Concert A.Tharaud/V.Petrenko - Philharmonie - 26/11/2016

Répondre
Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10294
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Concert A.Tharaud/V.Petrenko - Philharmonie - 26/11/2016

Message par HELENE ADAM » 27 nov. 2016, 02:04

Concert Rachma2

Philharmonie de Paris- 26/11/2016

Alexandre Tharaud Piano

Royal Liverpool Philharmonic Orchestra sous la direction de Vasily Petrenko

Programme

Sergueï Rachmaninov

Le Rocher op. 7
Composition : 1893.

Concerto pour piano et orchestre n° 2 en ut mineur op. 18
I. Moderato
II. Adagio sostenuto III. Allegro scherzando
Composition : été 1900 pour les deux derniers mouvements ; printemps 1901 pour le premier mouvement

(et bis du pianiste : prélude en do dièse mineur op. 3 n°2 (1892), Rachmaninov)

Danses symphoniques op. 45
I. Non allegro – Lento – Tempo primo
II. Andante con moto (Tempo di valse)
III. Lento assai – Allegro vivace – Lento assai – Allegro vivace
Composition : 1940.

Un week-end Rachmaninov à la Philharmonie, l'histoire de l'orchestre de Liverpool étroitement liée à ce concerto N°2 créé par Rachmaninoff en 1910 avec cette formation musicale, le génie de Vasily Petrenko qui a gravé des intégrales de référence de Rachmaninov et de Chostakovitch, sans doute le chef le plus adéquat au répertoire Russe du 20ème siècle, l'originalité et la sensibilité du pianiste Alexandre Tharaud dans une de ses plus belles oeuvres, bref un grand moment musical ce soir.

Alexandre Tharaud explorait durant le week-end, les facettes du concerto N°2, dans le cadre de trois concerts différents, dont le premier avait lieu samedi après midi d'où l'appellation de Rachma2 pour le concert du soir, brillamment accompagné par d'autres oeuvres de Rachmaninoff et surtout par l'orchestre de Liverpool et son chef que j'essaie de ne pas rater quand il vient à Paris : "l'autre" Petrenko (le premier que j'ai connu par ailleurs :wink: ), Vasily, un chef de très grande classe dont je vous donnerai quelques références d'enregistrements à ne pas rater.

Très belle soirée donc avec une oeuvre courte "coup de poing", le "Rocher" en ouverture de concert, où le doigté du maestro sculpte la fantastique oeuvre qui date de 1893. Ce n'est pas le poème symphonique le plus connu de Rachmaninov mais il est à découvrir d'urgence pour ceux qui ne le connaissent pas. Oeuvre enlevée, rapide, musicalement très colorée, c'est le genre de petite ouverture qui vous met dans le bain et à laquelle l'acoustique fabuleuse de la Philhar rend justice.
Le compositeur s'inspire d'un poème de Lermontov et inscrit les deux premiers vers sur sa partition :
Sur le sein d’un gigantesque rocher
Un petit nuage doré a sommeillé une nuit durant.


Le concerto n°2 (en ut mineur une tonalité qui me "parle" toujours) ne se présente plus, c'est probablement l'oeuvre la plus célèbre du compositeur Russe. Il en a écrit d'abord les deux derniers mouvements (1900)puis le premier sur lequel il hésitait (1901).
Sa beauté tient sans doute au fait que le compositeur, tout en utilisant toutes les couleurs des cuivres, des percussions, des vents en contrepoint de la puissance des basses dans les cordes (6 contrebasse, 8 violoncelles), sait préserver le "cantabile" merveilleux des violons et le valoriser à chaque instant. Le piano souligne ce contraste et la délicatesse du jeu de Tharaud, qui serait en quelque sorte dans cette oeuvre l'opposé de Matsuev, nous propose une interprétation subtile et convaincante.

Oeuvre beaucoup plus tardives les "danses symphoniques" admirablement exécutées elles aussi par l'orchestre et son chef (ovationné), sont aussi une terre de contrastes, entre les rythmes, les styles, les groupes d'instruments, avec d'admirables solos (basson...) comme autant de petits concertos au milieu de l'oeuvre symphonique.Très beau solo également, d'un xylophone que l'acoustique rend magique. Fin grandiose, dommage que les spectateurs n'aient même pas attendu que Petrenko ait abaissé sa baguette pour applaudir. Ah ce temps de silence que le chef demande avant de se tourner vers le public, pourquoi n'est-il pas respecté ? Enthousiasme justifié mais aussi méséducation d'un public pourtant habitué....
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10294
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Rachma2-Alexandre Tharaud / Royal Liverpool Philharmonic Orchestra / Vasily Petrenko-26/11/16

Message par HELENE ADAM » 27 nov. 2016, 11:51

Oeuvres recommandées :

Vasily Petrenko

Rachmaninov, symphonies

Image

Image

Image

Intégrale des symphonies de Chostakovitch

Image

Et si vous n'en voulez qu'une, je vous recommande celle-ci, phénoménale....

Image
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr


Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1913
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Concert A.Tharaud/V.Petrenko - Philharmonie - 26/11/2016

Message par Lucas » 01 déc. 2016, 09:59

HELENE ADAM a écrit : Oeuvre beaucoup plus tardives les "danses symphoniques" admirablement exécutées elles aussi par l'orchestre et son chef (ovationné), sont aussi une terre de contrastes, entre les rythmes, les styles, les groupes d'instruments, avec d'admirables solos (basson...) comme autant de petits concertos au milieu de l'oeuvre symphonique.Très beau solo également, d'un xylophone que l'acoustique rend magique. Fin grandiose, dommage que les spectateurs n'aient même pas attendu que Petrenko ait abaissé sa baguette pour applaudir. Ah ce temps de silence que le chef demande avant de se tourner vers le public, pourquoi n'est-il pas respecté ? Enthousiasme justifié mais aussi méséducation d'un public pourtant habitué....
Comme je suis fan, j'ai le CD de sa 5ème de Chosta dédicacé, na !

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8992
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Concert A.Tharaud/V.Petrenko - Philharmonie - 26/11/2016

Message par Bernard C » 12 déc. 2016, 04:15

Oui moi aussi fan et de Chosta et de V. Petrenko

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités