François Pinault renonce à l'île Seguin

Vous souhaitez parler d'art mais pas forcément d'opéra, ce forum est fait pour vous !
faustin
Basse
Basse
Messages : 3613
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

François Pinault renonce à l'île Seguin

Message par faustin » 10 mai 2005, 08:19

Coup de théâtre: François Pinault renonce à l'implantation à l'île Seguin de sa fondation vouée à l'art contemporain et annonce qu'il installera ses collections au Palazzo Grassi de Venise qu'il a récemment acheté.

Désolante nouvelle: Exit le beau projet, le bâtiment de verre de Tadao Ando ne verra pas le jour.

Que s'est-il donc passé? Voici ce que François Pinault déclare dans Le Monde
<<C'était une immense fierté pour moi de lancer un tel projet et je m'y suis lancé avec enthousiasme".
Et il ajoute:
<<il a fallu prendre acte de l'enlisement administratif de l'opération d'aménagement.
...j'avais fait de l'environnement urbain du musée l'une des conditions sine qua non au lancement de mon projet...
mes interlocuteurs semblaient assimiler à de l'acharnement mon impatience à connaître le voisinage du musée, exigence pourtant exprimée dès l'origine à travers une correspondance soutenue...
Comment imaginer que je mobilise le talent d'un immense architecte et un investissement de 150 millions d'euros pour construire un bâtiment dont l'environnement serait défiguré pendant plus d'une décennie par le voisinage au mieux d'un immense chantier, au pire d'un terrain vague?
Chacun doit bien se rendre compte que le temps d'un projet culturel privé ne peut pas être celui d'un projet public. Le temps d'un entrepreneur, c'est celui de son existence, de son âge, de son impatience à concrétiser son rêve. Le temps d'une administration, c'est celui des procédures, d'une patience sans limite qui s'accompagne des interties, des remises en cause politique ou budgétaires, d'une résignation face aux pesanteurs, aux mois qui s'ajoutent à des semestres pour aboutir à des années de retard.

... le regretté projet pour l'île Seguin enlisé dans les incertitudes, les longueurs et les pesanteurs...>>


Les explications données par l'homme d'affaires sont peu convaincantes. Les retards administratifs sont bien irritants mais il a fallu des décennies et parfois des siècles pour construire les cathédrales.

Il y a une bonne dose d'arrogance dans ces propos. Il fait dépendre son projet des aménagements environnants, ce qui est déjà une exigence assez discutable mais surtout de leur état d'avancement, ce qui ressemble plutôt à un prétexte. Je lui répondrais que Louis XIV a toujours vu son château de Versailles sous les échafaudages et ça ne l'a pas découragé. C'est comme si l'homme d'affaires multipliait les conditions pour finalement ne pas y arriver.

Ce n'est pas bien de susciter de l'espoir pour le trahir et ensuite s'ériger en donneur de leçons.

C'est comme s'il y avait de l'inconstance chez cet homme.

Faustin

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4254
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: François Pinault renonce à l'île Seguin

Message par David-Opera » 10 mai 2005, 08:58

faustin a écrit : Ce n'est pas bien de susciter de l'espoir pour le trahir et ensuite s'ériger en donneur de leçons.

C'est comme s'il y avait de l'inconstance chez cet homme.
On ne peut pas lui reprocher d'être inconstant (propre de la vie).
Par contre en choisissant un palais de Venise dont la taille ne permettra pas d'exposer toutes les oeuvres, il montre que ce n'est pas vraiment par amour de l'art qu'il a pris sa décision (un vrai amateur d'art aurait accepté sans problème d'attendre encore un peu).
Et cela est beaucoup plus à son désavantage et le décridibilise totalement.
Des affaires le concernent actuellement.

Avatar du membre
manrico
Messages : 49
Enregistré le : 03 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris

Message par manrico » 10 mai 2005, 08:58

Sauf que Louis XIV a fait Versailles avec l'argent des Français et Pinault avec le sien... grande différence.

Je pense qu'il faudrait peut etre quand meme que les gouvernements français, de droite comme de gauche, se décident enfin à favoriser le mécénat. Pourquoi le Met peut se payer dans une meme soirée Levine, Pavarotti, Voigt, Zajick... parce que des vieilles rombières ont mis le main au portefeuille tous les ans pour financer le théâtre. Finalement on s'en fout si elles (ou ils) le font uniquement pour payer moins d'impots... Pour ceux qui ont pu assister un jour à un spectacle aux US, c'est toujours impressionnant de voir la liste des donateurs à la fin des programmes. Alors qu'en France, on a 10 multinationales qui se battent en duel pour assister aux soirées "prout-prout" de l'Arop...Ca ne gène personne que Vilars donne de l'argent dans tous les grands théâtres du monde, sauf peut etre en France... Il y a peut etre une raison...
On a l'impression que dans ce pays tout ce qui ne vient pas de la rue de Valois est sale et que si l'idée ne vient pas de Mitterand ou consors, ca ne doit pas voir le jour...

Franchement, j'aurais beaucoup aimé que la France ait l'équivalent du Guggenheim sur ses terres... et je comprends la demotivation de Pinault. Tant pis, ca me permettra de voir Venise...
MAnrico
On a l'impression dans ce pays

faustin
Basse
Basse
Messages : 3613
Enregistré le : 21 déc. 2003, 00:00
Localisation : Paris

le renoncement de François Pinault

Message par faustin » 10 mai 2005, 09:20

manrico a écrit :
Franchement, j'aurais beaucoup aimé que la France ait l'équivalent du Guggenheim sur ses terres... et je comprends la demotivation de Pinault. Tant pis, ca me permettra de voir Venise...
MAnrico
On a l'impression dans ce pays
De ce dossier, je ne sais que ce que j'ai appris en lisant l'article du Monde signé par Emmanuel de Roux et celui de François Pinault Ile Seguin, je renonce. Je trouve que l'exposé des motifs de François Pinault n'est pas du tout en sa faveur, par certains côtés léger et teinté d'arrogance.

Mais enfin, l'administration française, il la connaît, il l'a pratiquée et il doit s'y entendre mieux que quiconque pour la bousculer!

Il dit qu'il est impatient. Il doit savoir que les grandes oeuvres demandent du temps. Il s'agit de remodeler tout un vaste périmètre urbain, ça ne peut pas se faire sur un claquement de doigt.

L'homme d'affaires a des exigences sur l'environnement du Musée ce qui peut se concevoir mais aussi sur la date d'achèvement des travaux de l'opération urbanisme pour que ça fasse joli le jour de l'inauguration, là, c'est chercher la complication.

François Pinault désespère, non seulement Billancourt mais ceux qui pensaient qu'il pourrait y avoir de grandes et belles initiatives en France dans le domaine culturel.

Faustin

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4254
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Message par David-Opera » 10 mai 2005, 09:20

manrico a écrit : Sauf que Louis XIV a fait Versailles avec l'argent des Français et Pinault avec le sien... grande différence.

... et je comprends la demotivation de Pinault. Tant pis, ca me permettra de voir Venise...
MAnrico
On a l'impression dans ce pays...
Pardonnez mon doute, mais je suis persuadé que vous ne comprenez pas les motivations de Mr Pinault (et je pense qu'elles échappent à tous pour l'instant).

Quand on voit que Louis II de Bavière finança trois châteaux (avec son argent et ses emprunts) dont l'un mis 17 ans à être construit, et le dernier ne fût achever faute de moyens, et qu'il supervisa lui même les travaux, la tirade sur le rêve de l'entrepreneur que nous a sorti Pinault me fait doucement rigoler. :lol:

Avatar du membre
Stolzing
Soprano
Soprano
Messages : 74
Enregistré le : 16 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Stolzing » 10 mai 2005, 10:15

Je ne sais pas quelles sont ses motivations réelles et sa tribune dans le Monde reflète la réalité ou non. Cela dit, il a 69 ans et son impatience n'est pas illégitime. En outre, vous oubliez une chose: c'est son pognon et il fait ce qu'il veut avec, sans devoir de comptes à qui que ce soit. A partir du moment où il investit 150 millions d'euros de son propre argent au seul bénéfice de la collectivité qui profitera de sa collection et des espaces pour les expositions, c'est aux autorités publiques diverses de se bouger et de lui donner ce qu'il veut (dans les limites de la loi, bien sûr), mais ça, évidemment :roll:

Il me paraît aussi parfaitement normal qu'il exerce un droit de regard sur l'environnement du futur musée. Une fois encore, 150 millions d'euros, sortis directement de sa poche, sans profit pour lui sauf le prestige, et rien ne l'y obligeait ! Ca donne tout de même quelques droits à la reconnaissance de la collectivité... Dommage :cry:

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4254
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Message par David-Opera » 10 mai 2005, 10:23

Stolzing a écrit : ..... c'est son pognon et il fait ce qu'il veut avec, sans devoir de comptes à qui que ce soit.........
Tout à fait d'accord. Mais pourquoi chercher à se justifier dans la presse? On ne lui demande rien il me semble? Il n'a qu'à se barrer avec son pognon c'est tout! Plutôt que de nous faire rigoler avec ses propos bien prétentieux sur ses motivations réelles. 8)

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1227
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 10 mai 2005, 10:31

David-Opera a écrit :
Stolzing a écrit : ..... c'est son pognon et il fait ce qu'il veut avec, sans devoir de comptes à qui que ce soit.........
Tout à fait d'accord. Mais pourquoi chercher à se justifier dans la presse? On ne lui demande rien il me semble? Il n'a qu'à se barrer avec son pognon c'est tout! Plutôt que de nous faire rigoler avec ses propos bien prétentieux sur ses motivations réelles. 8)
Vus les commentaires suscités par cette annonce sur ce fil, on comprend qu'il ait éprouvé le besoin d'expliquer le pourquoi du comment :D Sa motivation me semble assez évidente, voire légitime: voir son projet aboutir de son vivant et de ses propres yeux.

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4254
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Message par David-Opera » 10 mai 2005, 10:43

La réalité est que Mr Pinault a joué sur 2 tableaux en laissant poursuivre les travaux jusqu'en 2005 sur l'Ile tout en cherchant ailleurs un autre endroit. C'est une mentalité très courante dans la vie et pas très belle, alors cela fait mieux de sortir un beau discours sur le rêve de l'entrepreneur.

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1227
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 10 mai 2005, 10:46

David-Opera a écrit :Quand on voit que Louis II de Bavière finança trois châteaux (avec son argent et ses emprunts) dont l'un mis 17 ans à être construit, et le dernier ne fût achever faute de moyens, et qu'il supervisa lui même les travaux, la tirade sur le rêve de l'entrepreneur que nous a sorti Pinault me fait doucement rigoler. :lol:
Louis II était un jeune homme qui croyait avoir le temps, et d'ailleurs qui y consacrait tous le sien. Par contre "son" argent était celui du royaume de Bavière, qui était à la limite de la banqueroute lors de son 'accident' lacustre :wink:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités