SEMIRAMIDE Chatelet octobre 1990

Vous êtes néophyte et vous n'osez pas poster sur les autres forums, ce forum est pour vous !

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12650
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par PlacidoCarrerotti » 17 déc. 2011, 10:25

quetzal a écrit :
PlacidoCarrerotti a écrit :
On y a déjà répondu :
j'ai vu mais j'avais déjà répondu ... désolé ...je rattrape mon retard :wink:
C'est le jet lag ? :wink:
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

wababelooba
Ténor
Ténor
Messages : 978
Enregistré le : 30 déc. 2009, 00:00
Contact :

Message par wababelooba » 18 déc. 2011, 12:45

jerome a écrit :
Lucas a écrit :l'écoute du disque ci-dessous montre clairement que lorsqu'elle voulait s'en donner la peine, Caballé savait vocaliser très correctement :
Image
Finalement, il me semble que le carré d'as du belcanto reste : Callas-Caballé-Sutherland-Gencer et que la pauvre Anderson se situe 20 crans en dessous.
ce coffret est effectivement magnifique sauf que Caballé a été de ce niveau là très peu de temps!
Inutile d'être méprisant avec Anderson qui, quoi que tu en dises, a toute sa place parmi les plus grandes belcantistes du 20ème siècle.
Tout à fait d'acord avec Jérôme sur l'immense belcantiste qu'est Anderson.
Et sur Caballé, je rappelle qu'elle a été plus que chahutée dans son Ermione de Pesaro,il y a une vingtaine d'années face à Horne , Blake et Merritt.
Et quand je l'ai revue à Vienne dans le Voyage à Reims , elle jouait son rôle avec beaucoup d'auto dérision, ce qui , bien évidemment, enlevait tout esprit critique au public.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8369
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Message par jerome » 18 déc. 2011, 13:11

wababelooba a écrit :Tout à fait d'acord avec Jérôme sur l'immense belcantiste qu'est Anderson.
Et sur Caballé, je rappelle qu'elle a été plus que chahutée dans son Ermione de Pesaro,il y a une vingtaine d'années face à Horne , Blake et Merritt.
Et quand je l'ai revue à Vienne dans le Voyage à Reims , elle jouait son rôle avec beaucoup d'auto dérision, ce qui , bien évidemment, enlevait tout esprit critique au public.
tout à fait et encore l'Ermione de Pesaro est acceptable à côté de celle de Madrid qui est à se faire dresser les cheveux! De toutes façons, Rossini n'a jamais été un compositeur qui convenait à sa vocalité sauf La Donna del Lago qu'elle n'a faite qu'une fois au début de sa carrière internationale mais pour le reste ...
Semiramide: sa meilleure c'est celle d'Aix où elle savonnait déjà beaucoup (et encore on peut dire merci à Marilyn Horne qui lui a fait apprendre le rôle en un temps record vu que Caballé est arrivée pour les répétitions en ne sachant rien du rôle!) mais relâchement total partout ailleurs où elle a chanté le rôle.
Ermione: on l'a dit plus haut
Viaggio a Reims: idem
Y a eu aussi le Barbier où elle a fait un flop terrible.
Guillaume Tell au disque seulement mais c'est un peu à part vu que l'écriture de Rossini est considérablement différente.

Caballé était davantage faite pour le chant bellinien, donizettien et verdien.

wababelooba
Ténor
Ténor
Messages : 978
Enregistré le : 30 déc. 2009, 00:00
Contact :

Message par wababelooba » 18 déc. 2011, 14:29

jerome a écrit :
wababelooba a écrit :Tout à fait d'acord avec Jérôme sur l'immense belcantiste qu'est Anderson.
Et sur Caballé, je rappelle qu'elle a été plus que chahutée dans son Ermione de Pesaro,il y a une vingtaine d'années face à Horne , Blake et Merritt.
Et quand je l'ai revue à Vienne dans le Voyage à Reims , elle jouait son rôle avec beaucoup d'auto dérision, ce qui , bien évidemment, enlevait tout esprit critique au public.
tout à fait et encore l'Ermione de Pesaro est acceptable à côté de celle de Madrid qui est à se faire dresser les cheveux! De toutes façons, Rossini n'a jamais été un compositeur qui convenait à sa vocalité sauf La Donna del Lago qu'elle n'a faite qu'une fois au début de sa carrière internationale mais pour le reste ...
Semiramide: sa meilleure c'est celle d'Aix où elle savonnait déjà beaucoup (et encore on peut dire merci à Marilyn Horne qui lui a fait apprendre le rôle en un temps record vu que Caballé est arrivée pour les répétitions en ne sachant rien du rôle!) mais relâchement total partout ailleurs où elle a chanté le rôle.
Ermione: on l'a dit plus haut
Viaggio a Reims: idem
Y a eu aussi le Barbier où elle a fait un flop terrible.
Guillaume Tell au disque seulement mais c'est un peu à part vu que l'écriture de Rossini est considérablement différente.

Caballé était davantage faite pour le chant bellinien, donizettien et verdien.
Et même pour le chant bellinien, Caballé et Cabalette n'étaient pas deux copines !!
( alors , pour le bel canto rossinien...!)

wababelooba
Ténor
Ténor
Messages : 978
Enregistré le : 30 déc. 2009, 00:00
Contact :

Message par wababelooba » 18 déc. 2011, 14:52

ET pour la Semiramide d'Aix, elle ne triompha que parce que les spectateurs aixois de l'époque n'avaient pas les clés pour juger.
Ils voyaient débarquer , dans le lieu où l'on goûtait des Cosi bon chic bon genre, 2 monstres sacrés ( et 2 sacrés monstres...) attifés comme des castrats napolitains et balançant dans la nuit aixoise leur vocalises vertigineuses...
Ce devait être " Rencontre du 12e Type"pour 99% des spectateurs de l'époque .

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12650
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par PlacidoCarrerotti » 18 déc. 2011, 14:55

wababelooba a écrit :
jerome a écrit :
wababelooba a écrit :Tout à fait d'acord avec Jérôme sur l'immense belcantiste qu'est Anderson.
Et sur Caballé, je rappelle qu'elle a été plus que chahutée dans son Ermione de Pesaro,il y a une vingtaine d'années face à Horne , Blake et Merritt.
Et quand je l'ai revue à Vienne dans le Voyage à Reims , elle jouait son rôle avec beaucoup d'auto dérision, ce qui , bien évidemment, enlevait tout esprit critique au public.
tout à fait et encore l'Ermione de Pesaro est acceptable à côté de celle de Madrid qui est à se faire dresser les cheveux! De toutes façons, Rossini n'a jamais été un compositeur qui convenait à sa vocalité sauf La Donna del Lago qu'elle n'a faite qu'une fois au début de sa carrière internationale mais pour le reste ...
Semiramide: sa meilleure c'est celle d'Aix où elle savonnait déjà beaucoup (et encore on peut dire merci à Marilyn Horne qui lui a fait apprendre le rôle en un temps record vu que Caballé est arrivée pour les répétitions en ne sachant rien du rôle!) mais relâchement total partout ailleurs où elle a chanté le rôle.
Ermione: on l'a dit plus haut
Viaggio a Reims: idem
Y a eu aussi le Barbier où elle a fait un flop terrible.
Guillaume Tell au disque seulement mais c'est un peu à part vu que l'écriture de Rossini est considérablement différente.

Caballé était davantage faite pour le chant bellinien, donizettien et verdien.
Et même pour le chant bellinien, Caballé et Cabalette n'étaient pas deux copines !!
( alors , pour le bel canto rossinien...!)
Excellent !

Ce qui nous ramène à la fameuse blague de Nilsson parlant de Montserrat Aballé ("because she has no high C anymore")[/b]
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

wababelooba
Ténor
Ténor
Messages : 978
Enregistré le : 30 déc. 2009, 00:00
Contact :

Message par wababelooba » 18 déc. 2011, 16:40

jerome a écrit : l'Ermione de Pesaro est acceptable à côté de celle de Madrid qui est à se faire dresser les cheveux! De toutes façons, Rossini n'a jamais été un compositeur qui convenait à sa vocalité sauf La Donna del Lago qu'elle n'a faite qu'une fois au début de sa carrière internationale mais pour le reste ...
Semiramide: sa meilleure c'est celle d'Aix où elle savonnait déjà beaucoup (et encore on peut dire merci à Marilyn Horne qui lui a fait apprendre le rôle en un temps record vu que Caballé est arrivée pour les répétitions en ne sachant rien du rôle!) mais relâchement total partout ailleurs où elle a chanté le rôle.
Ermione: on l'a dit plus haut
Viaggio a Reims: idem
Y a eu aussi le Barbier où elle a fait un flop terrible.
Guillaume Tell au disque seulement mais c'est un peu à part vu que l'écriture de Rossini est considérablement différente.

Caballé était davantage faite pour le chant bellinien, donizettien et verdien.
Il y a aussi une Elisabetta, toute aussi dispensable, non ???

wababelooba
Ténor
Ténor
Messages : 978
Enregistré le : 30 déc. 2009, 00:00
Contact :

Message par wababelooba » 18 déc. 2011, 16:43

PlacidoCarrerotti a écrit :
wababelooba a écrit :
jerome a écrit :
wababelooba a écrit :Tout à fait d'acord avec Jérôme sur l'immense belcantiste qu'est Anderson.
Et sur Caballé, je rappelle qu'elle a été plus que chahutée dans son Ermione de Pesaro,il y a une vingtaine d'années face à Horne , Blake et Merritt.
Et quand je l'ai revue à Vienne dans le Voyage à Reims , elle jouait son rôle avec beaucoup d'auto dérision, ce qui , bien évidemment, enlevait tout esprit critique au public.
tout à fait et encore l'Ermione de Pesaro est acceptable à côté de celle de Madrid qui est à se faire dresser les cheveux! De toutes façons, Rossini n'a jamais été un compositeur qui convenait à sa vocalité sauf La Donna del Lago qu'elle n'a faite qu'une fois au début de sa carrière internationale mais pour le reste ...
Semiramide: sa meilleure c'est celle d'Aix où elle savonnait déjà beaucoup (et encore on peut dire merci à Marilyn Horne qui lui a fait apprendre le rôle en un temps record vu que Caballé est arrivée pour les répétitions en ne sachant rien du rôle!) mais relâchement total partout ailleurs où elle a chanté le rôle.
Ermione: on l'a dit plus haut
Viaggio a Reims: idem
Y a eu aussi le Barbier où elle a fait un flop terrible.
Guillaume Tell au disque seulement mais c'est un peu à part vu que l'écriture de Rossini est considérablement différente.

Caballé était davantage faite pour le chant bellinien, donizettien et verdien.
Et même pour le chant bellinien, Caballé et Cabalette n'étaient pas deux copines !!
( alors , pour le bel canto rossinien...!)
Excellent !

Ce qui nous ramène à la fameuse blague de Nilsson parlant de Montserrat Aballé ("because she has no high C anymore")[/b]
J'adore... Décidément, ce sont les divas qui se jugent avec le plus de tendresse !

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8369
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Message par jerome » 18 déc. 2011, 17:44

wababelooba a écrit :Il y a aussi une Elisabetta, toute aussi dispensable, non ???
ah oui il y a aussi ce rôle là! Oh ça va encore! ça reste dans ses bonnes années mais il est vrai qu'on a fait mieux depuis.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9231
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

attention troll ...

Message par Bernard C » 18 déc. 2011, 20:44

wababelooba a écrit :ET pour la Semiramide d'Aix, elle ne triompha que parce que les spectateurs aixois de l'époque n'avaient pas les clés pour juger.
Ils voyaient débarquer , dans le lieu où l'on goûtait des Cosi bon chic bon genre, 2 monstres sacrés ( et 2 sacrés monstres...) attifés comme des castrats napolitains et balançant dans la nuit aixoise leur vocalises vertigineuses...
Ce devait être " Rencontre du 12e Type"pour 99% des spectateurs de l'époque .
Pour savoir ce que ça donnait ,il faut voir le sketch "I should be so lucky" des French and Saunders
:lol:

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 15 invités