Votre découverte de l'opéra

D'ou tu viens, pourquoi t'es là et autres civilités.
rachel
Messages : 31
Enregistré le : 07 août 2007, 23:00
Localisation : Val d'oise
Contact :

Message par rachel » 03 juil. 2008, 12:22

C'est vrai ( moi, je faisais figure de curiosité vaguement anormale quand j'écoutais mes 33t d'opéras alors que les copines de classe ne juraient que par SLC ( pour les initiés de mon age...)mais, hélas, je ne crois pas que " l'éducation" suffise; mn fils a beau eu être bercé d'opéra et presque uniquement, et ça dès le ventre de sa mère, il déteste ça ou plutôt, il ne coprend même pas qu'on puisse écouter ce genre de musique. Ce n'st pas faute de lui en avoir fait écouter quand il était enfant.
Alors, pas de regert; Quel que soit l'age s'est toujours une découverte merveilleuse, et c'est vrai - pour moi - qu'il n' a pas de musqieu qui me bouleverse autant!

Ah, une voix de ténor............
Oui, Sigurd est vainqueur !

Castillan
Messages : 30
Enregistré le : 10 janv. 2004, 00:00
Localisation : Asnières sur Seine
Contact :

Message par Castillan » 03 juil. 2008, 12:49

J'ai reçu à mon anniversaire (12/13 ans ?) un CD d'extraits de la Traviata,
version Pavarotti / Sutherland / Bonynge.
Je baignais pas mal dans le classique et un peu l'opéra à la maison,
mais avoir un CD à moi, c'était différent.
Au bout de plusieurs écoutes, le prélude me faisait pleurer à chaque fois.
Il me fait d'ailleurs toujours pleurer.
Et puis j'ai été le voir à Bastille.
Et puis j'ai écouté d'autres opéra, de Verdi et d'autres.
Et puis..... ODB....

lefoudemetalmusic
Messages : 15
Enregistré le : 08 janv. 2009, 00:00
Localisation : var
Contact :

Message par lefoudemetalmusic » 26 janv. 2009, 20:44

bonjour je suis sur ODB car je me suis passionné pour l'opéra il y a 6 ans et bizarement c'est le heavy metal qui m'a amené dans cet univers au combien passionant? l'opéra du 19eme me passionne et je me suis passionné pour le chant wagnerien et , j'ai decouvert des couples mythiques de BAYREUTH RITA GORR ERNeST BLANC , WINGASSEN et NILSSON , MELCHIOR et FLAGSTAD , pour ne citer que eux

Ataraxie
Messages : 29
Enregistré le : 27 janv. 2009, 00:00

Message par Ataraxie » 30 janv. 2009, 21:04

Bonjour, je viens enfin de m'inscrire sur ce site après l'avoir consulté pendant fort longtemps. J'ai beaucoup hésité car je pensais être un peu "hors jeu". Mais j'adore vous lire et j'adore l'opéra et j'y vais depuis longtemps. Malheureusement maintenant je trouve rarement les choses à mon goût. J'essaie de suivre vos coups de coeur et j'ai eu l'horrible expérience de la soirée Tristan und Isolde du 26 novembre. Fort heureusement j'ai un souvenir émerveillé de Waltraud Meier dans des Wagner donnés au Châtelet il y a une dizaine d'années. Et je peux dire avoir vu un "Grand Macabre" de Ligetti absolument extraordinaire avec Ligetti venant saluer à la fin car c'était son anniversaire. C'était très émouvant.
Bon j'arrête là mes souvenirs et j'espère pouvoir apporter ma petite pierre à l'édifice de la critique d'opéra telle que vous la pratiquez.
Encore bravo pour ce forum que je trouve vraiment formidable.

Avatar du membre
aurele
Basse
Basse
Messages : 2081
Enregistré le : 30 août 2006, 23:00
Contact :

Message par aurele » 30 janv. 2009, 21:19

Ataraxie a écrit :Bonjour, je viens enfin de m'inscrire sur ce site après l'avoir consulté pendant fort longtemps. J'ai beaucoup hésité car je pensais être un peu "hors jeu". Mais j'adore vous lire et j'adore l'opéra et j'y vais depuis longtemps. Malheureusement maintenant je trouve rarement les choses à mon goût. J'essaie de suivre vos coups de coeur et j'ai eu l'horrible expérience de la soirée Tristan und Isolde du 26 novembre. Fort heureusement j'ai un souvenir émerveillé de Waltraud Meier dans des Wagner donnés au Châtelet il y a une dizaine d'années. Et je peux dire avoir vu un "Grand Macabre" de Ligetti absolument extraordinaire avec Ligetti venant saluer à la fin car c'était son anniversaire. C'était très émouvant.
Bon j'arrête là mes souvenirs et j'espère pouvoir apporter ma petite pierre à l'édifice de la critique d'opéra telle que vous la pratiquez.
Encore bravo pour ce forum que je trouve vraiment formidable.
Bienvenue à vous sur ce forum. J'espère que vous vous sentirez à l'aise.

Sarahe
Messages : 14
Enregistré le : 03 févr. 2009, 00:00
Contact :

Message par Sarahe » 03 févr. 2009, 14:08

Bonjour à tous,
Je me suis enfin décidée à m'inscrire sur ce forum ma fois fort sympathique après avoir lu vos messages pendant des mois sans acoir "osé" y répondre... alors ça y est, je me lance !
Ma découverte de l'opéra remonte à quelques années, mes parents m'avaient emmené voir Eugène Onégine à l'opéra de Sydney (j'habitais en Australie à l'époque) et même si j'ai bcp râlé avant la représentation, je suis sortie enchantée ! Par la suite pour un exposé j'ai dû travailler sur Don Giovanni, que j'ai découvert à ce moment-là et j'ai tout de suite accroché. Puis ma vraie découverte est liée à des interprètes que je me suis mises à écouter sur les conseils de ma mère : Cecilia Bartoli, Bryn Terfel. Et de moi-même je me suis mise à écouter nos Natalie et Roberto nationaux, et c'est par eux que je suis devenue accro, en écoutant d'abord leurs disques respectifs puis en m'intéressant à des opéras en entier : Mozart, Verdi, le Bel Canto... depuis c'est une passion !!

romance
Ténor
Ténor
Messages : 705
Enregistré le : 25 mars 2010, 00:00
Contact :

Message par romance » 29 mars 2010, 01:09

Bonsoir,

Mon grand-père était fou d'opéra, ma mère, plus tard, par réaction, ne voulut mm plus en entendre parler ! Mes parents ne se préoccupaient pas de musique, de chansonnettes oui, mais pas vraiment de musique. Enfant, j'ai donc baigné ds la musique dite de "variété".
Puis ma soeur aînée s'est abonnée à la Guilde du Disque ; j'avais hâte de recevoir son nouvel envoi pour ouvrir une autre porte.
Que j'ai laissé se refermer, sollicitée par une adolescence qui voyait s'ouvrir des horizons nouveaux. J'ai donc essentiellement tendu l'oreille vers les formes musicales qui ns venaient des Etats-Unis tout en continuant à découvrir d'autres mondes, (comme Yma Sumac...) et certains grands airs d'opéra.
J'ai tenté un Opéra à Lyon, aux environs de ma vingtaine : le bide. Je ne me rappelle mm plus ce que je suis allée écouter !!!
J'adorais chanter "sur la mer calmée" ou détourner des airs célèbres avec des paroles improvisées ... C'était mon rapport à l'opéra :) , c'était hier.

Puis j'ai accompagné un jour une amie à ses cours de chants. Elle était mezzo soprano... En l'écoutant, je découvrais des airs que je ne connaissais pas et qui me ravissaient. Cela s'arrêtait là.
Le classique, j'aimais oui, mais pour l'écouter, j'avais besoin de solitude.
Par contre, d'une manière générale, j'étais (et suis tj) très très sensible aux voix.
Un jour, ns sommes allées au ciné, en filles, voir "la Traviata" mes de Zefirelli. En sortant, ns étions d'accord pour craquer devant Domingo s'il lui venait l'idée de chanter sous nos fenêtres... Incroyable ! Il n'est pas venu !

Quelques semaines après, Opera de Nice, une Bohème avec Katia Ricciarelli, ds les années 82/83 ? Il paraît qu'elle s'est, ce jour-là, "économisée"... Je veux bien le croire. C'était bien, bien "fait", et pas plus.
Et pourtant, je ne demandais qu'à m'y laisser prendre.
et il y a eu ce matin...
ce matin quelconque où après avoir emmené mon fils à la Maternelle, j'ai posé sur la chaîne, le 30 cm que mon amie m'avait prêté.
La Traviata interprétée par Maria Callas.
D'accord occupée aux tâches domestiques du petit matin, j'ai tendu l'oreille.
Me suis arrêtée, simplement immobile, pour l'écouter.
Puis me suis assise, juste là en face de ce disque noir, mais je ne savais déjà plus.
Il n'existait que sa voix et ce que je ressentais.
Où étais-je alors ?
Lorsqu'elle a "crié" son amour à Alfredo, c'est avec elle que je pleurais.
J'étais ds une nouvelle dimension...
Et j'ai écouté la Traviata en boucle toute la matinée, toute la journée....

http://www.youtube.com/watch?v=ElFBvFOzrUM

Pour fêter mes 60 ans, mon mari a organisé une fête dont je ne savais rien. Il a fait venir une jeune soprano qui a chanté cet air, pour moi !, au moment où la plus jeune fille de mon mari est venu m'apporter "le gâteau", enfin surtout la (grosse) bougie à souffler...
Pas pu voir la bougie .... mm si mon cher et tendre ne s'appelle pas Alfredo !

« Tu ne l'attends plus, il est là
Tout autour de toi, vite, vite
Il vient, s'en va puis il revient
Tu crois le tenir, il t'evite
Tu crois l'eviter, il te tient".


L'amour de l'opéra me tenait, désormais.

Malgré cette passion naissante, je n'ai pu aller à l'opéra comme je l'aurais voulu, mais j'ai qd mm eu la chance alors d'aller écouter Jessye Norman, Pavarotti (plusieurs fois !), Domingo (aussi !), Raimondi et d'autres encore. Essentiellement ds des récitals. Depuis qqs années, enfin, enfin, je peux aller écouter des opéra, ici et ailleurs, découvrir des voix, me laisser prendre et emporter ds cet ailleurs qui est, à ce jour, devenu essentiel pour moi.
Vs avez dit "passion" ? Je ne sais pas. Mais je ne peux plus, je ne sais plus vivre une journée, sans écouter sinon un opéra (pas tj facile) au moins qqs airs.
Le dernier que ns sommes allés écouter est le Werther donné par l'Opera Bastille.

Une autre grande joie : En 2006 ?, Lucia à l'Opéra Bastille. Je décide d'inviter l'aînée de mon mari et son ami. Je l'avais vue très très intéressée par le DVD de La Traviata. En sortant, elle était en larmes et ns a dit : "Mais vs ne comprenez pas ce que je ressens"...
Non, ns ne comprenons pas.... :)

Depuis, elle est - ils sont - devenus des passionnés...

Voili-voilà..

C'était long, mais promis, juré, c'était l'exception.

Phenix777
Messages : 30
Enregistré le : 23 juin 2009, 23:00
Localisation : Sous le Donon dans les Vosges
Contact :

Message par Phenix777 » 29 mars 2010, 07:24

Bonjour,

Bravo et merci, romance, pour ce récit venu du coeur. Ce n'est pas long parce que tu as le sens de la narration et tu sais susciter l'intérêt de tes lecteurs au fil des lignes. Le langage est coloré (et oui ça existe aussi en écriture, la coloration) notamment par ces phrases très courtes jetées en conclusion d'une idée, ce qui apporte une grande force de suggestion.

Nous ne sommes pas sur un forum de critique littéraire, je le concède volontiers, mais je tenais à le souligner. Tu mérites ton pseudonyme. Tu pourrais presque dévelloper encore nous placer ton récit dans la rubrique des fictions des membres.

Donc bravo et merci. Si tu en as d'autres comme ça fais-nous signe. Pour ma part, je me sens prêt à te lire.

La Vie est belle !
PHENIX 7.7.7.
Harpiste débutant.

Devise : Laisser souffler l'Esprit.

Chaque Homme est une étoile au firmament. Prenez-en une et le ciel n'est plus le même !

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19726
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 29 mars 2010, 11:57

romance a écrit :Bonsoir,


Quelques semaines après, Opera de Nice, une Bohème avec Katia Ricciarelli, ds les années 82/83 ? Il paraît qu'elle s'est, ce jour-là, "économisée"... Je veux bien le croire. C'était bien, bien "fait", et pas plus.
Et pourtant, je ne demandais qu'à m'y laisser prendre.
Voili-voilà..
.
18, 20, 23 mars 1983, Nice,
La Bohème,
M. Veltri / GC Del Monaco,
K. Ricciarelli, B. Prior, D. Pittman Jennigs, Y. Bisson, P. Washington
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

romance
Ténor
Ténor
Messages : 705
Enregistré le : 25 mars 2010, 00:00
Contact :

Message par romance » 29 mars 2010, 17:38

Merci à vous,

Pour ces mots qui me touchent car il parlent de musique, de coloration … et me disent que ce moment de confidence a été reçu. :)

Pour les dates de La Bohème oubliées (et oubliée…).
J’en déduis que si Katia Ricciarelli s’était bien économisée, ce ne devait pas être lors de la dernière représentation !

C’est aussi l’occasion de me rappeler une distribution que j’ai encore plus oubliée que la représentation.
Quoique… Je peux affirmer qu’il y avait au-moins un bureau sur scène. :|
Du chêne ? Du noyer ? Je n'ai pas réussi à en déterminer l'essence.

Et enfin, je me rappelle qu’ignorant tout de cet opéra dans cet Opéra (sans majuscule et avec majuscule - j’ai lu plein de posts - :wink: ), j’ai trouvé le thème de cet opéra très proche du roman d’Henri Murger « La Vie de Bohème ».
....
Et pour cause !

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 8 invités