"Soprano colorature"????

Capulet
Messages : 22
Enregistré le : 13 janv. 2005, 00:00

Message par Capulet » 19 janv. 2005, 04:17

Vous avez tout à fait raison: reste observer que le Latin érudit en Allemagne a été employé jusqu'au XIXe Siècle, alors que l' Italien est le language universel de la musique depuis le XVIIe. Les Allemands ont continué à inventer des mots savants semi-latins pour tout sorte de choses longtemps après que les Italiens avaient dejà développé tout un language musicale au vernaculaire. Idealismus en Allémand est bien une autre chose qu' l' idéalisme d' un André Chénier, mettons.

J' ai vu le mot Koloratur en Allemand, je n' ai pas vu le mot coloratura attesté pour l' Italien. A-t-il existé au XVe siècle? Peur être. En tout cas, il n' a pas été appliqué, que je sache, au Bel Canto, post 1700. Pour l' Italien, la phrase musicale "fleurit" dans la vocalise expréssive: un idéale Baroque bien sensuel, et très lointain des élaborations des chântres luthériens, "Tabulatur en main".

Au XVIIIe siècle en Allemagne, il-y en avait deux languages musicales: un Latin érudit pour l' Eglise Luthérienne, l' Italien pour l' Opéra courtoise. Alors, Question Fascinante! Mozart, a-t-il employé ce mot? Si je ne me trompe pas, et Koloratur est un Latinisme de chantre luthérien appliqué, ex-post-facto, c' est à dire, à l' âge romantico-nationaliste, à l' opéra, Mozart, Catholique et Autrichien, ne l' a pas employé. Surtout que, dans ses transactions concernant l' opéra Italienne, avec presque exclusivement les musiciens Italiens, il employait à préférence l' Italien.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 8 invités