Page 1 sur 1

Ian Bostridge - Le Voyage d'Hiver de Schubert, essai.

Posté : 23 févr. 2018, 17:26
par jeantoulouse
Dans quel livre sur la musique peut-on connaitre la courbe du développement des sources d’énergie en Angleterre et au Pays de Galles de 1560 à 1860 ? ou voir la reproduction de Six études d’oreiller de Dürer (1493) ? ou lire un long développement sur la Corneille et autres corvidés ? ou encore tout savoir, schéma à l’appui, du phénomène naturel nommé parhélie ?
Dans aucun autre, je pense, que dans l’extraordinaire voyage qu’offre le ténor britannique Ian Bostridge dans son étude sur le cycle de Schubert Winterreise. Cet essai sous titré Anatomie d’une obssession est paru chez Actes Sud sous le titre Le Voyage d’hiver de Schubert. Organisé en autant de chapitres que le cycle comporte de mélodies , c’est-à-dire vingt - quatre, il propose à partir du texte de chaque poème de Wilhelm Müller et de la musique qu’il a inspirée au compositeur, des « études » diverses, toujours documentées, inattendues, passionnantes, originales, suggestives, séduisantes qui témoignent à l’évidence d’une culture encyclopédique, et d’une connaissance intime de la vie et de l’œuvre de Schubert et de son temps. L’introduction explique la démarche avec une joyeuse lucidité :
"Dans le présent ouvrage, j'entends utiliser chaque lied comme point de départ pour en explorer les origines : situer le morceau dans son contexte historique, mais aussi ouvrir des connexions nouvelles et inattendues - à la fois contemporaines et mortes depuis longtemps : littéraires, visuelles, psychologiques, scientifiques et politiques. L'analyse musicale jouera inévitablement son rôle, mais elle n'a rien de systématique".
Qu’ils se rassurent ! Les spécialistes et les musicologues sauront tout sur « l’assimilation du triolet » (chapitre sur le lied Wasserflut/ Inondation) et la façon de le jouer. Et ne manquent pas les lectures techniques sur l’interprétation de tel vers, de tel moment mélodique. Mais ce livre n’est pas fait (seulement) pour eux. Plus largement, Il est écrit pour les amoureux de Schubert en général, et du cycle singulièrement. Le vœu du ténor essayiste qui a chanté le cycle des dizaines de fois est atteint. Le lecteur n’écoute plus chacun de ces lieder désormais de la même façon. Un livre de passion fait pour passionner, même les plus réticents. Un livre de curiosités, d’ouvertures, où se manifeste ce que doit être la culture : un rayonnement.
Ajoutons que chaque lied est reproduit en langue originale et bénéficie en français d’une traduction qui suit au mieux le rythme et la place des mots du vers allemand.

Ian Bostridge, Le Voyage d’Hiver, Anatomie d’une obsession. Essai traduit de l’anglais et de l’allemand par Denis-Armand Canal. Actes Sud. Janvier 2018. 29 euros.

Re: Ian Bostridge - Le Voyage d'Hiver de Schubert, essai.

Posté : 23 févr. 2018, 18:12
par micaela
Intéressant...
Pour ceux qui s'étonneraient de voir un chanteur d'opéra se lancer dans un tel travail (qui dépasse largement le cadre de l'art lyrique), Ian Bostridge est historien de formation. Il s'est même consacré essentiellement à cette activité avant de devenir chanteur à plein temps en 1995 (source : wikipedia en anglais).
https://en.wikipedia.org/wiki/Ian_Bostridge

Re: Ian Bostridge - Le Voyage d'Hiver de Schubert, essai.

Posté : 09 mars 2018, 18:10
par philipppe
je suis en train de le lire c'est en effet passionant ! livre vraiment formidable .

Re: Ian Bostridge - Le Voyage d'Hiver de Schubert, essai.

Posté : 30 mars 2018, 15:47
par altini
Excellent ouvrage. Très érudit en en même temps (!) agréable à lire.

Re: Ian Bostridge - Le Voyage d'Hiver de Schubert, essai.

Posté : 03 mai 2018, 13:38
par Miranda91
À travers son style littéraire simple et souple, Ian Bostridge emporte avec lui érudits et amateurs au cour du romantisme allemand. Rédigé sous forme d'une enquête historique, cette étude très documentée sera autant l'occasion pour les spécialistes d'approfondir leurs connaissances que pour les curieux de découvrir cette ouvre unique de Schubert. Cet ouvrage traduit de l'anglais connait un grand succès outre-manche.