L'idole des jeunes

Vous souhaitez parler d'art mais pas forcément d'opéra, ce forum est fait pour vous !
Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8692
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

L'idole des jeunes

Message par Bernard C » 06 déc. 2017, 06:39

"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

romance
Ténor
Ténor
Messages : 689
Enregistré le : 25 mars 2010, 00:00
Contact :

Re: L'idole des jeunes

Message par romance » 06 déc. 2017, 08:29

13 ans. Europe 1 - Salut les copains. Filipacchi (il me semble) annonce Johnny Hallyday. Je pense « Il s’est gouré ! «   Et ensuite...

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8692
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: L'idole des jeunes

Message par Bernard C » 06 déc. 2017, 08:43

romance a écrit :
06 déc. 2017, 08:29
13 ans. Europe 1 - Salut les copains. Filipacchi (il me semble) annonce Johnny Hallyday. Je pense « Il s’est gouré ! «   Et ensuite...
Je l'ai entre-aperçu une seule fois dans ma vie vers 1963-64 Avenue Médecin ( elle s'appelait Avenue de la Victoire.....) en Août pendant les vacances :wink: ...un énorme attroupement dans la nuit brillante.
Le jeune ado que j'étais aperçut cette idôle blonde et la frénésie qui l'entourait.

J'étais fort peu yéyé... j'étais très Saint Germain des prés.... Mais les Chaussettes noires et les Chats Sauvages étaient le noyau dur des surprises-parties où j'aventurais mes émois avec les filles.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2785
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: L'idole des jeunes

Message par Loïs » 07 déc. 2017, 19:13

Indubitablement malgré le nombre incroyable de chanteurs & chanteuses d'opéra que j'aurai entendu , il restera celui qui aura le plus marqué ma vie (je me souviens exactement de la première fois que je l'ai entendu sur un disque de mes parents et pourtant je n'étais vraiment pas haut) et le seul poster que j'ai jamais accroché dans ma chambre :down:
https://www.youtube.com/watch?v=cmdQZhvmZyM

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12356
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: L'idole des jeunes

Message par PlacidoCarrerotti » 07 déc. 2017, 19:47

Je suis allé l'entendre en concert (au Parc des Princes, sur le pelouse, pour je ne sais plus lequel de ses anniversaires : mon excuse étant que c'était à côté de chez moi). Aucun regret : c'était franchement excellent.
Sardou était venu pour une chanson à la fin, avec un duel d'aigus qu'il avait largement remporté.

J'y suis retourné quelques années plus tard, pour l'édification de mes enfants. C'était au Palais des Sports. Sans intérêt cette fois, mais le spectacle était dans la salle avec des bikers bedonnants, des mémères à chicots avec le portrait de l'idole dans le pantalon (devant bien sûr)...

Un rocker belge chantant des adaptations de succès américains sous un nom d'emprunt anglo-saxon, autrefois accusé de harcèlement sexuel si j'ai bonne mémoire (mais bon : Levine lui la met minable), exilé fiscal, drogué, alcolo, lifté, doublé par un comparse pour ses aigus, fringué comme un clown et j'en passe : ça mérite bien des funérailles nationales...
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1640
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: L'idole des jeunes

Message par Adalbéron » 07 déc. 2017, 20:34

Mais il n'était pas belge !
Sinon joli portrait :lol:
Quelle belle voix il avait lorsqu'il était jeune (dans "Que je t'aime" par exemple).
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 2431
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: L'idole des jeunes

Message par micaela » 07 déc. 2017, 20:41

Son père, Léon Smet, était belge.
Je pensais même, à un moment (il y a longtemps...) qu'il l'était à 100 % (ou plutôt du genre "né en France de parents belges"), mais sa mère était française .
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1640
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: L'idole des jeunes

Message par Adalbéron » 07 déc. 2017, 23:43

Oui, mais il était français puisque né en France et ayant un parent français.
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Avatar du membre
micaela
Basse
Basse
Messages : 2431
Enregistré le : 16 juil. 2015, 17:24
Localisation : paris

Re: L'idole des jeunes

Message par micaela » 07 déc. 2017, 23:57

Même avec deux parents étrangers, le droit du sol lui aurait permis d'être français . Je ne parlais que d'origine. Même des années avant son histoire d'exil fiscal, on parlait de ses origines belges.
S'il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problème Proverbe shadok

philipppe
Ténor
Ténor
Messages : 913
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: L'idole des jeunes

Message par philipppe » 08 déc. 2017, 03:36

PlacidoCarrerotti a écrit :
07 déc. 2017, 19:47
Je suis allé l'entendre en concert (au Parc des Princes, sur le pelouse, pour je ne sais plus lequel de ses anniversaires : mon excuse étant que c'était à côté de chez moi). Aucun regret : c'était franchement excellent.
Sardou était venu pour une chanson à la fin, avec un duel d'aigus qu'il avait largement remporté.

J'y suis retourné quelques années plus tard, pour l'édification de mes enfants. C'était au Palais des Sports. Sans intérêt cette fois, mais le spectacle était dans la salle avec des bikers bedonnants, des mémères à chicots avec le portrait de l'idole dans le pantalon (devant bien sûr)...

Un rocker belge chantant des adaptations de succès américains sous un nom d'emprunt anglo-saxon, autrefois accusé de harcèlement sexuel si j'ai bonne mémoire (mais bon : Levine lui la met minable), exilé fiscal, drogué, alcolo, lifté, doublé par un comparse pour ses aigus, fringué comme un clown et j'en passe : ça mérite bien des funérailles nationales...
Il a été doublé par un comparse ? C’est avéré ?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités