Enseignement du chant en France.

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 5414
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 01 avr. 2007, 23:01

Electre a écrit :Sumi jo a peut être une belle technique mais coté expressivité zero!
Pas d'accord, je lui trouve plus d'expressivité que Dessay.
Et on ne pourra jamais reprocher à Dessay son manque d'engagement scénique et sa voix est tellement colorée et expressive,unique!Alors qu'il y'a tellement de sopranos qui ont les mêmes intonations,le même phrasé,jusqu'à des timbres identiques parfois!c'est une horreur!
Ben si. Ce qu'on appelle son engagement scénique ressemble pour moi, le plus souvent, à des gesticulations ridicules, les bras repliés et agités, le tronc courbé vers l'avant. Et je lui reproche aussi son manque de couleurs, son uniformité.
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1220
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Message par offenbach » 01 avr. 2007, 23:05

Bien sûr que non il n'y a pas que la technique qui compte.
Mais ca reste un point important.
Je reste convaincu que si la technique est parfaite et parfaitement intégrée, on peut se consacrer encore mieux au jeu scénique puisque, du côté de la voix, il n'y aura plus aucun souci à se faire, tout au plus "veiller au grain" dans certains passages "casses-gueules" ou certains notes vraiment difficiles à atteindre.
Et Dessay, à ses débuts, avait une super technique (et jouait même mieux, de façon plus sobre et plus juste).
Et depuis que sa voix la trahit, elle a parfois tendance à tomber dans l'hystérie quand elle joue, à surjouer beaucoup, alors que, lorsqu'on ferme les yeux, la voix reste assez monochrome.
Et en ce qui concerne Callas, le problème ne venait pas de la technique, qui était superbe, mais des rôles qu'elle chantait.
Et Callas jouait de façon immensément plus convaincante que Dessay.
Chez elle, tout était dans le regard et se disait en quelques gestes, là où Dessay, depuis quelques temps, a tendance à jouer les "girophares" pour exprimer peu de choses.

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10670
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par tuano » 01 avr. 2007, 23:23

Alors là, Offenbach, tu me surprends ! Tes messages sont devenus très étoffés, tu argumentes, donnes réellement ton avis...

Sur les spécificités de la France, je me pose une question : une grande voix (= puissante, à la projection impressionnante) peut-elle faire carrière dans l'hexagone ? Des chanteurs comme Mario del Monaco, Gwyneth Jones, Eva Marton ou Edita Gruberova ont toujours eu mauvaise presse.
Ce n'est pas non plus en France que se sont épanouies les carrières de Birgit Nilsson, Joan Sutherland et aujourd'hui Anna Netrebko ou Ewa Podles.
Bon, y'a quand même eu Placido Domingo et Maria Guleghina...

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1220
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Message par offenbach » 01 avr. 2007, 23:36

Bonne question.
J'ai parfois l'impression (mais peut-être que je me trompe) que les publics du Sud sont plus sensibles au "coffre" vocal. En tout cas, j'ai l'impression que lorsque des chanteurs "à voix" sont engagés dans l'hexagone, ils le sont plus dans les théâtres du Sud que dans le Nord.
Peut-être est-ce du au tempérament naturellement plus expansif des gens du Sud? Ou leur habitude à des voix plus torrentielles, comme Luccioni, Vezzani ou Guy Chauvet ...

Avatar du membre
Electre
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 103
Enregistré le : 22 janv. 2007, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Electre » 01 avr. 2007, 23:41

ah la vieille théorie des climats!Vive Montesquieu!

Avatar du membre
Electre
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 103
Enregistré le : 22 janv. 2007, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Electre » 02 avr. 2007, 00:20

Pour en revenir au théatre.
Ce que j'ai appris moi,c'est que pour être juste dans un rôle,il faut y mettre de son propre vécu sans virer au psychodrame bien sûr!
Mais observer ce qui nous relie au personnage de fiction,les points communs mais aussi les différences et jouer avec ça!
Opposer Maria Callas à Dessay en disant que l'une est meilleure comédienne que l'autre ne me paraît pas fondé.
Elles ont des personnalités tout à fait différentes et mettent chacune leurs propres ingrédients dans la construction du personnage.
Aprés chacun son opinion.
C'est vrai que Dessay a tendance à surjouer parfois mais la plupart du temps elle est trés juste.
Par exemple sa Reine de La Nuit est pour moi trés bien jouée.
Elle ne peind pas un personnage complétement noire et hystérique,justement.
Elle apporte des nuances en évoquant dans la voix et le jeu les failles de cette mère qui en devient beaucoup plus humaine.
Aprés on peut dire qu'elle n'est pas soprano dramatique colorature et que la voix ne convient pas.
Mais je préfère la version de Dessay à celle de Damrau qui a pour moi une vision du rôle un peu trop manichéenne.Elle enferme son personnage dans la colère et l'hystérie.Or le personnage Reine de La Nuit est bien plus nuancé
En quoi la Reine de Damrau est elle crédible théatralement parlant?!
Et celle de Gruberova?!

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1220
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Message par offenbach » 02 avr. 2007, 00:26

Damrau, qui sait si sa vision du rôle de la Reine n'est pas la même que celle de Dessay? Dans sa Reine de Covent Garden, elle applique la mise en scène de David McVicar, comme Dessay applique celles de Carsen ou Besson.
A mon souvenir, aucune des deux n'a réellement exposé "sa" vision du rôle.

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 5414
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 02 avr. 2007, 00:32

Dans le DVD compilation de Dessay, publié chez Virgin cet automne, elle explique un peu sa vision de la Reine à l'acte II.
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Avatar du membre
Electre
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 103
Enregistré le : 22 janv. 2007, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Electre » 02 avr. 2007, 01:08

Au théatre Damrau se ferait huer!
Il n'y a rien de plus ennuyant qu'un personnage sans relief,sans contradictions.Un personnage lisse,en somme!
A propos de témoignage sur le parti pris théatral...
J'ai dans un dvd Coulisses de l'opéra,Les Sopranes,une interview de Raina Kabaivanska.Elle y expose sa vision de Tosca.
En voilà une Dame au service du théatre!
Je vous conseille ce dvd.C'est impressionnant de voir à quel point Raina Kabaivanska s'est interrogée sur le rôle,au point d'être complétement hanté par le personnage!
Pour moi c'est la plus belle Tosca de tous les temps!
Et en ce qui concerne le pouvoir des metteurs en scène,je veux bien croire qu'ils en ont un peu...mais il n'y a qu'à voir dans ce même dvd comment Regine crespin tient tête sympatiquement mais sûrement au metteur en scène!Et elle finit par avoir ce qu'elle veut pour son rôle de La Première Prieure.
Mais je veux bien croire que Régine Crespin a beaucoup d'assurance de par son renom,mais tout de même l'interprète reste libre d'alimenter son personnage comme il le sent.

Avatar du membre
silvio
Baryton
Baryton
Messages : 1196
Enregistré le : 28 août 2005, 23:00

Message par silvio » 02 avr. 2007, 01:16

De dire qu'il n'y a pas que la technique est idiot parce qu'on le sait tous...On aime tous surement l'opera ou lamusique parce que justement, l'aspect technique disparait totalement devant une performance artistique...c'est pareil ds tous les domaines ou un travail fini est présenté à une audience...
Pour reprendre le "cas" dessay, le fait d'avouer n'avoir aucune technique est bien là le problème, car même si elle est une bete de scène (selon certains avis ici) son manque de technique l'obligera bientôt à jouer plus sobrement puis ensuiste abandonner le théâtre...C'est ce que les gens souhaitent ?
La voix naturelle qui est expliquée plus haut par Electre c'est bien joli, mais qd elle ne suit plus ou ne veut plus suivre à cause justement d'un mauvais traitement infligé, comment fait on ? on se retire, ciao bye bye merci de m'avoir suivi...!!!
Ben moi je pense pas comme ça..Un technique bien que ce mot reste barbare ds un domaine artistique, permet justement de savoir se servir de son instrument sans l'abimer, sans gener les oreilles de son auditoire et surtout, d'assurer une longévité et un confort de jeu qui laisse de l'espace à l'inspiration artistique, à l'interprétation...
Je suis d'accord pour dire qu'elle est une bete de scène, différente des autres...Mais si tu savais entendre la place d'une voix, tu ne pourrais pas la supporter notamment ds ses aigus, qui sont de + en + criés, mal assurés, et d'un métal assez désagréable maintenant...S'il y avait une bonne technique en dessous peut être serait ce moins désagréable à écouter.
C'est ce à quoi sert la technique.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités