Découvrir Wagner

Vous êtes néophyte et vous n'osez pas poster sur les autres forums, ce forum est pour vous !

paco
Basse
Basse
Messages : 7730
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Message par paco » 03 mars 2011, 00:25

Christopher a écrit :la fin de Siegfried - avec le réveil de Brunnhilde - c'est ce qu'il y a de plus beau dans toute la composition wagnérienne, à mon goût. ça me donne toujours des frissons d'émerveillement.
+1, avec également la fin du Crépuscule (quand le thème revient aux cordes juste avant l'accord final)

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10689
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par tuano » 03 mars 2011, 07:21

Tu parles du thème de Sieglinde du troisième acte de la Walkyrie ?

paco
Basse
Basse
Messages : 7730
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Message par paco » 03 mars 2011, 13:54

tuano a écrit :Tu parles du thème de Sieglinde du troisième acte de la Walkyrie ?
oui, celui qui revient à la fin du Ring, cette fois aux cordes. A chaque fois ça me fait larmoyer...

romance
Ténor
Ténor
Messages : 665
Enregistré le : 25 mars 2010, 00:00
Contact :

Message par romance » 19 mai 2011, 00:05

Bonsoir,

Je voudrais remercier fliegender et Joel-R pour leurs conseils.

Les Avant-Scène m'ont permis de retenir et de comprendre l'essentiel et "Le Voyage à Bayreuth" d'Albert Lavignac est un petit joyau (j'en ai adoré la préface de Pierre Combescot !).
Grâce à celà, j'ai pu assister à la représentation de La Walkyrie samedi, au Met, en profane certes, mais en profane qui a tout de même un peu poussé les portes du "temple" wagnérien.
Sans appréhension, avec ses "yeux d'enfant".
Et j'ai aimé, j'ai été conquise, subjuguée. (J'ai aussi versé qq larmes...)

Prête à recommencer. (Et pour tout dire, pour recommencer, il faudrait déjà s'être arrêtée, ce qui n'est, à cette heure, pas encore le cas !
La durée de l'oeuvre m'avait été présentée comme un obstacle possible.
Si je vous dis que je n'ai pas vu le temps passer, je suis sure que vous me croirez.

J'ajoute un petit extrait du "Voyage à Bayreuth", cité ci-dessus, extrait qui peut ns renvoyer au décor : les touches d'un clavier de piano.

"L'interprète qui entend s'attaquer au répertoire wagnérien doit être doué de qualités rares et multiples. Il faut avant tout qu'il possède le sens artistique , qu'il soit un excellent musicien, un musicien qu'aucune difficulté d'intonation ne saurait dérouter : - car Wagner, par la logique même de son style, nous l'avons démontré, traites les voix comme des instruments chromatiques , ou mieux, à clavier, ayant une limite grave et une limite aiguë et des registres divers, mais il ne tient et ne doit tenir aucun compte de l'effort exigé pour passer d'une note à l'autre, pour changer constamment de tonalité, pour franchir des intervalles difficiles ; il ne cherche ni à être facile ni à favoriser les effets de virtuosité du chanteur etc..."

mat1510
Messages : 38
Enregistré le : 17 juin 2012, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par mat1510 » 04 juil. 2012, 22:55

Bonsoir à tous,

Je m'y suis repris à deux fois pour découvrir Wagner. La première fois, ce fut par accident, en regardant un de ses opéras, et je n'en garde aucun souvenir (je ne sais plus dire lequel c'était, c'est dire). La deuxième fois a été la bonne : avant d'accompagner des amis voir Gotterdamerung dans le cadre de Met Live in HD, je me suis fait prêter le reste de la tétralogie sur DVD à l'occasion du centenaire du festival de Bayreuth. Dès le visionnage de l'or du Rhin, ça a été un choc et une fascination. J'ai eu la sensation de découvrir quelque chose de radicalement nouveau, de pénétrer un univers qui allait m'apporter nombre de satisfactions. La Walkyrie a été du même tonneau et, lorsque je suis allé voir le Crépuscule, je n'ai pas vu passer les 6 heures. C'était un vrai bonheur.
J'ai depuis vu Lohengrin, Tannhauser et Parsifal.
Je me considère chanceux d'avoir pu, assez rapidement finalement, apprécier l'oeuvre de Wagner. Ce qui m'a sans doute aidé, c'était d'abord de travailler les opéras que j'allais regarder avec le dictionnaire Tout l'opéra (qui est assez détaillé pour les opéras de Wagner) et ensuite de regarder les oeuvres en DVD donc avec des sous-titres ce qui permet de suivre l'histoire (car je ne suis pas germaniste).
Wagner m'a amené à apprécier d'autres compositeurs du 19e siècle ; c'est grâce à Wagner que j'ai apprécié Puccini, ou encore Debussy.

Bref : merci Wagner !

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités