pourquoi les rôles de travestis ?

Vous êtes néophyte et vous n'osez pas poster sur les autres forums, ce forum est pour vous !

Avatar du membre
perrine
Ténor
Ténor
Messages : 713
Enregistré le : 03 août 2003, 23:00
Contact :

pourquoi les rôles de travestis ?

Message par perrine » 20 mai 2005, 12:31

bonjour tout le monde,

pourquoi les roles de travestis ? ont-ils (tous) été écrits tels que ? est ce une adaptation due à "l'évolution" des voix ? quel impact (scénique, politique) ? qu'est ce que ca apporte ? y a t-il des roles de femmes joués par des hommes ?
tout ca quoi !

Merci de vos lumiéres !

Perrine

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 20 mai 2005, 13:00

Je n'ai pas de lumières particulières. Juste quelques éléments :

1) les rôles masculins d'opéra baroque aujourd'hui chantés par des femmes n'ont pas été forcément écrits pour des castrats. Chez Haendel, par exemple, plusieurs rôles étaient des travestis à l'origine : Margherita Durastanti (qui n'a rien à voir avec Marguerite Duras) a ainsi créé le rôle-titre de Radamisto (1720) ou le Sesto de Giulio Cesare.

2) on pouvait aussi avoir l'inverse : pour la création de Marc'Antonio e Cleopatra, de Hasse, le castrat Farinelli chantait Cleopâtre tandis qu'une mezzo dont j'ai oublié le nom incarnait Marc-Antoine.

3) Il était aussi de tradition, dans les rôles comiques de l'opéra italien du XVIIe, que les rôles de nourrices, de vieille nymphe, etc. soient tenus par des hommes (ténors). Voir par exemple l'illustre Cuénod dans l'Ormindo de Cavalli (Glyndebourne). On a un peu l'équivalent avec la Platée de Rameau, créée par Pierre Jelyotte, superstar de l'opéra français sous Louis XV, rôle il est vrai très difficile à tous points de vue.
Rappelons d'ailleurs que dans la comédie parlée au XVIIe siècle, les rôles de femmes mûres pouvaient être tenus par des femmes : Mme Jourdain, Philaminte, par exemple.

4) Dans l'opéra français de l'Ancien Régime, les allégories "féminines" telles que la Discorde, la Vengeance, la Jalousie, la Haine sont traditionnellement confiées à des hommes.

5) Quant aux implications symboliques, idéologiques du travesti, je n'ai aucune idée !

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1660
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Message par aroldo » 20 mai 2005, 13:06

L'impact scènique est évident pour les rôles d'Octavian et de Chérubin puisqu'ils passent une partie de l'opéra habillés en femme. Ou Nicklause qui est aussi la muse. C'est jouer sur le trouble au maximum. De toutes manières aux oreilles de certains un duo d'amour chanté par deux femmes prend une connotation tout de suite érotique.
Dans certains cas je crois que c'est lié aussi au désir de rendre une certaine jeunesse. Hansel par exemple.¨
Dans le cas de Rossini je crois qu'il y a très clairement un hommage aux castrats (et du coup le Romeo de Bellini leur tend la main)
Dans les 3 soeurs de je-ne-sais-plus-qui les rôles titres ne sont pas joués par des contre-ténors ?
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 20 mai 2005, 13:10

Il y a aussi des raisons proprement musicales : comparez le duo final du Couronnement de Poppée avec un Néron féminin ou un Néron ténor. L'entrelacement voluptueux des voix est merveilleux avec un soprano et un mezzo, beaucoup moins, par la force objective des choses, dans l'autre cas.

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1660
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Message par aroldo » 20 mai 2005, 13:14

On est donc bien d'accord : la charge érotique est différente.
D'ailleurs c'est intéressant de noter que les effusions lyriques amoureuses sont souvent associées à des duo mezzo/soprano. Chez Verdi par exemple les duo d'amour ténor-sorprane sont (à part dans Otello) toujours très dramatiques et portés par l'urgence. Rien à voir avec celui du Couronnement ou ceux de Semiramide
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

paul
Alto
Alto
Messages : 409
Enregistré le : 23 nov. 2004, 00:00
Localisation : Igny (91)
Contact :

Message par paul » 20 mai 2005, 13:41

aroldo a écrit : De toutes manières aux oreilles de certains un duo d'amour chanté par deux femmes prend une connotation tout de suite érotique.
C'est marrant, j'avais tendance à penser que c'était une solution dans l'opéra baroque pour diminuer justement la portée érotique des duos d'amour!

Ceci dit j'aurais tendance à croire qu'il y a une bonne part de raisons musicales, l'esthétique de l'époque baroque hésitant peut-être à méler des voix de tessitures très différentes. Donc des histoires d'amour impliquant des duos d'amour, il faut des rôles travestis. Mais bon, je ne m'y connais guère en baroque.

Dans les opéras "modernes", je pense qu'il faut essentiellement voir une volonté dramaturgique...

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 20 mai 2005, 13:49

À partir du moment où les personnages héroïques masculins sont confiés à des castrats ?

Au demeurant, le travesti proprement dit reste marginal. rappelons que la voix de ténor était alors affectée aux rôles de pères : voir le Bajazet de Haendel, le Temistocle de Jean-Chrétien ou Idoménée bien sûr.

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 9349
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 20 mai 2005, 15:54

L'époque du bel canto n'encourageait pas le réalisme, au contraire. Elle préférait le merveilleux. A l'heure de la real TV, les choix de l'époque peuvent surprendre...

La tessiture aiguë était considérée comme très adéquate pour exprimer l'héroïsme, on avait recours aux castrats. Comme ils étaient très chers, beacoup de femmes incarnaient d'autres rôles masculins, en général les rôles secondaires, comme Lucio Cinna (soprano) dans Lucio Silla de Mozart, où Cecilio était interprété par un castrat soprano.

Il me semble que Beaumarchais désirait une jeune femme pour jouer Chérubin parce que ça "passe" tout à fait physiquement et qu'il était difficile de trouver un garçon de 13 ans suffisamment bon acteur pour tenir ce rôle-clé.

Avatar du membre
perrine
Ténor
Ténor
Messages : 713
Enregistré le : 03 août 2003, 23:00
Contact :

Message par perrine » 20 mai 2005, 17:01

ok ok ...

juste pour ma culture perso, avez vous un ou deux opéras à me citer où le role a été écrit pour castrat, et qui maintenant sont tradionnellement chantés par une femme ?
Est ce du à la pénurie de castrat, à une adéquation de tessitures, comme déjà évoqué ?

Pour la clémence, les 2 roles étaient écrits pour mezzo, ou bien ca s'est adapté ?

Y a t-il des opéras où on voit le mouvement revenir à l'original (en fonction des chefs j'imagine ?) : role écrit pour castrat, chanté longtemps par une femme, puis retour au castrat ?

Paul, qu'entends tu par 'une volonté dramaturgique' pour les opéras "modernes" ?

Merci !
Perrine-qui-a-l'impression-d'avoir-5-ans-et-qui-se-pose-des-questions

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1660
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Message par aroldo » 20 mai 2005, 17:07

Retour au castrats : Dieu merci non !
Il y a toujours le mic-mac Orphée qui pose un problème à lui tout seul : version pour castrat, chanté des hommes puis par des femmes. Et aujourd'hui par les deux. Et version révisée par Berlioz et destinée à une femme.
Mais une grande partie des rôles de castrats haendelien ont connu les deux genres.
Pour la Clémence c'est un mystère musicologique. Il me semble que l'un des deux rôles a été créé par une femme l'autre par un homme mais dans sa correspondance Mozart parle d'un duo pour deux jeunes filles qui est en fait celui entre Annio et Sexto.
Cela dit je ne crois pas qu'on ait entendu en contraltiste dans ces rôles ... qui furent un moment chanté par des ténors sans justification musicologique (contrairement à Idamante par exemple pour qui Mozart proposa deux versions)
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités