Qui t'es ? (suite)

D'ou tu viens, pourquoi t'es là et autres civilités.
paco
Basse
Basse
Messages : 7926
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Message par paco » 28 sept. 2006, 19:32

Batone a écrit :mais aussi des magnifiques œuvres de Verdi qui mériteraient d'être plus souvent jouées, comme I Masnadieri, Un Giorno di Regno, sans oublier mon opéra préféré entre tous, Simone Boccanegra).
tout à fait d'accord, je ne comprends pas l'absence du répertoire d'I Masnadieri, qui est tout aussi réussi que les Ernani et autres Luisa Miller. Ne serait-ce que la superbe ouverture (un mini concerto pour violoncelle) vaut le détour.

Il y a également ce petit bijou d'1h30, I Due Foscari, qui n'est joué qu'en Italie (à l'exception d'une tentative de mauvaise qualité à la Monnaie il y a qqes années), alors que le rôle titre est très gratifiant pour des talents comme Bruson, Van Dam, C.Alvarez, Grassi, etc..

L'orchestration est subtile (très beau duo alto-violoncelle au 1er acte), le livret (inspiré de Byron) bien ficelé et permettant des mises en scène intéressantes (on aurait bien imaginé un Strehler ou une Deborah Warner s'emparer de cette histoire de la solitude du pouvoir). L'ensemble est poignant, c'est vraiment dommage qu'il soit absent du répertoire.

aes
Messages : 4
Enregistré le : 08 juin 2006, 23:00
Localisation : TOULON
Contact :

Message par aes » 09 oct. 2006, 06:43

Présentons nous donc !
Mélomane depuis toujours ,et pianiste amateur (très....) je me suis lancé depuis un an dans l'organisation de concerts et stages de musique de chambre.

Avec des amis mélomanes et musiciens professionnels, nous avons créé à Toulon l'association Accords en Scène , qui se consacre à la promotion de la musique de chambre et des musiciens locaux.

Nous avons déjà produit huit concerts et un stage.

Pour en savoir plus, un site:
http://accordsenscene.free.fr


Bonne journée à tous !

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19468
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 09 oct. 2006, 08:18

paco a écrit :
Batone a écrit :mais aussi des magnifiques œuvres de Verdi qui mériteraient d'être plus souvent jouées, comme I Masnadieri, Un Giorno di Regno, sans oublier mon opéra préféré entre tous, Simone Boccanegra).
tout à fait d'accord, je ne comprends pas l'absence du répertoire d'I Masnadieri, qui est tout aussi réussi que les Ernani et autres Luisa Miller. Ne serait-ce que la superbe ouverture (un mini concerto pour violoncelle) vaut le détour.

Il y a également ce petit bijou d'1h30, I Due Foscari, qui n'est joué qu'en Italie (à l'exception d'une tentative de mauvaise qualité à la Monnaie il y a qqes années), alors que le rôle titre est très gratifiant pour des talents comme Bruson, Van Dam, C.Alvarez, Grassi, etc..
.
Moi aussi j'adore I due Foscari qui fut tout de même monté à Nice avec L. Nucci dans une production de PL Pizzi.
J'ai vu Ernani à Nîmes à la fin des années 1980 et à Nice au début des années 90.
L. Miller a été donnée à Bordeaux et à Montpellier au tournant du millénaire.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

abaris
Basse
Basse
Messages : 2897
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par abaris » 09 oct. 2006, 09:08

paco a écrit : tout à fait d'accord, je ne comprends pas l'absence du répertoire d'I Masnadieri, qui est tout aussi réussi que les Ernani et autres Luisa Miller. Ne serait-ce que la superbe ouverture (un mini concerto pour violoncelle) vaut le détour.
Pas d'accord du tout. Masnadieri reste une oeuvre mineure de Verdi, au premier chef à cause de son livret.

Ernani est un chef-d'oeuvre de la même trempe que le Trouvère.

Avatar du membre
Batone
Alto
Alto
Messages : 285
Enregistré le : 26 sept. 2006, 23:00
Contact :

Message par Batone » 09 oct. 2006, 09:43

L'un n'empêche pas l'autre. Pour Verdi, I Masnadieri est en effet une œuvre mineure, mais il n'empêche que c'est un chef d'œuvre !
Ora tocca a me il sorbetto...

Avatar du membre
jeanlouis
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 176
Enregistré le : 02 juin 2004, 23:00
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Message par jeanlouis » 05 nov. 2006, 15:46

j'ai 63 ans et amateur d'art lyrique depuis une quarantaine d'années.
n'ayant aucune notion de solfége, une fois en retraite, je me suis inscrit aux cours pour adultes et aprés 3 années , j'arrive à déchiffrer une partition.
je trouve ici ou là des partitions de chant et quel plaisir de pouvoir pianoter sur mon Roland ces airs qui ont embelli ma vie !

Lily
Ténor
Ténor
Messages : 535
Enregistré le : 09 juil. 2004, 23:00
Contact :

Message par Lily » 05 nov. 2006, 16:25

Bienvenue, monsieur le Clermontois ...
Je garde un très bon souvenir de mon long séjour dans votre belle ville. :D

Koalito
Messages : 1
Enregistré le : 24 nov. 2006, 00:00
Contact :

Hello !

Message par Koalito » 25 nov. 2006, 11:17

Bonjour à tous,
Dernière arrivée, je me présente en quelques mots : Iona, 28 ans, vivant entre Nancy et Aix en Provence, et fonctionnaire de base au ministère de l'agriculture.
J'ai redécouvert l'opéra il y a 5 ans et maintenant si je n'ai pas ma dose de spectacle régulière, je trouve ma vie bien monotone.
J'ai fait quelques années de piano et je me suis lancée il y a un certain temps dans la voix et le chant, étant une grande timide de nature.
Mon "maestro" est Serge Wilfart, avez-vous entendu parler de sa méthode analyser, construire, harmoniser par la voix ?
Sinon, côté musique j'affectionne particulièrement l'opéra italien, mais j'écoute également beaucoup de styles différents (même du métal, mais plutôt symphonique il est vrai). C'est normal vous croyez?

dongio
Baryton
Baryton
Messages : 1273
Enregistré le : 05 nov. 2006, 00:00
Contact :

Message par dongio » 25 nov. 2006, 13:40

Bonjour
J'ai gaffé? J'ai lancé quelques messages sur le site avant de m'être présenté. Pardon.
Et bien voilà: j'ai 49 ans, suis parisien, et suis tombé dans l'opéra à l'âge de 18 ans. Je dis "tombé" car personne dans ma famille ne s'intéressait au lyrique ou à la musique, et c'est par le plus grand des hasards qu'il y a près de 30 ans je me suis retrouvé seul à un récital avec orchestre de Grace Bumbry. Ce fut un choc colossal , et je n'ai pu à ce moment rien faire d'autre que faire grandir ce coup de foudre. Ce fut alors un abonnement à l'Opéra de Strasbourg, ville où je débutais mes études (la grande période Lombard), le début de voyages à l'étranger pour y écouter des oeuvres (et que de souvenirs inouis à ce moment là, renforçant la passion), avant d'arriver à Bruxelles en 1982 et y vivre la grande ère Mortier. Autant je suis critique effectivement actuellement sur sa politique artistique, autant je vous assure à Bruxelles avoir vu des spectacles inoubliables et passionnants. L'homme était accessible et m'avait même permis d'assister à des répétitions (c'est ainsi que j'ai pu, tapi dans un coin , voir répéter 'La Clémence de Titus) par les Hermann , "Lucio Silla" par Chéreau, ou assister à une session d'enregistrement des"Contes D'Hoffmann" dirigés par Cambreling, et au cours de laquelle chantaient Jessye Norman, Neil Shicoff et José van Dam. Que voulez vous, cela marque à jamais. Et puis Paris enfin. Je connaissais l'ONP et autres salles parisiennes grâce à ces voyages de province (époque Liebermann, Lefort, Bongiankino, Martinoty, Bergé, Gall et now Mortier). Onéreuxr pour un étudiant de l'époque, quelques plats de pâtes pour faire passer le budget, mais quand on aime on ne compte pas...Dans toutes ces représentations, des moments de laideur et d'inintérêt, des soirées passionnantes et enthousiasmantes, des souvenirs qui encore me font frissonner des années plus tard...Et cela fait 30 ans que cela dure. Et que cela n'est j'espère pas près de s'arrêter.
Heureux de connaître ce site et ce forum, découverts par hasard.
Et à bientôt

paco
Basse
Basse
Messages : 7926
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Message par paco » 25 nov. 2006, 14:52

dongio a écrit :Bonjour
avant d'arriver à Bruxelles en 1982 et y vivre la grande ère Mortier. Autant je suis critique effectivement actuellement sur sa politique artistique, autant je vous assure à Bruxelles avoir vu des spectacles inoubliables et passionnants. L'homme était accessible et m'avait même permis d'assister à des répétitions (c'est ainsi que j'ai pu, tapi dans un coin , voir répéter 'La Clémence de Titus) par les Hermann , "Lucio Silla" par Chéreau, ou assister à une session d'enregistrement des"Contes D'Hoffmann" dirigés par Cambreling, et au cours de laquelle chantaient Jessye Norman, Neil Shicoff et José van Dam. Que voulez vous, cela marque à jamais.
Oui, il est bon de temps en temps de rappeler ce qu'était le jeune Mortier, rien à voir avec le dérapage de sa fin de carrière. J'ai moi aussi été abonné à La Monnaie dans les années 80, et el niveau était excellent.

Pour moi sa Traviata (production des Hermann) est une référence, tout comme ses Jenufa (Dresen-Heppner, Silja), Boris (Dresen-Van Dam), Idomeneo (Deflo-Eda Pierre, Burrows, Tear), Lulu (Berghaus-Stratas), Elektra (Espert-Jones, Ludwig, Adam), sans oublier le Ring de clôture avec une Gwyneth Jones dans une forme hallucinante.

Il est dommage que ses dérives ultérieures à Salzburg puis Paris aient fait oublier qu'il a su, à une époque, être un excellent directeur d'Opéra.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 16 invités