MERCI MONSIEUR PIERRE JOURDAN

Vous êtes néophyte et vous n'osez pas poster sur les autres forums, ce forum est pour vous !

Verseau
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 216
Enregistré le : 04 janv. 2005, 00:00

MERCI MONSIEUR PIERRE JOURDAN

Message par Verseau » 30 janv. 2005, 18:33

S?il n?est pas question, pour moi, de remettre en question la position des génies de la musique (encore que même les plus grands n?ont pas écrit que des chefs d?oeuvre...), je m?intéresse également à des musiciens ayant moins « pignon sur rue ».
C?est avec beaucoup de joie et de détermination que je me suis passionné pour la musique française composée et jouée entre, disons, Rameau et Debussy, depuis la découverte d?un disque enregistré sous la direction de Michel Plasson (Révolution française chez EMI) et, surtout, l?écoute de la version concert de Gustave III d?Auber, donnée au Théâtre Impérial de Compiègne.
Quand on a décidé de s?intéresser à des compositeurs comme, Auber, Boieldieu, Halévy, Hérold, Gossec, Grétry, Méhul...commence un véritable parcours du combattant pour satisfaire sa soif de connaissance !!
Très peu de livres (merci aux éditions Lucie Galland pour leurs publications qui sortent des sentiers battus), encore moins de disques (en dehors des disques et DVD produit par le théâtre français de la musique, merci à EMI d?en avoir commercialisée quelques un) En ce qui concerne les représentations, elles peuvent se compter sur les doigts d?une seule main (en tenant compte de plusieurs années !!).
Heureusement, Pierre Jourdan dans son théâtre compiègnois nous permet de découvrir tout ce pan de culture, totalement absent ailleurs (j?avais un espoir avec Metz, mais le passage, beaucoup trop bref, de Laurence Dale, nous a permis que de déguster une version scénique de Gustave III).
Est ce que cette musique est mauvaise ? Est ce que les jugements très favorables de musiciens comme Mendelssohn, weber ou le pourtant, peu confraternel Wagner émanent de personnes n?entendant rien à la musique ??
Je reste, bien évidemment, un fervent admirateur de Mozart, Verdi, Puccini, Rossini ou Monteverdi, mais je pense que nous pouvons également avoir une certaine curiosité sur des compositeurs oubliés (où nous aurions pu mettre Berlioz, sans l?opiniâtreté des anglais...).
Espérons, qu?à l?instar de la musique baroque, nous puissions voir et écouter un jour un peu plus de cette musique qui n?a pas à rougir par rapport à beaucoup de Rossini, Donizetti ou Bellini, pour ne reprendre que des noms de compositeurs de la même époque
Merci à Pierre Jourdan de nous les faire découvrir dans des réalisations, le plus souvent très propre, ces petits joyaux que sont « Le Domino Noir », « Haydée », « Dinorah », « Toinon et Toinette » ; « Joseph », « Le Toréador », « Gustave III », « Céphale et Procris », « Henri VIII », « La Jeune Fille de Perth »...
De plus, il y a un encouragement puissant pour encourager les chanteurs d?expression française à se produire en scène (et même des découvertes qui ont fait leur chemin comme Inva Mula, Nathalie Dessay, Elisabeth Vidal ou Laurent Naouri).
La redécouverte de ces oeuvres, n?est elle pas aussi exaltante que d?assister à la « relecture » de nos « intellectuels » metteurs en scène (voir les « réussites » de la Flûte Enchantée ou de l?Incoronazione di Poppea !)
Cordialement

Avatar du membre
Gioachino
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 135
Enregistré le : 27 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Gioachino » 30 janv. 2005, 20:11

Je suis bien d'accord avec toi, ce répertoire est délaissé par les grandes scènes, les enregistrements et les livres sur le sujet sont bien rares.

J'ai voulu m'interesser à ce répertoire français que je ne connais quasiment pas. Je voulais tester ce qu'on appelle "grand opéra à la française". Je ne me suis pas jeté sur Meyerbeer, j'aurais peut-être dû. J'ai choisi Auber et "La Muette de Portici". Cet opéra me tentait beaucoup par son sujet (la révolte des Napolitains en 1647 contre la domination espagnole menée par le pêcheur Masaniello qui fini par être tué par ses partisans) et surtout par le fait que le rôle-titre est tenu par une danseuse. Malheuresement (evidemment...), pas de DVD disponible de cette oeuvre qui n'est jamais donnée, une unique version en CD (heureusement avec Alfredo Krauss et June Anderson).
Hélas, cette oeuvre n'a pas satisfait toutes mes attentes. C'est vrai que l'orchestration est riche, que beaucoup de mélodies sont simples et enjouées mais... tout ça est un peu trop appliqué... Même aux moments de la révolution, de l'erruption du Vésuve qui sont impressionnants on reste tout à fait conscient que l'enchainement des accords est strict et répétitif malgré l'agitation de la grosse caisse et du tam-tam. J'ai apprécié cet opéra mais comparé à "Guillaume Tell"...

Alors je vais essayer Meyerbeer et j'espère ne pas penser comme Schumann qui disait de la scène de la bénédiction des épées au quatrième acte des "Huguenots":
J'avoue qu'elle a une grande allure dramatique (...), il a écrit cette scène avec feu et amour. Si pourtant on examine la mélodie au point de vue musical, qu'est-ce autre chose qu'une Marseillaise retapée?
Comme quoi, si Wagner a admiré "La Muette de Portici", Schumann ne partageait pas ce sentiment à l'(égard des Huguenots.

Avatar du membre
Barberine
Alto
Alto
Messages : 470
Enregistré le : 08 août 2004, 23:00
Localisation : Vaucresson (92)
Contact :

Message par Barberine » 30 janv. 2005, 21:21

Bienvenue à Verseau. Je suis si heureuse de constater un enthousiasme supplémentaire pour le Théâtre Impérial de Compiègne et les si belles oeuvres françaises que son Directeur Pierre Jourdan ressuscite depuis tant d'années et avec tant d'efforts pour soutenir les oeuvres bien françaises, et sans obtenir la gloire méritée même si son succès est immense à chaque représentation. Je suis une fervente adepte de ce théâtre et de ses productions (seulement depuis "Dinorah ou le Pardon de Ploërmel") mais n'en manque aucune depuis cette découverte. Tous les artistes qui s'y sont produits ont fait carrière (je me permets de rajouter la si belle et merveilleuse Annick Massis à ta liste !). J'ai pu admirer depuis Bruno Comparetti (Lorédan dans Haydée - et le prochain Dauphin de Charles VI), la merveilleuse Isabelle Philippe, Philippe Do, Mathieu Lécroart, Karen Vourch, Mathias Vidal, et ces dévouvertes me donnent vraiment envie de suivre leurs carrières. Tous son de vrais talents.
Merci à toi, nouvel ODBien, d'avoir ouvert ce fil très intéressant sur nos oeuvres bien françaises. Pour finir, je raconterai une nouvelle fois l'anecdote qui m'a marquée à la suite de la représentation de Noé : une charmante jeune japonaise qui était très timide, seule et qui parlait très bien le français(heureusement pour moi !) m'a immédiatement avoué qu'étant venue à Paris durant une année, est tombée amoureuse de l'opéra françaiset qu'elle revenait depuis à peu près une fois par an uniquement pour le Théâtre Impérial de Compiègne puisqu'il n'y a que là qu'on donne des oeuvre françaises. Il faut le faire !!! Quand je pense qu'il y a des Parisiens qui hésitent à venir :lol: Je lui ai quand même indiqué l'Opéra Comique !

Verseau
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 216
Enregistré le : 04 janv. 2005, 00:00

Message par Verseau » 31 janv. 2005, 00:05

Bonsoir,
Le meilleur d?Auber n?est pas, je pense, dans ses opéras, ses qualités d?écriture allaient plus vers l?opéra comique avec des pièces comme Le Domino Noir, Fra Daviolo, ou Haydée (que j?ai découvert cette année). Personnellement, j?ai une sensibilité particulière pour sa Manon Lescaut, à 74 ans ! Je trouve le final du 3ème acte particulièrement réussi avec une émotion qui n?est pas toujours présente dans les oeuvres d?Auber.
Il est vrai que l?enregistrement de la Muette de Porticci laisse un peu sur sa faim. Nous pouvons, peut être rêver d?avoir, un jour, un enregistrement avec un orchestre en meilleure forme et un chef plus inspiré et, qui sait, une belle représentation !
S?il est déjà très difficile de trouver des enregistrement d?opéra de ces compositeurs français de la 1ère partie du XIX° siècle... Je ne parle pas de leurs musiques instrumentales ou religieuses. Sont elles de qualité ? Je n?en sais fichtre rien car je n?ai jamais trouvé un seul enregistrement. Il ne me reste qu?aller à la B.N. pour dénicher les partitions !
Evidemment, si Gioachino veut aller plus loin dans la connaissance du Grand Opéra, il doit s?attaquer à Meyerbeer. Personnellement, de sa trilogie (Robert le Diable, Le Prophète et Les Huguenots) j?ai une préférence pour Robert le Diable, d?autant plus que je trouve que l?enregistrement qui a été réalisé à Martina Franca sous la direction de Renato Palumbo est très correct.
Merci à Barberine d?avoir complété la liste des très bons chanteurs qui sont venus se produire à Compiègne, avec une mention particulière, il me semble, pour Karen Vourch et, surtout, Isabelle Philippe.
Etant Compiègnois et étant bercé depuis mon enfance sur l?histoire de ce théâtre qui n?avait jamais été achevé, je bouillais d?impatiente d?assister à l?inauguration et c?est ainsi que j?ai pu voir les premières production de Pierre Jourdan, Henri VII (en version scénique) et Gustave III en version concert.
Si tu n?as vu que les productions à partir de Dinorah, tu pourras, certainement, te consoler avec les DVD, Pierre Jourdan ayant annoncé qu?il allait diffusé l?ensemble des productions du théâtre impérial (a raison de 2 ou 3 spectacles/an).
En tous les cas, nous croiserons certainement lors de la représentation de Charles VI...
Cordialement

Avatar du membre
Clement
Alto
Alto
Messages : 447
Enregistré le : 12 août 2004, 23:00
Localisation : PARIS

Message par Clement » 31 janv. 2005, 10:17

j'ai l'impression que beaucoup de gens seraient ravis de voir ces oeuvres plus souvent au répertoire, mais c'est peut-être le miroir déformant des forums de passionnés...
j'avoue avoir eu un regard un peu condescendant sur l'opéra français lorsque j'ai commencé à m'intéresser à l'opéra (au sens large). et petit à petit... maintenant je suis un grand fan, j'adore l'opéra comique, le grand opéra, etc...
ça a d'ailleurs dû commencer avec un enrgistrement de la Manon Lescaut d'Auber avec Elisabeth Vidal, pris sur le vif, et qui fonctionne très bien dramatiquement. j'aimerais vraiment qu'on nous fasse un Fra Diavolo de référence (je n'ai pas lu de bien de la version Gedda/Mesplé, je ne la connais pas). Le récital "Carnaval" de Sumi Jo, qui a finalement beaucoup fait pour ce répertoire, est toujours un de mes favoris.
l'air de Fra Diavolo enregistré par Laurence Dale est très séduisant. quant à sa berceuse de Masaniello... Elle reste pour moi un miracle de beau chant, avec ces aigus si doux (je n'aime pas l'intégrale avec Kraus, sans doute trop fatigué).
Merci à Minko de défendre le domino noir, d'avoir ramené (un temps seulement, malheureusement) La dame Blanche sur le devant de la scène.
Enfin, de vieux enregistrements de la radio sont parfois disponibles, et permettent de jeter une oreille sur des extraits du Pré au Clercs (Hérold), ou le Châlet/Le Farfadet (Adam)... distribution médiocre ou moyenne, mais découverte passionnante !
Bref, je pourrais être intarissable...

Avatar du membre
Barberine
Alto
Alto
Messages : 470
Enregistré le : 08 août 2004, 23:00
Localisation : Vaucresson (92)
Contact :

Message par Barberine » 31 janv. 2005, 11:39

Verseau a écrit :Si tu n?as vu que les productions à partir de Dinorah, tu pourras, certainement, te consoler avec les DVD, Pierre Jourdan ayant annoncé qu?il allait diffusé l?ensemble des productions du théâtre impérial (a raison de 2 ou 3 spectacles/an). En tous les cas, nous croiserons certainement lors de la représentation de Charles VI...Cordialement
Quelle chance tu as d'avoir été bercé par la musique de ce Théâtre dès ton enfance :D Effectivement, j'achèterai quelques DVD petit à petit, lesquels me conseilles-tu pour commencer sachant que je n'ai rien vu avant Ploërmel ? Bien sûr nous nous rencontrerons à Charles VI, mais surtout fais-nous un signe de reconnaissance pour qu'on puisse se connaître 8) ou bien un s'enverra un message quelque peu avant.

Verseau
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 216
Enregistré le : 04 janv. 2005, 00:00

Message par Verseau » 31 janv. 2005, 18:10

Bonjour,
Merci à Clément de mettre d?accent sur l?excellence de Laurence Dale. C?est un ténor que j?ai toujours apprécié dans le répertoire français, y compris dans la Carmen mise en scène par Peter Brook.
En ce qui concerne Fra Daviolo, qui, paradoxalement, n?est pas l?ouvrage d?Auber que je préfère, le meilleur enregistrement me semble être celui fait en 1981 à Martina Franca sous la direction l?Alberto Zedda (Italia/Fonit Cetra). Musicalement, je le trouve nettement supérieur à celui de Marc Soustrot. Par contre, il peut avoir l?inconvénient d?être chanté en italien, pour ceux qui tiennent absolument à la version originale en français.
A noter, si tu peux le trouver, l?enregistrement du ballet Marco Spada (Cybelia) dont la musique reprend de nombreux thèmes de Fra Diavolo.
Tout à fait d?accord avec toi sur ton appréciation sur la Manon d?Elisabeth Vidal. J?espère que le Théâtre Français de la Musique ne tardera pas trop à l?éditer en DVD.
En dehors d?Auber, il y a aussi quelques trésors comme Stratonice de Méhul, sous la direction de William Christie ou la légende de Joseph du même Méhul et aussi le Calife de Bagdad de Boieldieu, avec Laurence Dale et sous la direction d?Antonio de Almedia...Sans parler d?un très bon Richard Coeur le lion de Grétry que je n?ai hélas qu?en bande, suite à une diffusion radiophonique. Version pleine d?entrain sous la direction de l?excellent Patrick Fournillier (au fait, que devient-il ?).
Pour les conseils à Barberine, je n?aurai pas la prétention de le faire. Pour moi, la musique avant tout, en fonction de l?impact de la musique et de la voix sur les émotions et pas en fonction de la technicité de l?interprète où de la complexité de la musique. L?amusant est de constater que, très souvent, les différents points de vue convergent, surtout quand il s?agit du « haut du panier ».
Cela étant, en plus de Dinorah et de Manon, j?ai particulièrement apprécié Gustave III (mais c?était une version concert), le Domino noir, Les Diamants de la couronne (malgré des textes un peu long), la Légende de Joseph, la Jeunesse de Pierre le Grand, le Toréador et, dans une époque qui dépasse la période dont nous parlons, Henri VIII et la Jeune Fille de Perth.
Cordialement

Avatar du membre
Clement
Alto
Alto
Messages : 447
Enregistré le : 12 août 2004, 23:00
Localisation : PARIS

Message par Clement » 31 janv. 2005, 19:45

j'ai effectivement déjà lorgné sur le Fra Diavolo de Martina Franca, mais la traduction en italien me bloque vraiment. je préfère consommer mon opéra comique en français, tant qu'à faire !

j'aime beaucoup les deux versions de l'air de Joseph de Méhul, que ce soit Dale ou Alagna. je ne sais pas en revanche si l'opéra existe en intégrale CD... :cry:

l'esprit de troupe et la bonne volonté finissent presque toujours par sauver des spectacles où les chanteurs sont souvent confrontés à des parties au dessus de leurs moyens, ou des oeuvres qui ne sont pas entièrement géniales : c'est la cas du "songe d'une nuit d'été" d'Ambroise Thomas, ou de "la jolie fille de Perth", ou encore "Mignon".
quelques grands chanteurs s'y sont produits, mais des fidèles, sans être des chanteurs de tout premier ordre, permettent de prendre connaissance plus ou moins bien avec les rôles, comme Raphanel, Arapian, A.S. Schmidt, A. Gabriel... Néanmoins, on peut se réjouir de voir arriver une nouvelle génération d'interprètes (Isabelle Philippe en tête apparemment)
je n'ai jamais mis les pieds à Compiègne. je ne connais quelques spectacles que par le disque (Mignon, Manon, les diamants de la couronne) ou la vidéo (le Songe d'une nuit d'été, la jolie fille de PErth), c'est dommage.

Avatar du membre
Barberine
Alto
Alto
Messages : 470
Enregistré le : 08 août 2004, 23:00
Localisation : Vaucresson (92)
Contact :

Message par Barberine » 31 janv. 2005, 22:22

Ce serait peut-être l'occasion pour toi de découvrir ce merveilleux théâtre pour Charles VI de Halévy le Dimanche 16 Avril à 16 H. Je pense qu'on sera un bon nombre d'ODBiens à y être.

Verseau
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 216
Enregistré le : 04 janv. 2005, 00:00

Message par Verseau » 31 janv. 2005, 23:15

Bonsoir,
Pour répondre à Clément, la légende de Joseph en Egypte a été réalisé en 1989 par "Le Chant du Monde" (LDC 278963/64) et distribué par Harmonia Mundi. Laurence Dale (remarquable) est Joseph, l'orchestre régionale de Picardie est sous la direction de Claude Bardon. pour l'anecdote, il figure dans l'enregistrement une très courte intervention de Nathalie Dessay alors débutante !
Les (longs) textes ont été actualisés, le récit ayant été préféré aux dialogues.
je ne suis pas sûr qu'il soit encore commercialisé !
Peut être au plaisir de te rencontrer au théâtre impérail.
Cordialement

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 13 invités