dramatique qu'elle a acquise en cours de carrière mais à ses tout débuts elle était foncièrement lyrique ! Elle avait des moyens vocaux hors du commun tant en largeur de voix qu'en étendue vocale + la plus flamboyante technique vocale jamais égalée encore à ce jour.
Ensuite, il n'est nul besoin quand on apprend le chant avec des moyens de lyrique-léger (et si j'ai bien compris avec un aigu pas si facile que ça) de se lancer dans le répertoire verdien qui offre peu de choses à ce type de voix à part le petit air de Nanetta dans Falstaff et les deux airs d'Oscar dans Ballo in maschera! Et "encore moins dans le répertoire puccinien qui sollicite beaucoup le soprano spinto. Quant au belcanto romantique c'est à voir au cas par cas selon la nature vocale et l'évolution de la voix.
Il faut faire ses armes et travailler avec Mozart.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11391
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par PlacidoCarrerotti » 06 déc. 2012, 13:41

jerome a écrit :
Il faut faire ses armes et travailler avec Mozart.
Il est très pris ces derniers temps ...
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7374
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Message par jerome » 06 déc. 2012, 14:02

PlacidoCarrerotti a écrit :
jerome a écrit :Il faut faire ses armes et travailler avec Mozart.
Il est très pris ces derniers temps ...
lol c'était évidemment une façon de parler :wink:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités