Elena Urioste et Michael Brown en concert

Vous souhaitez parler d'art mais pas forcément d'opéra, ce forum est fait pour vous !
Répondre
Luc ROGER
Baryton
Baryton
Messages : 1781
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Munich
Contact :

Elena Urioste et Michael Brown en concert

Message par Luc ROGER » 16 déc. 2015, 17:05

Musique de chambre: débuts munichois pour Elena Urioste et Michael Brown

Elena Urioste et Michael Brown, deux jeunes talents américains ont donné hier soir leur premier concert munichois dans le cadre des concerts de studio de la chaîne de radiodiffusion bavaroise BR-Klassik. La violoniste Elena Urioste et le pianiste et compositeur Michael Brown, tous deux résidents new yorkais, s´étaient rencontrés il y a six ans au Festival Ravinia, le plus ancien des festivals américains de plein air, qui a lieu près de Chicago, et après quelques essais concluants se sont associés pour former un duo de piano et de violon, qui connut son premier concert, couronné de succès, dès 2009. Les deux artistes sont animés par le souci de la plus grande perfection. A les voir en scène,à les écouter interpréter leur programme, on est tout de suite saisi par la rigueur de leur attitude corporelle et la sensibilité extrême, très intériorisée, de leur interprétation.

Jouer d´un instrument suppose une grande maîtrise corporelle, ce à quoi la violoniste Elena Urioste attache une importance toute particulière. Pour y parvenir, elle puise dans les ressources que lui fournit une pratique assidue du hatha yoga, selon la technique de Bikram Choudury. Et cela donne une présence scénique remarquable de concentration et de sérénité, où le corps et l´âme vibrent à l´unisson, où chaque geste semble exécuté en pleine conscience. C´est fort, c´est intense et d´une beauté empreinte de noblesse.

Ils avaient choisi l´optimisme pour thème de leur concert dont le programme proposait des oeuvres de Mozart, de Falla, Messiaen et Brahms. Elena Urioste explique cet optimisme du programme par le caractère alerte et joyeux de Mozart, le tempérament fougueux de l´oeuvre de de Falla, les aspects grandioses de Messiaen. Brahms enfin réjouit tout interprète virtuose.

Mozart d abord avec la dernière sonate pour piano et violon qu´il ait composée (sonate en la majeur, Köchel 526). Mozart a alors 31 ans, un âge dont nos artistes ne doivent pas être éloignés. Ils ont ensuite donné la Suite populaire espagnole de Manuel de Falla, d´après les Siete canciones populares espanolas, que de Falla composa en 1914, suivant notamment les conseils de Claude Debussy d´utiliser pour ses compositions les ressources de la musique populaire andalouse. Paul Kochanski en avait tiré un arrangement pour violon et piano, pour six d´entre elles. Michael Brown s´est chargé de transposer la deuxième de ces chansons, la Seguidilla Murciana, complétant ainsi le travail du violoniste polonais.
En deuxième partie du programme, Michael Brown et Elena Urioste nous font découvrir un aspect de Messiaen moins connu, celui de sa musique de chambre, avec les Thèmes et variations pour violon et piano que Messiaen composa en 1932 et qu´il offrit en cadeau de mariage à sa jeune épouse, la violoniste Claire Delbos. Après cette oeuvre jouée avec une concentration toute intériorisée, les artistes ont interprété un fleuron du répertoire romantique de musique de chambre, la première sonate pour piano et violon, en sol majeur, de Johannes Brahms, une des sonates que Brahms, très exigent avec lui-même, jugea assez bonne pour la conserver. Une oeuvre appréciée des virtuoses dans laquelle le piano et le violon se rencontrent dans d´heureuses harmonies.

BR-Klassik nous offre la possibilité de réentendre ce beau concert via internet, pendant une semaine.
http://www.br.de/radio/br-klassik/webco ... e-100.html

A noter que Michael Brown et Elena Urioste se produisent par ailleurs en trio avec piano avec le violoncelliste Nicholas Canellakis.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 11 invités