Votre service militaire / national

D'ou tu viens, pourquoi t'es là et autres civilités.
Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3748
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Votre service militaire / national

Message par David-Opera » 07 août 2016, 22:16

PlacidoCarrerotti a écrit : Le premier jour, une fanfare jouait Les Puritains pour la levée du drapeau. C'était un signe. Rapidement j'ai été muté à Orléans et un peu à Chartre. C’était tout de suite beaucoup mieux.
L'Hymne de l'Ecole de Saint-Cyr a été composé à partir du duo baryton/basse 'Suoni la tromba, e intrepido' des 'Puritains' par Pierre Léon Bouisset, un officier militaire français, en 1843, soit 8 ans après la création parisienne de l'oeuvre de Bellini au Théâtre des Italiens.

Lors des répétitions du défilé du 14 juillet sur le camp de Satory, à Versailles, ont n'entend que cela pendant 10 jours...

DieFeen
Ténor
Ténor
Messages : 510
Enregistré le : 21 mai 2005, 23:00

Re: Votre service militaire / national

Message par DieFeen » 08 août 2016, 00:10

Grand catarrheux et quasi phtisique, j'ai été exempté ; depuis je regarde des courriers, quasi parlando !

Avatar du membre
zigfrid
Baryton
Baryton
Messages : 1178
Enregistré le : 14 janv. 2009, 00:00
Contact :

Re: Votre service militaire / national

Message par zigfrid » 23 août 2016, 14:00

j'ai 4 anecdoctes sympas: j'étais à marseille en 1990 (j'y suis resté pour le service); je ne voulais pas réserver des places à l'avance ne sachant pas de quels tours de garde j'allais écoper.
donc je me retrouve dispo pour le requiem de verdi à la cathédrale de la major avec castro-alberty et baglioni; mais je n'avais pas de place et ce qui restait était trop cher; ni une ni deux je file à l'hotel beauvau vers 17h (en général les dive et divi y résidaient); je me pointe à l'accueil et je fais appeler castro-alberty;
-allô?
- oui bonjour madame, vous ne me connaissez pas, voilà je n'ai pas de places pour ce soir parce que je fais mon service militaire pouvez-vous m'aider?
-attendez je descends
elle est descendue peu après avec beniamino prior, et une robe sur les bras;
-voilà ce qu'on va faire vous allez venir avec moi
-oui d'accord!
bon on prend le taxi, (un vrai connard celui-là, il fumait, ils ont gentiment demandé qu'il ne fume pas, il n'a pas pipé mot et a continué, heureusement le trajet n'était pas long)
on arrive à la cathédrale, elle m'a dit vous aller porter la robe et rentrer avec moi ; elle me donne la robe à porter, et je rentre avec elle dans la cathédrale; et elle me dit en souriant "maintenant que vous etes dedans à vous de jouer" :)
au moment des saluts elle m'a fait une gentille salutation du bras. elle a vraiment été sympa.

quand galina savova répétait turandot, je lui téléphonais tous les jours depuis le bureau d'un secrétaire..(je l'avais rencontrée un an avant pour nabucco); alors elle me racontait un peu les répétitions, qu'elle n'était pas contente à cause des fumigènes (c'était la grande mode à l'époque); elle m'an invité pour la première et après elle m'a invité au bar du beauvau jusqu'à trèèès tard. qu'est ce qu'elle était belle! quelle classe! me racontant des tas d'anecdotes et parlant parfaitement francais, comme ghena.

pour le faust à orange (leech esperian van dam) je ne pouvais aller qu'à la générale; j'ai poireauté devant l'entrée pour voir si quelqu'un en proposait, rien.. léonard pezzino arrive, et je lui demande gentiment s'il pouvait m'aider; il ne pouvait pas, il avait donné ses invitations; finalement un gars avait une entrée en trop (il distribuait les billets à un groupe d'amis et j'ai vu qu'un billet restait, qu'il manquait quelqu'un, et le gars rentrait dans le théâtre, je me suis précipité comme la vérole sur le bas clergé en caquetant nerveusement "vous n'en auriez pas une en trop par hasard" et hop il m'a donné la place.

j'ai pu allé voir ghena quand elle a chanté nabucco à nîmes, mais comme je n'avais pas d'hôtel (trop cher) j'ai poireauté à la gare toute la nuit..la journée du lendemain à la caserne fut un peu dure, mais bon j'avais vu ghena..
elle me dit "karpo est furieux, il m'a téléphoné, comment, vous ne chantez pas à marseille mais vous chantez à nîmes et besancon!!!" :)))

Avatar du membre
jeanlouis
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 204
Enregistré le : 02 juin 2004, 23:00
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Votre service militaire / national

Message par jeanlouis » 31 août 2016, 08:28

dans les années 60, j'étais déja fou d'opéra .
mais je le cachais car la gente militaire m'aurais soupçonné d' être " pédé "

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3454
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Votre service militaire / national

Message par Stefano P » 31 août 2016, 08:57

jeanlouis a écrit :dans les années 60, j'étais déja fou d'opéra .
mais je le cachais car la gente militaire m'aurais soupçonné d' être " pédé "
Et l'on sait à quel point cette orientation sexuelle est rare (pour ne pas dire inexistante) parmi la "gente militaire"... :P :P
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20742
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Votre service militaire / national

Message par JdeB » 31 août 2016, 09:56

Stefano P a écrit :
jeanlouis a écrit :dans les années 60, j'étais déja fou d'opéra .
mais je le cachais car la gente militaire m'aurais soupçonné d' être " pédé "
Et l'on sait à quel point cette orientation sexuelle est rare (pour ne pas dire inexistante) parmi la "gente militaire"... :P :P
A l'Ecole militaire il y avait un capitaine qui faisait des avances à un pote qui partageait ma chambre. Ce capitaine au nom synonyme de manque d'intelligence était fan de moto et on le voyait souvent à la salle de muscu, dans les vestiaires...
Il me disait toujours "Que je m'ennuie ici, il n'y a que des vieux officiers supérieurs et des appelés à Bac + 5" :Jumpy: ...
Il a demandé et obtenu sa mutation dans un lycée militaire de province :D
"J'espère qu'il y a des sections professionnelles dans ce bahut" soupirait-il...
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12389
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Votre service militaire / national

Message par PlacidoCarrerotti » 31 août 2016, 09:58

JdeB a écrit :
Stefano P a écrit :
jeanlouis a écrit :dans les années 60, j'étais déja fou d'opéra .
mais je le cachais car la gente militaire m'aurais soupçonné d' être " pédé "
Et l'on sait à quel point cette orientation sexuelle est rare (pour ne pas dire inexistante) parmi la "gente militaire"... :P :P
A l'Ecole militaire il y avait un capitaine qui faisait des avances à un pote qui partageait ma chambre. Ce capitaine au nom synonyme de manque d'intelligence était fan de moto et on le voyait souvent à la salle de muscu, dans les vestiaires...
Il me disait toujours "Que je m'ennuie ici, il n'y a que des vieux officiers supérieurs et des appelés à Bac + 5" :Jumpy: ...
Il a demandé et obtenu sa mutation dans un lycée militaire :D
"J'espère que il y a des sections professionnelles dans ce bahut" soupirait-il...
C'est là que tu es devenu fan de body-building ? :D
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20742
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Votre service militaire / national

Message par JdeB » 31 août 2016, 10:02

Non, bien avant...Je suis devenu fan de BB à l'âge de 15 ans. Et j'ai effectué mon service 10 ans plus tard.
J'ai affiché dans ma chambre de l'Ecole une superbe photo de l'immense champion Jay Cutler (futur Mister Olympia) qui a été arrachée par un petit chefaillon :twisted:
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3454
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Votre service militaire / national

Message par Stefano P » 31 août 2016, 11:14

Je me rappelle que pendant mon service, l'adjudant de notre section (il me semble qu'il était savoyard, et fort bien de sa personne) arborait fièrement en lettres dorées sur son treillis son flamboyant patronyme : GAY. Heureusement, c'était dans les années quatre-vingt et le mot était très peu utilisé en dehors des pays anglo-saxons. En tout cas, je n'ai jamais entendu personne le charrier à ce propos ; je pense que c'est surtout avec l'avènement d'Internet que son nom est devenu très connoté...
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8715
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Votre service militaire / national

Message par Bernard C » 31 août 2016, 23:51

PlacidoCarrerotti a écrit :
JdeB a écrit :
Stefano P a écrit :
jeanlouis a écrit :dans les années 60, j'étais déja fou d'opéra .
mais je le cachais car la gente militaire m'aurais soupçonné d' être " pédé "
Et l'on sait à quel point cette orientation sexuelle est rare (pour ne pas dire inexistante) parmi la "gente militaire"... :P :P
A l'Ecole militaire il y avait un capitaine qui faisait des avances à un pote qui partageait ma chambre. Ce capitaine au nom synonyme de manque d'intelligence était fan de moto et on le voyait souvent à la salle de muscu, dans les vestiaires...
Il me disait toujours "Que je m'ennuie ici, il n'y a que des vieux officiers supérieurs et des appelés à Bac + 5" :Jumpy: ...
Il a demandé et obtenu sa mutation dans un lycée militaire :D
"J'espère que il y a des sections professionnelles dans ce bahut" soupirait-il...
C'est là que tu es devenu fan de body-building ? :D

Jérôme avait lu Aristophane à 15 ans :

"Tu passeras ton temps , luisant et fleurant bon , dans les gymnases ....(...)Si tu fais ce que je te dis, et si tu y appliques ton intelligence, tu auras toujours la poitrine grasse, le teint clair, les épaules larges, la langue courte, les fesses charnues, le pénis petit. "

Dans les (...) j'ai supprimé les passages suivants : "ne débitant pas sur l'Agora de mauvaises pointes comme on le fait aujourd'hui " et quelque autre chose comme le vagabondage "sous les oliviers avec un sage compagnon de ton âge , respirant le smilax ,le loisir et la jonchée blanche des peupliers " tout à fait inappropriés à JdeB , Bien sûr ! :lol:

bises

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 62 invités