Votre service militaire / national

D'ou tu viens, pourquoi t'es là et autres civilités.
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19677
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Votre service militaire / national

Message par JdeB » 03 août 2016, 09:28

je reviens sur mon service national et l'opéra.
je l'ai effectué d'août 1997 à mai 1998 à l'Ecole militaire (Paris, champs de Mars) en qualité de scientifique du contingent, assistant à la chaire d'histoire et de doctrine
J'ai mis une photo de la Manon Lescaut de Carsen sur mon bureau qui a été déchirée au son de "On est pas au Queen ici tout de même Pesqué !!!"
Mais on nous offrait des places de spectacles dont une pour Billy Budd à Bastille :lol:

et l'autre assistant de la chaire m'enregistrait des opéras sur le câble. Il achetait ainsi mon silence au sujet de ses rdv au mess des officiers où il recevait les membres du complot pro-Bruno Mégret dont un certain Maxime Brunerie (qui a tiré plus tard sur J. Chirac) et une descendante de...Franz Liszt. J'avoue je suis un collabo :evil:
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11555
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Votre service militaire / national

Message par PlacidoCarrerotti » 03 août 2016, 09:31

Ah Ah ! Enorme !
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19677
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Votre service militaire / national

Message par JdeB » 03 août 2016, 09:43

paco a écrit :
PlacidoCarrerotti a écrit :Mais quand on dit que le service militaire permettait le brassage social, je rigole.
Bien d'accord : il y avait les planqués d'un côté et les non-planqués de l'autre (en revanche, planqué ou pas on était forcé à une certaine discipline). Moi par exemple j'étais planqué : armée de l'air à Balard, j'allais à l'ONP ou à Pleyel tous les soirs, je n'ai jamais vu autant d'opéras, ballets et concerts qu'à cette époque (douce époque où on trouvait des fonds de loges de 1er étage à quelques francs en se contentant de passer aux guichets la veille de la représentation).
D'ailleurs je vois toujours d'anciens planqués de Balard dans les foyers de Garnier et Bastille, plusieurs d'entre eux sont à l'AROP...
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
jean-didier
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 3364
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Votre service militaire / national

Message par jean-didier » 03 août 2016, 09:46

JdeB a écrit : J'ai mis une photo de la Manon Lescaut de Carsen sur mon bureau qui a été déchirée au son de "On est pas au Queen ici tout de même Pesqué !!!"
Mais on nous offrait des places de spectacles dont une pour Billy Budd à Bastille :lol:
:lol: excellent !
JdeB a écrit : et l'autre assistant de la chaire m'enregistrait des opéras sur le câble. Il achetait ainsi mon silence au sujet de ses rdv au mess des officiers où il recevait les membres du complot pro-Bruno Mégret dont un certain Maxime Brunerie (qui a tiré plus tard sur J. Chirac) et une descendante de...Franz Liszt. J'avoue je suis un collabo :evil:
La vache, tu as cotoyé du beau monde !

Avatar du membre
jean-didier
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 3364
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Votre service militaire / national

Message par jean-didier » 03 août 2016, 09:48

J'étais aussi scientifique du contingent au CEA ... après deux semaines de classes très classes.
Le vendredi après-midi il y avait concours de gâteau (au CEA pas en caserne). C'est à cette époque que j'ai découvert l'opéra de Vienne et que j'ai vu Grubie la première fois sur scène + la Juive et le Prophète !

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19677
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Votre service militaire / national

Message par JdeB » 03 août 2016, 09:50

en raison de mon statut très particulier et privilégié de "scientifique du contingent" réservé au Bac+5, je n'ai croisé (même pendant mes classes à Angoulême) que des intellos de classe moyennes supérieures car "les racailles" en 1997 l'armée s'en lavait les mains et les classes supérieures se faisaient réformer pour ne pas nuire à leur ascension sociale.
Seul un aspirant, Jérôme C..., filleul du préfet Erignac, appartenait à la classe sup'
et un prof d'anglais de Lens à la classe moyenne basse.

Les petits génies de l'informatique avec qui je déjeunais chaque jour n'étaient pas cultivés du tout mais ultra-performants et névrosés. Ils faisaient un trafic de matériel (nous de vins et champagne)
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19677
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Votre service militaire / national

Message par JdeB » 03 août 2016, 09:52

jean-didier a écrit :
JdeB a écrit : J'ai mis une photo de la Manon Lescaut de Carsen sur mon bureau qui a été déchirée au son de "On est pas au Queen ici tout de même Pesqué !!!"
Mais on nous offrait des places de spectacles dont une pour Billy Budd à Bastille :lol:
:lol: excellent !
JdeB a écrit : et l'autre assistant de la chaire m'enregistrait des opéras sur le câble. Il achetait ainsi mon silence au sujet de ses rdv au mess des officiers où il recevait les membres du complot pro-Bruno Mégret dont un certain Maxime Brunerie (qui a tiré plus tard sur J. Chirac) et une descendante de...Franz Liszt. J'avoue je suis un collabo :evil:
La vache, tu as cotoyé du beau monde !
Annette Troisier de Diaz, descendante de Blandine, propriétaire du Château de la Moutte à Saint Trop', nonagénaire à l'époque, avait la princesse Marie Bonaparte (oui, celle de Freud :Jumpy: ) pour marraine
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11555
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Votre service militaire / national

Message par PlacidoCarrerotti » 03 août 2016, 11:32

J’ai fait mon service militaire en 84/85. Toute mon énergie était concentrée sur comment faire pour voir les principaux opéras qui m’intéressaient à Paris (il faudrait sauver l’essentiel).
J'ai fait mes classes en Allemagne et ça n'était pas drôle du tout. Les sous-offs étaient des tarés qui avaient été rétrogradés au bas de l'échelle en raison de leur comportement, et qui pratiquaient divers châtiments, essentiellement envers des appelés provenant de tribus consanguines ardennaises* : punitions collectives, humiliations diverses... Je me souviens d'un piaf agonisant accroché au drapeau au moment de la montée des couleurs. Une grenade au plâtre balancée dans une chambrée en pleine nuit avec obligation de tout nettoyer avant le matin. Un gringalet fournit une dispense de porter des charges lourdes : un costaud bien bas de plafond est obligé de porter sa charge en plus de la sienne, lui casse la gueule dans la chambrée le soir venu, et le lendemain il n'y avait plus de demande de dispense ... Etc.

Je crois qu’on n’avait qu’une douzaine de jours de permission (de mémoire) pour le reste de l’incorporation, et on n’était pas censé s’absenter en plus le weekend. Donc j'étais très inquiet.

J’ai été (avec soulagement) incorporé à Tours (avant le TGV quand même) comme Scientifique du contingent. Le premier jour, une fanfare jouait Les Puritains pour la levée du drapeau. C'était un signe. Rapidement j'ai été muté à Orléans et un peu à Chartre. C’était tout de suite beaucoup mieux.

Ensuite, je suis devenu une vedette qui pouvait tout se permettre.
Les rares appelés "normaux" que je croisais me regardaient avec étonnement et respect.
Entre autres, je donnais des cours de maths à un capitaine qui m'amenait ensuite lui-même à la gare pour que je puisse attraper mon train ... Mon père était (entre autres) président de la Société de Banque de l'Orléanais, vieille institution locale, et ça épatait le colonel.
Après un démarrage calamiteux, ce fut une des périodes où j'ai le plus ri de ma vie car il y avait de vrais dingues dans le service**. Mais les soirées étaient suicidaires : de 18 h à 7 h, j'étais seul dans une chambre sous les toits (dont j'avais finalement obtenu qu'elle soit remeublée) dans immeuble gardé par deux troufions. Et les habitants d’Orléans ne sont pas très ouverts.
Rapidement, on m’a laissé partir le weekend au grand dam du major, à cheval sur les principes : j’étais tellement sympathique …
Au final, j’ai à peu près vu tout ce que je voulais voir, et parfois plusieurs fois (Robert le Diable 6 fois ; Pavarotti, Behrens, Bacquier dans Tosca 3 fois (puis la reprise) ; Tristan avec Jones 3 fois mais Verrett en Lady Macbeth une seule fois (c'était le début de l'incorpo ...), etc.).

En revanche, quand on dit que le service militaire permettait le brassage social, je rigole. C'est sûr que j'ai rencontré des cas-sos que je n'aurais sans doute jamais approchés par ailleurs, mais ça se limite à ça. En Allemagne, j'ai rencontré également un des petit-fils de Picasso qui essayait de se faire passer pour un autiste pour se faire réformer mais ça n'a pas marché : il a fait son service à Balard ... Il y avait un assistant chef de chœur de l'Opéra de Lille qui est rapidement devenu chauffeur du colonel et qui se la pétait de manière arrogante.
A mon époque, Jack Lang a supprimé l'entrée gratuite aux musées nationaux pour les appelés des contingents. Il parait que c'était odieusement discriminant envers les 25% de réformés.

Quant à avoir une quelconque utilité stratégique ... Lors d'une patrouille de nuit, mes ardennais se sont enfuis dans les bois en hurlant parce que l'un d'eux avait cru voir une chauve-souris (le gros balaise du début). Les parisiens sont retournés se coucher à la caserne tandis que les officiers (d'excellents types en revanche) sont partis les rechercher jusqu'à 5 heures du matin.


*Evidemment, je ne parle pas des ardennais en général, je ne connais pas cette région, mais des brutes de la compagnie qui étaient du premier choix en matière d'abrutis.

**A Orléans, il y avait un fonctionnaire sourd (à la suite d'un accident pendant son service militaire) qui était feignant comme une couleuvre. Il pointait à l'heure, puis se préparait son petit-déjeuner, puis aller s'enfermer aux toilettes avec son journal. Ce qui insupportait son collègue, un autre dessinateur de plans.
Comme il s'agissait de stalles, le second a arrosé le premier quand il était aux toilettes à l'aide d'un jet d'eau.
Jour 2 : même manège mais, au moment de partir aux toilettes, le tire-au-flanc professionnel lance un "AH AH" en brandissant un parapluie.
Jour 3 : il va aux toilettes avec son journal et son parapluie. Profitant de sa surdité, son collègue bloque sa porte avec un ballet calé sur la poignée et cloué dans le parquet. Puis il grimpe sur les toits (nous étions au dernier étage d'un immeuble haussmannien) avec son tuyau et attaque par le vasistas. L'autre essaie de sortir, pantalon sur les cuisses, mais la porte est bloquée. Je vous laisse imaginer le désastre.Dans le bureau d'à côté, il y avait un troisième dessinateur qui s'appelait ... Lesourd. Le sourd m'avait à la bonne (il était très gentil par ailleurs) mais Lesourd était jaloux de ma popularité.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

valery
Ténor
Ténor
Messages : 762
Enregistré le : 13 mars 2003, 00:00

Re: Votre service militaire / national

Message par valery » 03 août 2016, 11:48

En raison de mon service national, j'ai dû participer à l'enregistrement du Faust de Plasson. Je garde un souvenir ému du concert qui avait précédé le début de l'enregistrement : Studer, Leech et Van Dam des très grands soirs.
Dans la foulée, j'ai dû participer à la série de Faust à Bercy. Alternaient plein de Faust, Marguerite, Valentin et Méphisto. Seuls quelques noms me reviennent: Araiza, De la Mora, Raftery, Ollmann, Robert Holl (j'ai un doute pour ce dernier), Inga Nielsen, Alliot-Lugaz. Je me demande s'il n'y eut pas Valérie Millot certains soirs...

houppelande
Alto
Alto
Messages : 441
Enregistré le : 01 juil. 2011, 23:00

Re: Votre service militaire / national

Message par houppelande » 03 août 2016, 12:59

PlacidoCarrerotti a écrit :Jour 3 : il va aux toilettes avec son journal et son parapluie. Profitant de sa surdité, son collègue bloque sa porte avec un ballet calé sur la poignée et cloué dans le parquet.
Eh voilà ce que c'est que d'être balletomane ! :wink:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités