Spectacle Bartabas-Carlson à La Villette

Sujets inclassables !

Répondre
Musanne
Baryton
Baryton
Messages : 1948
Enregistré le : 03 nov. 2011, 00:00
Contact :

Spectacle Bartabas-Carlson à La Villette

Message par Musanne » 09 juin 2013, 23:42

Un spectacle original à recommander aux amateurs
- d'art équestre et plus particulièrement de celui de Bartabas et/ou
- des chorégraphies de Carolyn Carlson
- de la musique de Philip Glass

Sous le titre "We were horses" un spectacle né de la collaboration de Bartabas et du Centre chorégraphique national de Roubaix dirigé par C. Carlson, présenté à la Grande Halle de La Villette jusqu'au 30 juin.
J'ai assisté hier à la Première, très applaudie malgré la chaleur assez pesante qui régnait dans la salle.
Chevaux magnifiques montés par de jeunes cavaliers, surtout des cavalières aux longs cheveux flottants. Longs cheveux qu'on retrouve chez les danseuses. Chorégraphie très "physique" . les danseurs, tous remarquables, courent beaucoup. Beaucoup de mouvement de bras aussi, comme toujours chez Carlson. Ce que je reprocherais : des séquences un peu trop longues, impression de longueur encore renforcée par la musique répétitive de Glass. Surtout, sauf par moments, un manque de fusion entre la partie dansée et la partie équestre, qui paraissent plus juxtaposées qu'intégrées, à quelques notables exceptions près (les cavalières armées de longs bâtons poursuivant les danseurs). Je n'ai pas tout à fait retrouvé la magie d'autres propositions de Bartabas mais celle-ci est néanmoins fort intéressante.

Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9224
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Spectacle Bartabas-Carlson à La Villette

Message par Bernard C » 10 juin 2013, 17:11

Musanne a écrit :Un spectacle original à recommander aux amateurs
- d'art équestre et plus particulièrement de celui de Bartabas et/ou
- des chorégraphies de Carolyn Carlson
- de la musique de Philip Glass

Sous le titre "We were horses" un spectacle né de la collaboration de Bartabas et du Centre chorégraphique national de Roubaix dirigé par C. Carlson, présenté à la Grande Halle de La Villette jusqu'au 30 juin.
J'ai assisté hier à la Première, très applaudie malgré la chaleur assez pesante qui régnait dans la salle.
Chevaux magnifiques montés par de jeunes cavaliers, surtout des cavalières aux longs cheveux flottants. Longs cheveux qu'on retrouve chez les danseuses. Chorégraphie très "physique" . les danseurs, tous remarquables, courent beaucoup. Beaucoup de mouvement de bras aussi, comme toujours chez Carlson. Ce que je reprocherais : des séquences un peu trop longues, impression de longueur encore renforcée par la musique répétitive de Glass. Surtout, sauf par moments, un manque de fusion entre la partie dansée et la partie équestre, qui paraissent plus juxtaposées qu'intégrées, à quelques notables exceptions près (les cavalières armées de longs bâtons poursuivant les danseurs). Je n'ai pas tout à fait retrouvé la magie d'autres propositions de Bartabas mais celle-ci est néanmoins fort intéressante.
Merci pour ce compte rendu Musanne .

Je n'aurai pas l'occasion de voir ce spectacle , mais j'imagine bien la difficulté d'assembler l'esthétique des courbes "sinusoïdes" de C. Carlson et son goût de l'itération , voire de la répétition avec la fougue des chevaux , leur élan même dompté de Bartabas.

Carolyn Carlson colle vraisemblablement fort bien avec Glass ...

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Musanne
Baryton
Baryton
Messages : 1948
Enregistré le : 03 nov. 2011, 00:00
Contact :

Re: Spectacle Bartabas-Carlson à La Villette

Message par Musanne » 10 juin 2013, 22:53

En fait l'itération est plus le fait des cavaliers, qui tournent inlassablement autour du podium circulaire où les danseurs évoluent, avec une assez grande variété de mouvements, et une fougue qui n'est pas moindre que celle des chevaux. L'énergie est ce qui caractérise les 2 partenaires. Et aussi une volonté d'évoquer quelque chose d'originel, tellurique, animal, sous une forme obsédante, quasi hypnotique avec la musique de Glass. Mais on a affaire à 2 mondes en miroir plutôt qu'à une rencontre.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités