Quetzal, Jérôme et les autres...

Vous êtes néophyte et vous n'osez pas poster sur les autres forums, ce forum est pour vous !

Avatar du membre
jean-didier
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 3373
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Quetzal, Jérôme et les autres...

Message par jean-didier » 05 mai 2014, 08:17

Allez tous en choeurs : Fra quai soave pa-al-pi-iti ... !

Avatar du membre
jean-didier
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 3373
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Quetzal, Jérôme et les autres...

Message par jean-didier » 19 août 2014, 08:37

Je reviens sur ce fil pour ne pas polluer le fil Manrico à Salzburg même si je n'aime pas trop l'utiliser car il a un côté très mise sur la sellette, donc je m'excuse d'avance Jérôme pour la forme. Mais voilà, je voulais juste revenir sur les réactions hostiles que tu reçois par ci par là à propos de tes interventions. S'il y en a plusieurs, ça peut être bien aussi de te dire que ça peut aussi venir des discours que tu tiens et pas seulement des autres qui veulent t'embêter gratuitement. Tu as un côté très dogmatique et donneur de leçon qui peut agacer. Quand tu affirmes de façon péremptoire la meilleure Machine des X dernières années c'est Untelle comme si c'était une vérité scientifique, au secours, on se croirait à la cours de récré ! Pareil dans le Trovatore quand tu dis que savonner est répréhensible ... par la loi ? :-) Il n'y a peut-être pas que l'adéquation stylistique, des moyens et des prétendues adhésions aux volontés des compositeurs (que peut-être tu fantasmes plus qu'autre chose, non ? j'attends toujours par exemple des exemples précis sur plusieurs questions que je t'avais posées sur lesquelles tu n'as jamais répondu). Tu lis beaucoup la presse internationale spécialisée et écoutes beaucoup de live, c'est très louable et tu as certainement énormément de références, mais peut-être ferais-tu bien d'arrêter de lire un peu de laisser écouter ton ressenti. Dans tes CR tu ne parles (il me semble) jamais de sentiments, d'émotions, mais tu places quasiment tout sur le plan de l'adéquation trucmuche. Cette quête à l'interprétation idéalement conforme aux volontés du compositeur me paraît vaine et te fait peut-être passer à côté de beaucoup d'autres aspects. Je suis un peu comme toi (mais en moins je pense !), je déteste les coupures, ça me gonfle quand des vocalises sont savonnées, quand Gruberova ou autre dégueule stylistiquement, mais je pense que si je m'arrêtais à ça, je n'écouterais plus grand chose.
Voilà encore une fois ce message n'est nullement une attaque mais plutôt une tentative de t'amener à comprendre pourquoi certaines réactions hostiles peuvent arriver.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 8 invités