pleurer des rivières

Vous êtes néophyte et vous n'osez pas poster sur les autres forums, ce forum est pour vous !

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 9349
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 24 nov. 2004, 14:33

bajazet a écrit : Ce n'est pas sans analogie, de fait. Tu ne considères pas que toutes les larmes n'ont pas la même qualité ?
Non, pour la simple raison qu'à l'opéra, je ne pleure que quand c'est très mélo, voire très Maison dans la prairie !
Je ne pleure quand même pas si facilement. La beauté, par exemple, ne me fait pas pleurer.


Pour répondre à Lachlan, les spectacles pucciniens ne seront certainement pas de nouvelles productions mais y'aura pas besoin d'importer des spectacles d'Anvers car l'Opéra Bastille dispose déjà dans ses cartons de la Butterfly de Robert Wilson et de la Bohème de Jonathan Miller.

Avatar du membre
HV
Alto
Alto
Messages : 295
Enregistré le : 21 juil. 2004, 23:00

Message par HV » 24 nov. 2004, 14:48

Tom a écrit :
Mon souvenir de la plus grosse crise de larmes, c'est un disque: Lucia Popp dans Vitellia, son dernier enregistrement, et quand alors que l'artiste se savait comdamnée, elle chante "Veggo la morte ver me avanzar!".......y a pas de mots....
Alors, tu as dû aussi verser une larme sur son 'der tod' de Im abendrot dans son dernier enregistrement des vier letzte lieder par Tilson Thomas

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 9349
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 24 nov. 2004, 14:54

Oui, c'est vrai que c'était ça, son dernier enregistrement. La clémence étant son dernier enregistrement lyrique.

C'est un disque étonnant où Karita Mattila chante aussi et où Edita Gruberova assure tous les Brentano Lieder (admirablement - il y en a 6).

J'ai du mal à concevoir que l'on puisse pleurer en écoutant l'air de Vitellia, même dans ces circonstances un peu particulières.

muriel
Basse
Basse
Messages : 2723
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Message par muriel » 24 nov. 2004, 15:24

bajazet a écrit : * Mortier interviewé à la radio samedi soir, après la retransmission de Katia, disait qu'il n'aime pas Puccini parce qu'il n'aime pas l'opéra où les violons pleurent en même temps que la soprane.
non, c'était Sylvain Cambreling , mais Mortier a dit la même chose le lendemain chez Chancel

Avatar du membre
Tom
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 145
Enregistré le : 28 mai 2004, 23:00
Localisation : Paris

Message par Tom » 24 nov. 2004, 15:32

Alors, tu as dû aussi verser une larme sur son 'der tod' de Im abendrot dans son dernier enregistrement des vier letzte lieder par Tilson Thomas
Je l'ai jamais entendu, figure-toi! Mais je vais y remedier....

Je sais que ces histoires de circonstances c'est pas très "artistique", voire un peu melo, mais c'est justement le propos de ce fil, non?

:wink:

De toutes facons, rien que le timbre de Popp me plonge dans des abimes de nostalgie....

Bon, ben, j'ai plus qu'à changer mon avatar....
J'ai du mal à concevoir que l'on puisse pleurer en écoutant l'air de Vitellia, même dans ces circonstances un peu particulières.
Je te dis ca sans aucune animosité, mais candidement, et avec toute la sympathie que j'ai pour toi, Tuano, mais ca m'est complètement égal!

Avatar du membre
Xavier
Rainbow Maker
Messages : 1062
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Somewhere over the rainbow
Contact :

Message par Xavier » 24 nov. 2004, 15:34

richie3774 a écrit :
tuano a écrit :
richie3774 a écrit : Est-ce que ce n'est pas lui qui a traité Puccini de pré-fasciste?
Si, c'est la raison officielle pour laquelle il ne veut pas programmer ce compositeur.

Je n'ai jamais compris ce que ça signifiait !

Si quelqu'un pouvait nous expliquer en quoi Puccini particulièrement avait conduit tout droit au fascisme... :?:
Je me souviens d'un édito assez vache d'Ivan A. Alexandre dans Diapason qui expliquait que si Mortier accusait Puccini de pré-fascisme et pas Wagner d'antisémitisme, c'est parce que Pierre Boulez dirigeait l'un mais pas l'autre. :lol:
Ouf... Je me sens moins seul ! Parcequ'autant je vois bien le préfascisme chez Wagner*, autant chez Puccini, je sèche...

Je ne vois pas en quoi l'apologie de l'amour des femmes fragiles préfigure l'idéolgie de la violence qu'est le fascisme.

Je vais relire Hannah Arendt... ou offrir Les origines du totalitarisme à Gégé !

X


* sujet déjà abordé ici. En vrac : les nains méchants orfèvres = les juifs, Siegfried le surhomme car né de race pure des frères et soeurs Siegmund et Sieglinde ; la supériotité de l'art allemand qui puise sa grandeur et connait sa renaissance par le refus des médiocrités imposées par l'étranger (Tannhaûser, Les maîtres chanteurs) ; sans compter l'apologie d'un ordre social d'un moyen-âge mythifié, ni gens modestes ni bourgeois, rien que des Seigneurs...

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 9349
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 24 nov. 2004, 15:34

Ben disons que Vitellia, c'est quand même une grosse méchante alors c'est bien fait pour elle, ce qui lui arrive ! Je ne vois pas comment on peut s'émouvoir pour elle.

L'air est plus spectaculaire que subtil, je trouve. Je l'aime beaucoup mais il ne me fait pas pleurer.

Avatar du membre
Geoffroy
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 149
Enregistré le : 08 avr. 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Geoffroy » 24 nov. 2004, 15:41

Carrément pas d'accord ! C'est une grosse méchante, oui, mais qui prend soudain conscience de l'horreur de ce qu'elle a fait et qui s'apprête donc à devenir une gentille...

Moi cet air ne me fait pas pleurer de compassion, mais il me prend aux tripes. Et par ailleurs il me met quand même presque au bord des larmes (quand je suis bien disposé) tellement il est beau.

Avatar du membre
HV
Alto
Alto
Messages : 295
Enregistré le : 21 juil. 2004, 23:00

Message par HV » 24 nov. 2004, 15:44

Surtout ne change pas d'avatar, j'ai rarement vu une photo de Popp aussi craquante. Je n'ai pu la voir qu'une fois, en comtesse des nozze à Bastille, sa voix remplissait la salle alors que Bartoli était netement moins audible, même au 2e balcon.
Tubeuf m'avait dit qu'au moment de l'enregistrement des vier letzte lieder, elle souffrait d'un cancer avancé et surtout de sa rupture avec P. Seiffert.

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 24 nov. 2004, 15:44

Tom a écrit : De toutes facons, rien que le timbre de Popp me plonge dans des abimes de nostalgie....
Le timbre et la ligne. Dis-moi, cher Tom, si on fondait un cercle Popp ? On se réunirait autour d'un bon gulasch, on écouterait ses disques et on pleurerait de concert. Pendant que Nerone ferait se bidonner toute la chouquetterie en imitant Von Otter dans Money Money.

Je ne connais pas le dernier enregistrement des Quatre derniers Lieder par Popp, mais le précédent, avec Tennstedt, est à mon avis le plus bouleversant, "sehnsüchtig"*, jamais enregistré.

* Intraduisible. (NdT)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 8 invités