Le Tartuffe - Bouquet / Fau - Théâtre Porte Saint Martin

Vous souhaitez parler d'art mais pas forcément d'opéra, ce forum est fait pour vous !
Avatar du membre
lionrougeetblanc
Alto
Alto
Messages : 347
Enregistré le : 05 janv. 2017, 12:18
Localisation : Paris - Savoie

Le Tartuffe - Bouquet / Fau - Théâtre Porte Saint Martin

Message par lionrougeetblanc » 20 sept. 2017, 08:27

Théâtre de la Porte saint Martin, du 15 septembre au 30 décembre 2017.

Avec Michel Bouquet, Michel Fau, Nicole Calfan, Juliette Carré, Christine Murillo, Justine Bachelet, Georges Bécot, Bruno Blairet, Dimitri Viau, Aurélien Gabrielli, Alexandre Ruby
Costumes Christian Lacroix. Assistant mise en scène Damien Lefèvre.
Décors Emmanuel Charles. Lumières Joël Fabing. Maquillage / coiffures Pascale Fau

Salle remplie hier soir pour une pièce à laquelle les médias s'intéressent, monstres sacrés obligent, mais pour laquelle le bouche-à-oreille va aussi très vite fonctionner car c'est une vraie réussite.
Décors magnifiques, à la fois baroques dans leur tournure et sobres dans leur mise en action ; costumes somptueux, mélange de Grand siècle et d'inspirations Brugeoises. La mise en scène est à la fois, comme toujours chez Fau quand il travaille sur Molière, respectueuse du texte et du public (aucun comédien ne parle en tournant le dos à la salle), économe de mouvements inutiles, presque intimiste dans son jeu d'acteurs. La distribution est très convaincante (un bémol pour Justine Bachelet, qui compose une Mariane titubante pour traduire un égarement et un désespoir que le texte suffit pourtant à faire comprendre). Remarquable Christine Murillo, en Dorine ; Valère lunaire et si léger (l'entrée en scène sur un improbable attelage !); Nicole Calfan très pro, très juste, très bien ; Juliette Carré, avec béquille (ornementée de strass), qui a gardé de la prestance mais qui n'est pas toujours parfaitement intelligible ; Cléante est très bon ; M. Loyal pittoresque. Restent les deux Michel.
A dire vrai la soirée fut une permanente question pour savoir si Michel Bouquet allait bien se souvenir de son texte tant des coupures de phrase, des silences soudains recelaient parfois d'incertitudes à ce sujet. Mais il était au rendez-vous, et de quelle manière... il compose un Orgon très crédible dans son entêtement de vieillard, qui se rit de pouvoir jouer avec son entourage en décidant, seul, tout seul, contre la raison même. Sa voix caverneuse, son déplacement à petits pas, pourtant solides, son regard parfois égaré, sa présence à la scène, forment une signature qui garde toute sa pertinence, malgré l'âge. Quant à Michel Fau, sa voix si reconnaissable, sa fausse rondeur, son jeu à la fois baroque et sobre, une manière précise d'habiter son costume de scène, sa joie profonde mais tout en retenue aux saluts j'ai retrouvé ce qui m'avait tant séduite dans son Misanthrope.
Il y a des spectacles dont on sait que, pour des raisons diverses, on ne les oubliera pas ; pour moi ce Tartuffe en fait partie.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8515
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Le Tartuffe - Bouquet / Fau - Théâtre Porte Saint Martin

Message par Bernard C » 20 sept. 2017, 08:40

Merci . :bowdown:
(J'y emmène ma nombreuse tribu fin octobre )

Bernard
«Or les traits de ma peinture ne fourvoient point, quoi qu’ils se changent et diversifient. Le monde n’est qu’une branloire pérenne : toutes choses y branlent sans cesse (), et du branle public, et du leur. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant.»
Montaigne Essais III,2

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6559
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Le Tartuffe - Bouquet / Fau - Théâtre Porte Saint Martin

Message par MariaStuarda » 20 sept. 2017, 15:07

Merci beaucoup.
j'avais déjà très envie de le voir; tu renforces ma détermination !

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12205
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Le Tartuffe - Bouquet / Fau - Théâtre Porte Saint Martin

Message par PlacidoCarrerotti » 20 sept. 2017, 15:57

Places prises, merci !
Ça se remplit assez vite semble-t-il, donc n'attendez pas trop.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8023
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Le Tartuffe - Bouquet / Fau - Théâtre Porte Saint Martin

Message par jerome » 28 sept. 2017, 06:15

j'y vais aussi juste avant les vacances avec une classe de 2nde

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12205
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Le Tartuffe - Bouquet / Fau - Théâtre Porte Saint Martin

Message par PlacidoCarrerotti » 28 sept. 2017, 11:30

Bon, je n’ai pas apprécié ce spectacle. La mise en scène hésite entre le burlesque et le drame, sans faire coexister l’un et l’autre. J’étais gêné par les rires de certains spectateurs. Michel Bouquet a la voix complètement cassée, peu projetée. On ne sait pas si ses silences sont dus à des trous de mémoire ou à la recherche d’un effet dramatique (lequel ?). Ce n’est pourtant pas Currentzis qui dirige. Le visage a un peu toujours la même expression. On est très loin du « Roi se meurt ». Fau joue faux en jouant Feydeau. A aucun moment il ne se révèle inquiétant, sans non plus être convaincant sur un registre comique : l’entre-deux ne passe pas dans son jeu. C’est cohérent avec sa mise en scène hélas.
Christine Murillo est une Dorine épatante, mais on se croirait (c’est un compliment dans ma bouche) à la Comédie Française des années 70.
Nicole Calfan est très bien avec une impeccable scène de séduction. Bruno Blairet (Cléante) est bien également, mais ridiculisé par un maquillage outré qui ôte tout crédit à ce caractère « raisonnable ». Alexandre Ruby est lui aussi ridicule en Damis.
Juliette Carré, excellente dans Le Roi se meurt est difficilement audible et son jeu tire vers le Boulevard.
La Marianne de Justine Bachelet a des accents d’ado actuelle : il manque plus que les « Genre-eu ! ». Elle a parfois les mêmes descentes chromatiques dans les fins de mots : « Oui-eu ». Aurélien Gabrielli déclame en voix de fausset : on a l’impression d’entendre Fagioli en Valère. Dans leurs duos, il arrive qu’on ne comprenne plus rien au texte.
Georges Bécot est bon en M.Loyal : en voilà un qui déclame correctement, même en forçant un accent rocailleux (prétendument normand). Dimitri Viau qui fait l’exempt à la fin, est le seul à prononcer les scissions (sci-ssi-ons). Or, sans les voyelles en hiatus, le nombre de pieds n’est pas respecté, ce qui m’a gêné chez tous les autres.
Au global, il n’y a pas d’unité dans le jeu des acteurs.

Image
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8515
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Le Tartuffe - Bouquet / Fau - Théâtre Porte Saint Martin

Message par Bernard C » 28 sept. 2017, 12:13

Aye !
est-ce que tu étais placé très prés ?
«Or les traits de ma peinture ne fourvoient point, quoi qu’ils se changent et diversifient. Le monde n’est qu’une branloire pérenne : toutes choses y branlent sans cesse (), et du branle public, et du leur. La constance même n’est autre chose qu’un branle plus languissant.»
Montaigne Essais III,2

Avatar du membre
Oylandoy
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 686
Enregistré le : 15 sept. 2012, 23:00
Localisation : Angers
Contact :

Re: Le Tartuffe - Bouquet / Fau - Théâtre Porte Saint Martin

Message par Oylandoy » 28 sept. 2017, 12:21

Tout à fait d'accord avec Placido, sauf peut-être pour Michel Fau, qui ne se révèle pas inquiétant, effectivement, mais qui joue bien l'hypocrite, le fourbe, amha (comparer avec Feydeau me paraît exagéré).
Et oui, quelle erreur, le maquillage de Cléante ! Grosse bourde, je pense, voire contresens.
la mélodie est immorale
Nietzsche

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12205
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Le Tartuffe - Bouquet / Fau - Théâtre Porte Saint Martin

Message par PlacidoCarrerotti » 28 sept. 2017, 13:07

Bernard C a écrit :
28 sept. 2017, 12:13
Aye !
est-ce que tu étais placé très prés ?
Rang F (cf. photo).
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

houppelande
Alto
Alto
Messages : 481
Enregistré le : 01 juil. 2011, 23:00

Re: Le Tartuffe - Bouquet / Fau - Théâtre Porte Saint Martin

Message par houppelande » 28 sept. 2017, 14:06

Décidément, nos classiques souffrent. De mon côté, je n'ai pas été très séduit par les Jumeaux Vénitiens, de Goldoni, revisités dans une langue actuelle en porte-à-faux avec l'époque que respectent les costumes et le décor. Beaucoup de criailleries et de déplacements. Dommage, la pièce et les acteurs ont du potentiel.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités