L'idole des jeunes

romance
Ténor
Ténor
Messages : 778
Enregistré le : 25 mars 2010, 00:00
Contact :

Re: L'idole des jeunes

Message par romance » 08 déc. 2017, 07:49

Placido a écrit « Un rocker belge chantant des adaptations de succès américains sous un nom d'emprunt anglo-saxon, autrefois accusé de harcèlement sexuel si j'ai bonne mémoire (mais bon : Levine lui la met minable), exilé fiscal, drogué, alcolo, lifté, doublé par un comparse pour ses aigus, fringué comme un clown et j'en passe : ça mérite bien des funérailles nationales... »
Il n'était pas le seul à chanter des adaptations de succès américains. Il faut croire que les pontes du show biz de l'époque savaient que la nouvelle génération avait envie d'autre chose que Tino ou Trénet. C'est curieux que je réagisse à ta liste, parce que franchement, ce n'est pas le personnage vrai, en chair et en os qui m'intéresse, mais ce qu'il a pu représenter à quelques moments de sa vie. Alors, idole des jeunes avec ses succès adaptés ? Oui, mais pas la mienne. Je préférais (et aime toujours) les originaux.Et mm adaptés, ces succès avaient "de qui tenir". Harcèlement sexuel ? Je me garderai bien de juger ce qu'il en est, je n'ai pas les éléments pour savoir où commençait le harcèlement et si les harcelés étaient favorables ou pas à cette approche. Exilé ds un paradis fiscal ? S'il existe des paradis fiscaux c'est aussi qu'il existe des enfers fiscaux. Je n'approuve pas, je n'ai pas les vrais éléments, je constate ; je ne l'ai pas enendu faire la morale, comme d'autre. Drogué, alcoolo, assurément, il ne s'en est pas caché. Je suppose que ce milieu n'est pas "neutre" sur ce sujet là. Fringué comme un clown. Mon Dieu oui! c'était qd mm du n'importe quoi, ses tendances mode outrées. Là, c'est vrai, je le trouvais ridicule. et tu en passes, alors j'ajoute certains de ses derniers compositeurs qui ont ciselé de vrais textes qui lui donnaient une autre épaisseur. Et là, j'ai commencé à l'écouter, et à apprécier. Enfin, j'ai eu l'occasion de le "côtoyer" une fois, je crois que ce qui m 'a le plus surprise, c'est la couleur de ses cheveux. Je ne voudrais pas exagérer, mais je pense que D.Trump n'a rien à lui envier. Après... des funérailles nationales... je pense qu'on oublie là la juste mesure.

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2433
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: L'idole des jeunes

Message par Adalbéron » 08 déc. 2017, 09:08

Je crois qu'il n'y aura pas de de funérailles nationales, juste un hommage "populaire" sur les Champs-Elysées. Il va être enterré à Saint Barth'.
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 22010
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: L'idole des jeunes

Message par JdeB » 08 déc. 2017, 09:11

Adalbéron a écrit :
08 déc. 2017, 09:08
Je crois qu'il n'y aura pas de de funérailles nationales, juste un hommage "populaire" sur les Champs-Elysées. Il va être enterré à Saint Barth'.
Exact
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 22010
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: L'idole des jeunes

Message par JdeB » 08 déc. 2017, 09:21

philipppe a écrit :
08 déc. 2017, 03:36
PlacidoCarrerotti a écrit :
07 déc. 2017, 19:47
Je suis allé l'entendre en concert (au Parc des Princes, sur le pelouse, pour je ne sais plus lequel de ses anniversaires : mon excuse étant que c'était à côté de chez moi). Aucun regret : c'était franchement excellent.
Sardou était venu pour une chanson à la fin, avec un duel d'aigus qu'il avait largement remporté.

J'y suis retourné quelques années plus tard, pour l'édification de mes enfants. C'était au Palais des Sports. Sans intérêt cette fois, mais le spectacle était dans la salle avec des bikers bedonnants, des mémères à chicots avec le portrait de l'idole dans le pantalon (devant bien sûr)...

Un rocker belge chantant des adaptations de succès américains sous un nom d'emprunt anglo-saxon, autrefois accusé de harcèlement sexuel si j'ai bonne mémoire (mais bon : Levine lui la met minable), exilé fiscal, drogué, alcolo, lifté, doublé par un comparse pour ses aigus, fringué comme un clown et j'en passe : ça mérite bien des funérailles nationales...
Il a été doublé par un comparse ? C’est avéré ?
oui, il avait un sosie vocal qui lui permettait de se reposer de temps à autre en concert. Mais il est mort je crois avant Johnny. Eric Bamy, un nom dans ce genre

J'ai partagé à l’École militaire mon bureau pendant 10 mois avec un fan hard. (et de Napoléon et de Bruno Mégret)

J'aimais beaucoup Johnny si attaché à nos Arènes. Comme pour le dernier taureau, on ouvrait les portes pour sa dernière chanson...
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
cosimus
Ténor
Ténor
Messages : 742
Enregistré le : 14 mai 2015, 13:39

Re: L'idole des jeunes

Message par cosimus » 08 déc. 2017, 09:39

JdeB a écrit :
08 déc. 2017, 09:21
J'aimais beaucoup Johnny si attaché à nos Arènes. Comme pour le dernier taureau, on ouvrait les portes pour sa dernière chanson...
Ton parallèle me plaît. C'est bien que le fil redevienne un peu plus sympathique. On en fait sans doute beaucoup trop mais l'hommage "populaire" prévu demain (rien à voir avec V.Hugo dont on avait mis le cercueil sous l'Arc de triomphe!) me semble plutôt bien pensé et évitera peut-être des débordements.
Il vient d'y avoir un débat intéressant à ce propos dans "la médiasphère" sur LCI (une des intervenantes rappelait les funérailles nationales -comme rappelé plus haut par Adalbéron, ce n'est pas le cas pour Johnny!-de Caruso...)
"Est modus in rebus", Horace

"La vérité luit de sa propre lumière;& on n'éclaire pas les esprits avec la flamme des bûchers." Marmontel, Bélisaire,

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 7351
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: L'idole des jeunes

Message par MariaStuarda » 17 déc. 2017, 21:00

Je respectais le chanteur; il a été omniprésent dans ma jeunesse.
Et j'ai trouvé cet hommage boursouflé disproportionné.

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2433
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: L'idole des jeunes

Message par Adalbéron » 17 déc. 2017, 21:31

Attendez, Johnny est mort ?!
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 22010
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: L'idole des jeunes

Message par JdeB » 18 déc. 2017, 09:54

Non, c'est Jean-Philippe Smet qui est mort puisque Johnny est immortel
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Adalbéron
Basse
Basse
Messages : 2433
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: L'idole des jeunes

Message par Adalbéron » 18 déc. 2017, 11:42

JdeB a écrit :
18 déc. 2017, 09:54
Non, c'est Jean-Philippe Smet qui est mort puisque Johnny est immortel
Ouf !
« Life’s but a walking shadow, a poor player / That struts and frets his hour upon the stage / And then is heard no more. It is a tale / Told by an idiot, full of sound and fury, / Signifying nothing. »
— Shakespeare, Macbeth

Avatar du membre
Franz Muzzano
Baryton
Baryton
Messages : 1110
Enregistré le : 30 oct. 2014, 02:19

Re: L'idole des jeunes

Message par Franz Muzzano » 21 déc. 2017, 01:25

Un lien vers un blog que je conseille à ceux qui aiment Brassens, riche d'archives rares, voire très rares. L'auteur a consacré un article aux rapports entre Georges et Johnny, et c'est assez passionnant. Surtout la lucidité de Brassens dans son interview de 1962 quant à la probable longévité de la carrière de son cadet.

(NB : le pdf de l'article du Midi Libre est très intéressant, même s'il contient une grosse erreur. Johnny n'a pas fait la première partie de Georges à Juan les Pins en 1958, d'abord parce qu'à 15 ans un contrat signé aurait été improbable, et surtout parce que Brassens n'a pas donné de concert à Juan cette année-là. En réalité, ce fut en 1960 que ce concert eut lieu. En rappelant que Brassens choisissait lui-même qui faisait ses premières parties (ou avait un droit de veto dans le cas de prestation unique).

http://amandier25.com/2017/12/la-page-i ... t-91752070
Nous n'avons pas besoin d'artistes, nous avons besoin de gens qui ont besoin d'artistes...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités