Le coin des contre-ténors

mat1510
Messages : 38
Enregistré le : 17 juin 2012, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Le coin des contre-ténors

Message par mat1510 » 23 oct. 2012, 14:32

Bonjour à tous,
JJe lance un sujet sur les chanteurs masculins à la voie aigüe. D'abord parce que je mee suis mis au chant lyrique voilà bientôt deux mois et que je travaille avec mon professeur le registre de la voix de tête (en mettant quand même un peui de soutien de poitrine) et ça m'intéresserait de discuter avec d'autres qui ont le même registre vocal. Je monte assez "haut" : sans difficulté jusqu'au la5 ou au si5. Mon professeur me "pousse" progressivement et un re6 est "sorti" la dernière fois. Actuellement je travaille des airs de mezzo soprano (Chérubin, Sesto) mais je me demande si je ne peux pas plutôt aller vers les airs de soprano car c'est dans les aigus que je m'éclate le plus.

Et sinon, quels sont les contre-ténors sopranistes actuels ou passés dont vous me recommanderiez l'écoute ?

mat1510
Messages : 38
Enregistré le : 17 juin 2012, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par mat1510 » 24 oct. 2012, 09:08

pour les amateurs, Artaserse de Vinci sera retransmis sur Mezzo le 10 novembre en direct de l'opéra de Lorraine. En attendant que la troupe, composée en grande partie de contre ténors, ne vienne à Paris au TCE les 11 et 13 décembre

Avatar du membre
CharlieBrown
Ténor
Ténor
Messages : 650
Enregistré le : 08 oct. 2012, 23:00
Contact :

Message par CharlieBrown » 24 oct. 2012, 10:57

Je trouve le projet, tout comme la mode de présenter le Stabat Mater de Pergolesi par deux contre ténors, d'une vacuité sans nom.
Le marketing a dévoré la musique en quelques années ; les programmateurs ne sont plus de fins musiciens.
Le principe est simple : une vibration du tonnerre avec une résonance maximum...
Follow me on Twitter : @charlieC2M

mat1510
Messages : 38
Enregistré le : 17 juin 2012, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par mat1510 » 24 oct. 2012, 14:41

CharlieBrown a écrit :Je trouve le projet, tout comme la mode de présenter le Stabat Mater de Pergolesi par deux contre ténors, d'une vacuité sans nom.
Le marketing a dévoré la musique en quelques années ; les programmateurs ne sont plus de fins musiciens.
Je n'ai pas encore vu ni entendu le résultat (le CD est sorti) mais pourquoi serait-ce source de vacuité ?

Avatar du membre
CharlieBrown
Ténor
Ténor
Messages : 650
Enregistré le : 08 oct. 2012, 23:00
Contact :

Message par CharlieBrown » 24 oct. 2012, 16:13

mat1510 a écrit :
CharlieBrown a écrit :Je trouve le projet, tout comme la mode de présenter le Stabat Mater de Pergolesi par deux contre ténors, d'une vacuité sans nom.
Le marketing a dévoré la musique en quelques années ; les programmateurs ne sont plus de fins musiciens.
Je n'ai pas encore vu ni entendu le résultat (le CD est sorti) mais pourquoi serait-ce source de vacuité ?
C'est plutôt la vacuité qui est la source :?
Plus précisément, la motivation du projet est basée sur la com' et pas du tout sur la musique ; j'ai entendu le SM dans ce type de version, c'est déjà assez douloureux (alors imaginez le rouge et le noir? mais je m'égare).

N'oublions pas que la voix de CT, si elle a une identité et donc une raison d'être, n'a rien à voir avec celle de castrat.
Le principe est simple : une vibration du tonnerre avec une résonance maximum...
Follow me on Twitter : @charlieC2M

mat1510
Messages : 38
Enregistré le : 17 juin 2012, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par mat1510 » 24 oct. 2012, 17:31

CharlieBrown a écrit :
mat1510 a écrit :
CharlieBrown a écrit :Je trouve le projet, tout comme la mode de présenter le Stabat Mater de Pergolesi par deux contre ténors, d'une vacuité sans nom.
Le marketing a dévoré la musique en quelques années ; les programmateurs ne sont plus de fins musiciens.
Je n'ai pas encore vu ni entendu le résultat (le CD est sorti) mais pourquoi serait-ce source de vacuité ?
C'est plutôt la vacuité qui est la source :?
Plus précisément, la motivation du projet est basée sur la com' et pas du tout sur la musique ; j'ai entendu le SM dans ce type de version, c'est déjà assez douloureux (alors imaginez le rouge et le noir? mais je m'égare).

N'oublions pas que la voix de CT, si elle a une identité et donc une raison d'être, n'a rien à voir avec celle de castrat.
En fait, c'est le principe même des CT que tu remets en cause :)

Je ne m'y connaiss assez peu, aussi quelle différence fais tu entre ces deux voix ? Tesssiture, timbre différent ?

Avatar du membre
CharlieBrown
Ténor
Ténor
Messages : 650
Enregistré le : 08 oct. 2012, 23:00
Contact :

Message par CharlieBrown » 24 oct. 2012, 17:54

Non je ne remets pas en question le fait de faire chanter des CT, mais je dis que CT = castrat est une hérésie totale

timbre, largeur de voix, graves, longueur, ce qu'on imagine des castrats n'a rien à voir avec les petites voix des CT, qui ont leur intérêt je le répète (agilité, finesse) mais sont trop souvent un prétexte dans les distributions
Le principe est simple : une vibration du tonnerre avec une résonance maximum...
Follow me on Twitter : @charlieC2M

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10631
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par tuano » 24 oct. 2012, 18:28

Les castrats n'étaient pas non plus des chanteurs wagnériens. La plupart se produisaient dans des petits théâtres (comparés aux salles actuelles) et n'avaient pas à passer un grand orchestre symphonique en fosse.

Je crois qu'il y a de plus en plus de bons contre-ténors, qui montent de plus en plus haut, qui projettent de mieux en mieux... On sait que la voix de James Bowman était sensiblement plus puissante que celle d'Alfred Deller, alors qu'aujourd'hui nous avons des centaines de contre-ténors à la voix plus riche que celle de Bowman (qui demeure une référence, rien que par son beau timbre si particulier). La technique des contre-ténors continue à évoluer d'année en année.

Sinon pour répondre à mat1510, je crois qu'il ne faut pas s'aventurer de trop dans l'aigu : être sûr de son médium sert de base pour tout le haut de la tessiture. Si tu travailles trop l'aigu sans avoir de médium, tout s'effondreras en quelques années. C'est mon avis personnel.

mat1510
Messages : 38
Enregistré le : 17 juin 2012, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par mat1510 » 24 oct. 2012, 18:38

Merci beaucoup Tuano pour tes conseils.
En fait chez moi, pour contextualiser un peu, mes aigus sont la partie de ma tessiture où j'ai le plus de faicilité, et où la technique est déjà en place: les résonateurs donnent leur pleine mesure, les voyelles sont bien prononcées, tout fonctionne merveilleusement dès que je passe le do5 pour simplifier.
Et la partie où il y a encore le plus de travail, c'est mon bas médium. Voilà pourquoi j'ai une telle fascination pour l'aigu.
J'ajoute enfin que je suis malentendant et appareillé mais que mon audition n'a aucun déficit dans les aigus, c'est sans doute pour cela que j'ailme autant ces notes

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10631
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par tuano » 24 oct. 2012, 18:46

C'est tentant de travailler ce qui est le plus facile pour toi mais c'est essentiel de travailler surtout la base.
Ce n'est que mon avis, je ne suis pas prof de chant mais j'ai eu plusieurs profs de chant et me documente pas mal sur le sujet.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité