Une question sur les ténors

Vous êtes néophyte et vous n'osez pas poster sur les autres forums, ce forum est pour vous !

Avatar du membre
maitreluther
Baryton
Baryton
Messages : 1406
Enregistré le : 22 janv. 2006, 00:00

Message par maitreluther » 26 mai 2006, 18:14

Surtout ne vous excusez pas d'avoir un avis différent du mien.
J'ai simplement précisé ma pensée. Mais je suis effectivement très sévère, et je l'assume, avec les ténors qui s'autoproclame "meilleur ténor du monde"
c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule
(audiard)

Mariemezzo
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 152
Enregistré le : 02 févr. 2006, 00:00

Message par Mariemezzo » 26 mai 2006, 18:34

...alors, ça, pour moi aussi, ça a du mal à passer, rassurez-vous!! 8O

Alainjoel
Soprano
Soprano
Messages : 64
Enregistré le : 08 déc. 2005, 00:00
Localisation : Montrouge
Contact :

Message par Alainjoel » 30 mai 2006, 11:17

J'ai beaucoup appris en lisant les messages et découvert des noms de ténors que je ne connaissais pas. Jusqu'ici comme beaucoup d'amateurs d'opéra, je pensais en 1er à élargir mon champ de connaissance des oeuvres, en cherchant "la" ou les meilleures interprétations.
Avec ce sujet, je viens d'apprendre à comparer les versions, les interprétations et à chercher à comprendre les différences. Et aussi d'apprendre à connaitre non plus les oeuvres mais les chanteurs. Autre monde.
J'aime Bergonzi, Bjorling et Shiccof; par contre Corelli , métallique, ne m'a pas éblou, ni Alagna, Alvarez a peu de consistancei, tout comme Villazon. Je vais poursuivre ce jeu passionnant.
Merci au forum et aux intervenants de m'avoir apporté ce nouveau regard sur l'opéra et des noms. j'ai plus appris ici qu'en lisant des ouvrages. je regrette qu'il n' y ai pas d'initiation à l'écoute de l'opéra.
L\'opéra, c\'est bien plus que l\'opéra.

Avatar du membre
calbo
Baryton
Baryton
Messages : 1809
Enregistré le : 01 mai 2006, 23:00
Localisation : Poitiers
Contact :

Message par calbo » 30 mai 2006, 11:21

Alainjoel a écrit : j'ai plus appris ici qu'en lisant des ouvrages. je regrette qu'il n' y ai pas d'initiation à l'écoute de l'opéra.
On apprend sur le tas et en permanence. Depuis trente ans je continue à découvrir ou à redécouvrir des oeuvres, des compositeurs et des artistes.
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto
Non fu mai quel cor capace

Avatar du membre
maitreluther
Baryton
Baryton
Messages : 1406
Enregistré le : 22 janv. 2006, 00:00

Message par maitreluther » 30 mai 2006, 18:19

Alainjoel a écrit : Merci au forum et aux intervenants de m'avoir apporté ce nouveau regard sur l'opéra et des noms. j'ai plus appris ici qu'en lisant des ouvrages. je regrette qu'il n' y ai pas d'initiation à l'écoute de l'opéra.
Heureusement qu'un tel bouquin existe pas : on serait tous formater sur le même modèle.

La seule initiation valable à l'écoute c'est : aller à l'opéra, ouvrir les oreilles, oublier tout ce que l'on sait et en prendre plein la gueule le plus souvent possible.

PS: Merci de nous avoir dit qu'on sert à quelque chose de temps en temps... on se sent vieillir moins vite!
c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule
(audiard)

Avatar du membre
calbo
Baryton
Baryton
Messages : 1809
Enregistré le : 01 mai 2006, 23:00
Localisation : Poitiers
Contact :

Message par calbo » 02 juin 2006, 12:54

maitreluther a écrit :
Alainjoel a écrit : Merci au forum et aux intervenants de m'avoir apporté ce nouveau regard sur l'opéra et des noms. j'ai plus appris ici qu'en lisant des ouvrages. je regrette qu'il n' y ai pas d'initiation à l'écoute de l'opéra.
Heureusement qu'un tel bouquin existe pas : on serait tous formater sur le même modèle.

La seule initiation valable à l'écoute c'est : aller à l'opéra, ouvrir les oreilles, oublier tout ce que l'on sait et en prendre plein la gueule le plus souvent possible.

PS: Merci de nous avoir dit qu'on sert à quelque chose de temps en temps... on se sent vieillir moins vite!
Heureusement qu'il existe de tels forums. Comme Alainjoel en un mois j'ai appris beaucoup alors que je baigne dans le "milieu" depuis près de trente ans (au secours :cry: ).
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto
Non fu mai quel cor capace

Avatar du membre
maitreluther
Baryton
Baryton
Messages : 1406
Enregistré le : 22 janv. 2006, 00:00

Message par maitreluther » 02 juin 2006, 17:11

Je pense qu'on est tous logé à la même enseigne. En dehors de quelques invectives qui viennent brouiller les discussions, on arrive à s'enrichir d'échanges. Merci donc à presque tous les Odébiens!!!
c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule
(audiard)

Alainjoel
Soprano
Soprano
Messages : 64
Enregistré le : 08 déc. 2005, 00:00
Localisation : Montrouge
Contact :

Message par Alainjoel » 03 juin 2006, 21:31

Le forum ODB m'a fait découvrir Bergonzi et Florez, dont je viens d'écouter des CD.
Je suis emballé par ces deux là, qui représentent bien ce que j'attends d'un ténor: chaleur, couleur, vibration intense, émotion, caractère aérien du chant du tènor.
J'ai posé mon sujet "une question sur les ténors" en croyant que le chant tendait à s'uniformiser et à perdre de sa flamme pour aller depuis une vingtaine d'années vers la froideur d'un chant classique trop maîtrisé. Ayant entendu Florez, je ne le pense plus. Il me parait important que les ténors laissent parler leur naturel et que chacun ait son style.
L\'opéra, c\'est bien plus que l\'opéra.

Villagna

Message par Villagna » 04 juin 2006, 13:59

offenbach a écrit :Ce que je trouve dommage aujourd'hui chez les ténors, c'est qu'ils ne fassent plus comme leurs ainés qui, lorsqu'ils rataient un aigu dans un de leurs airs, faisaient reprendre le chef et l'orchestre avant cet aigu, et ce jusqu'à réussite. Ou alors, comme Bonisolli en 83 à Barcelone qui rate son contre-ut de "Di quella pira" et qui, après cette scène, vient saluer à l'avant-scène sous les applaudissements modérés du public, et en profite pour couvrir les applaudissements avec un deuxième contre-ut (a cappella), parfait celui-ci, ce qui fait délirer la salle comme rarement.
Dommage que les ténors ne fassent plus cela aujourd'hui...
Angela Ghiorghiu à Monte Carlo pour FAUST (en2005) a voulu reprendre un air (scène de l'église) qu'elle jugeait avoir raté : le chef J. C. Casadessus a refusé !

Avatar du membre
calbo
Baryton
Baryton
Messages : 1809
Enregistré le : 01 mai 2006, 23:00
Localisation : Poitiers
Contact :

Message par calbo » 09 juin 2006, 21:58

Villagna a écrit : Angela Ghiorghiu à Monte Carlo pour FAUST (en2005) a voulu reprendre un air (scène de l'église) qu'elle jugeait avoir raté : le chef J. C. Casadessus a refusé !
8O 8O
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto
Non fu mai quel cor capace

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités