Réflexions sur l'enseignement du chant

Avatar du membre
Dapertutto
Baryton
Baryton
Messages : 1552
Enregistré le : 08 janv. 2006, 00:00
Localisation : Paris, 18
Contact :

Message par Dapertutto » 08 nov. 2009, 05:45

Radames_83 a écrit :
cavaradossi a écrit : ... L'idée qu'on puisse apprendre à chanter comme on peut apprendre le solfège est un leurre. L'essentiel relève du don, d'une facilité innée qui se bonifie par un travail avec prof ou pas. On sait bien qu'un acteur apprend par lui même, grâce à son parcours personnel. Pourquoi penser que pour un chanteur il en va différemment ? Le chant affaire technique est une escroquerie intellectuelle. Le chant est affaire personnelle. Chercher LE prof ou LA méthode est un acte chimérique. Certains espèrent auprès d'un gourou ou d'une religion, d'autre auprès d'un prof de chant dont ils attendent LE miracle. Vielle lune qui n'en finira pas de nourrir nos chers profs de chant et de ruiner leurs élèves soumis et naïfs.
Pas trop d'accord avec ces assertions. Le chant est selon moi l'affaire de deux conjonctions :
un sentiment (et besoin) d'expression artistique
et un bon prof.
Cela finalement se résume à une bonne rencontre entre un élève motivé et un professeur capable d'enseigner la bonne technique.

Je souscris à ce que disait Melocchi à ses élèves (Del Monaco notamment) :
“Io ti do’ una voce. Poi se sai cantare sono cavoli tuoi.”
Totalement d'accord avec Radames.

D'ailleurs il suffit de prendre exemple avec un chanteur français actuel : Luca Lombardo.

Ce ténor ne possède pas des moyens vocaux ni un timbre exceptionnels. Mais sa capacité à investir un pesonnage et sa technique excellente font de lui (selon moi) un chanteur de premier plan à l'heure actuelle. Pour moi il est certainement le meilleur Hoffmann de sa génération. Bref ce ténor montre clairement qu'il ne suffit pas d'avoir un don (ce qui serai finalement discréditant pour la personne, un don par définition n'étant pas dépendant de la volonté du chanteur), mais qu'une technique solide et une vision approfondie des personnages permet de se distinguer.
"Dis papa! Tu peux mettre la poupée qui chante?"

Avatar du membre
maitreluther
Baryton
Baryton
Messages : 1602
Enregistré le : 22 janv. 2006, 00:00
Contact :

Message par maitreluther » 08 nov. 2009, 08:45

Dapertutto a écrit :
Radames_83 a écrit :
cavaradossi a écrit : ... L'idée qu'on puisse apprendre à chanter comme on peut apprendre le solfège est un leurre. L'essentiel relève du don, d'une facilité innée qui se bonifie par un travail avec prof ou pas. On sait bien qu'un acteur apprend par lui même, grâce à son parcours personnel. Pourquoi penser que pour un chanteur il en va différemment ? Le chant affaire technique est une escroquerie intellectuelle. Le chant est affaire personnelle. Chercher LE prof ou LA méthode est un acte chimérique. Certains espèrent auprès d'un gourou ou d'une religion, d'autre auprès d'un prof de chant dont ils attendent LE miracle. Vielle lune qui n'en finira pas de nourrir nos chers profs de chant et de ruiner leurs élèves soumis et naïfs.
Pas trop d'accord avec ces assertions. Le chant est selon moi l'affaire de deux conjonctions :
un sentiment (et besoin) d'expression artistique
et un bon prof.
Cela finalement se résume à une bonne rencontre entre un élève motivé et un professeur capable d'enseigner la bonne technique.

Je souscris à ce que disait Melocchi à ses élèves (Del Monaco notamment) :
“Io ti do’ una voce. Poi se sai cantare sono cavoli tuoi.”
Totalement d'accord avec Radames.

D'ailleurs il suffit de prendre exemple avec un chanteur français actuel : Luca Lombardo.

Ce ténor ne possède pas des moyens vocaux ni un timbre exceptionnels. Mais sa capacité à investir un pesonnage et sa technique excellente font de lui (selon moi) un chanteur de premier plan à l'heure actuelle. Pour moi il est certainement le meilleur Hoffmann de sa génération. Bref ce ténor montre clairement qu'il ne suffit pas d'avoir un don (ce qui serai finalement discréditant pour la personne, un don par définition n'étant pas dépendant de la volonté du chanteur), mais qu'une technique solide et une vision approfondie des personnages permet de se distinguer.
Georges Brassens disait dans une de ses chansons :
"Sans technique un don n'est rien qu'une sale manie"

Par son investissement dans tous les personnages qu'il aborde, sa grande honnetteté vis a vis du public et une humilité non feinte, si tonton Georges avait connu Luca, il n'aurait certainement pas pensé à lui en écrivant cette phrase.
c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule
(audiard)

http://foudopera.musicblog.fr/

Radames_83
Messages : 26
Enregistré le : 05 nov. 2009, 00:00
Localisation : Sud-Est
Contact :

Message par Radames_83 » 08 nov. 2009, 11:04

Je rajouterai d'ailleurs qu'un professeur de chant disait à ses élèves qui déclinaient initialement de débuter le chant lyrique en déclarant ne pas avoir de don : tout le monde peut chanter. C'est une question d'apprentissage, de temps et de motivation (pour ces deux derniers, pas le même pour tout le monde). Et généralement, derrière, seul ceux qui se sentaient attirés, consciemment ou inconsciemment, par le chant lyrique (sens artistique ? Besoin ? Amour du Bel Canto) se lançaient, et progressaient, ma foi, assez vite :)

ciabrini
Soprano
Soprano
Messages : 93
Enregistré le : 19 août 2005, 23:00
Localisation : 77
Contact :

Message par ciabrini » 21 janv. 2010, 17:20

bonsoir, je suis désolé de vous contredire mais je ne pense pas que tout le monde puisse chanter .On peut a la rigueur chantonner mais sur une scène

d'opéra il faut se faire entendre et cela je ne pense pas que cela puisse ce créer, bine sur je ne demande qu' a voir le contraire, mais avec presque 40 ans de recul j'en doute
amitiés a tous
ténor en retraite

burningsolo
Soprano
Soprano
Messages : 62
Enregistré le : 30 oct. 2007, 00:00
Contact :

Message par burningsolo » 22 janv. 2010, 13:05

Rolando Villazon a participé récemment à la télévision britannique à un "reality show" où lui et une pseudo cantatrice, Katherine Jenkins, apprenaient des airs d'opéra à des chanteurs "pop" et autres. On se demande d'ailleurs ce que Rolando Villazon est venu faire dans cette galère.... En tous les cas, un tel spectacle peut alimenter le débat sur ce fil.....
Je fréquente l'opéra et les récitals depuis de très longues années et suis une passionnée de la "voix"; pour moi elle est "donnée" à la naissance et se développe à travers un très long processus d'étude, d'effort et de discipline, pourvu que l'individu ait eu la chance de reconnaître ce don en lui ou bien qu'il ait été révélé par un professeur.

Avatar du membre
Lohuli
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 208
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00
Contact :

Message par Lohuli » 23 janv. 2010, 00:06

C'est difficile de savoir si tout le monde peut chanter. Pour le vérifier, il faudrait prendre un panel d'une centaine d'individus un minimum motivés et voir ce que donne leur voix après une dizaine d'années d'enseignement et de pratique :)
Là seulement on pourrait juger si tout le monde peut chanter :wink:
La terre n'est pas un cadeau de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prêtent.

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10775
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par tuano » 23 janv. 2010, 04:52

Je ne vois effectivement pas d'autre méthode ! Entre la motivation, le temps, l'argent et l'adéquation avec le prof, cela fait beaucoup de facteurs généralement absents pour apprendre le chant.

Avatar du membre
maitreluther
Baryton
Baryton
Messages : 1602
Enregistré le : 22 janv. 2006, 00:00
Contact :

Message par maitreluther » 24 janv. 2010, 09:10

Avec la même passion et le même nombre d'années d'étude, il y a plus de chanteurs (euses) dans les choeurs que sur le devant de la scène. Il y a là, peut-être, un élément de réponse.
c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule
(audiard)

http://foudopera.musicblog.fr/

ciabrini
Soprano
Soprano
Messages : 93
Enregistré le : 19 août 2005, 23:00
Localisation : 77
Contact :

Message par ciabrini » 24 janv. 2010, 09:21

Désolé si j'insiste, mais il suffit de quelques heures pour savoir si une personne peut chanter. A moins de vivre a Lourdes il ne faut pas croire aux miracles...
ténor en retraite

Avatar du membre
Lohuli
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 208
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00
Contact :

Message par Lohuli » 24 janv. 2010, 13:48

maitreluther a écrit :Avec la même passion et le même nombre d'années d'étude, il y a plus de chanteurs (euses) dans les choeurs que sur le devant de la scène. Il y a là, peut-être, un élément de réponse.
Les grands chœurs comme Paris ou Lyon par exemple sont remplis d'excellents chanteurs, parfois anciens solistes avec des voix sublimes et des techniques sans faille (ce qui est rarement le cas pour les profs de chant par exemple). Les différences sont ailleurs, ce n'est pas du tout le même métier. Pour être sur le devant de la scène et le rester, il faut bien d'autres facteurs qui vont au delà d'un bagage technique.
La terre n'est pas un cadeau de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prêtent.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités