Page 1 sur 1

E. Pesqué - Nancy Storace, muse de Mozart et de Haydn - 2017 (1ère biographie française)

Posté : 08 mai 2017, 13:23
par EdeB
J’ai le plaisir de vous annoncer la parution de ma biographie d’Ann Selina Storace dite Nancy Storace (1765-1817), la première Susanna de Mozart.

Comme beaucoup d’entre vous le savent déjà à la lecture de mes messages sur ODB, les opéras mozartiens m’ont toujours été très chers. Parmi ses chanteurs créateurs, Nancy Storace a particulièrement attisé ma curiosité.
Outre Susanna et Eleonora (dans l’inachevé Lo Sposo deluso), elle est aussi la dédicataire d’un air de concert (KV 505) particulièrement original, puisque Mozart se mettait en scène au piano. De plus, c’est en son honneur que Salieri et Mozart ont co-écrit une cantate, récemment redécouverte. (On en a parlé ICI)

Résultat de plus de dix ans de recherches, cette biographie de 510 pages détaille la vie et la carrière d’une des « sopranos » les plus célèbres du XVIIIe siècle et du début du XIXe siècle.

Retracer sa vie et sa carrière m’a permis de me pencher aussi sur l’évolution de l’opéra entre la fin de l’Ancien Régime et les années napoléoniennes, ainsi que sur les conditions de travail des chanteurs de l’époque. Storace est également une révélatrice idéale de la manière dont on considérait les « actrices », entre fascination et réprobation.

Etait-elle une enfant prodige, comme Mozart ?
Avant de connaître Mozart, quels étaient ses liens avec lui ?
Nancy Storace a-t-elle été la maîtresse de Mozart ?
Se sont-ils écrits après le départ de la cantatrice de Vienne ou n’est-ce qu’une légende ?
Storace a-t-elle eu une influence sur Mozart, alors qu’il composait Le Nozze di Figaro ?
Quelles étaient les relations entre Nancy Storace et Lorenzo Da Ponte ?
Da Ponte était-il un personnage douteux ?
Comment Nancy Storace a-t-elle été recrutée pour Vienne ? (Et non, ce n’est pas à Venise, comme on le lit presque partout…)
Quel était le fonctionnement de l’opéra à Vienne ? Et à Londres ?
Quand a-t-elle chanté des extraits de Le Nozze di Figaro à Londres ?
A-t-elle été également la maîtresse du Prince de Galles et de Joseph II ?
Quid de Casanova ? et de Sade, le « divin marquis » ?
Quels sont les points communs entre JMW Turner et Nancy Storace ?
Nancy Storace a-t-elle pâti d’une certaine forme d’antisémitisme britannique ? (Et, non, elle n’était pas d’origine juive…)
A la suite de quel scandale fit-elle un don à la Royal Society of Musicians ?
Sa séparation avec le grand ténor John Braham en 1816 a-t-elle eu un effet indirect sur la Guerre de l’Opium entre l’Angleterre et la Chine ?
A-t-elle été remerciée d’un opéra à Florence pour avoir imité la virtuosité du grand castrat Luigi Marchesi ?

Vous aurez la réponse à toutes ces questions, dans

Image

Nancy Storace, muse de Mozart et de Haydn
par
Emmanuelle Pesqué


CreateSpace, 2017.
510 pages. Noir et Blanc.
Comprend un cahier iconographique en N&B, une chronologie détaillée de la carrière de Nancy Storace, les synopsis et les distributions des opéras anglais qu’elle a créés, une bibliographie, une discographie et un index onomastique.

Format : 17 x 24,4 cm
Prix de vente : 19 € (TTC)

Disponible sur Amazon.fr

Vous pouvez en lire quelques EXTRAITS

Quatrième de couverture

Créatrice de Susanna des Noces de Figaro de Mozart, Ann Selina Storace (1765-1817), désormais connue sous son surnom de Nancy, fut l’une des cantatrices les plus adulées de son temps. Tout au long d’une brillante carrière européenne débutée dès l’âge de sept ans et demie, elle servit les répertoires les plus divers. Elle côtoya également certains des plus grands génies de son temps et d’éminents personnages, dont beaucoup l’honorèrent de leur amitié.
Mozart fût-il insensible à son charme ? Il composa pour elle l’un de ses personnages les plus affriolants, ainsi qu’un air de concert, Ch’io mi scordi di te, destiné à « Mselle Storace et moi »…
Adorée d’Haydn, elle inspira également Salieri, qui écrivit en son honneur la seule de ses œuvres réalisée en collaboration avec Mozart. Certains des compositeurs les plus prisés de l’époque lui taillèrent sur mesure des rôles dans lesquels son talent comique et son charisme scénique, alliés à sa musicalité, enchantèrent les foules.
Une vie privée mouvementée, aux rebondissements parfois rocambolesques, que la presse se hâta de faire connaître à des lecteurs avides, la large diffusion de ses portraits et de caricatures, des apparitions dans des œuvres de fiction, ont également contribué à faire de la « Signora Storace » un personnage marquant de la vie artistique de son temps.
Cette biographie, la première à paraître en France, retrace son parcours grâce à de nombreux documents inédits, lettres, archives, presse écrite et mémoires, la plupart traduits en français pour la première fois. Une chronologie détaillée de sa carrière et une iconographie rare complètent le portrait d’une figure attachante dont l’aura est encore bien vivace.

Re: E. Pesqué - Nancy Storace, muse de Mozart et de Haydn - 2017 (1ère biographie française)

Posté : 19 mai 2017, 12:35
par jean-didier
Tu nous donnes l'eau à la bouche !! :-)

Re: E. Pesqué - Nancy Storace, muse de Mozart et de Haydn - 2017 (1ère biographie française)

Posté : 20 mai 2017, 09:40
par EdeB
jean-didier a écrit :
19 mai 2017, 12:35
Tu nous donnes l'eau à la bouche !! :-)
Tant mieux ! :D

Re: E. Pesqué - Nancy Storace, muse de Mozart et de Haydn - 2017 (1ère biographie française)

Posté : 20 mai 2017, 11:58
par EdeB
J'en profite pour rappeler l'existence du blog qui accompagne la biographie : http://annselinanancystorace.blogspot.fr/

Je vais continuer à y publier des informations diverses, trop détaillées pour pouvoir trouver place dans le livre, des biographies de contemporains et des informations sur certaines représentations. Tout comme de l'iconographie complémentaire... (Par exemple, une galerie de portraits de Nancy Storace, dont les droits pour un usage commercial étaient trop onéreux... dont le coût se serait répercuté sur le prix de l'ouvrage).

Je vais également continuer lister les quelques coquilles qui ont échappé à la vigilance de 4 relecteurs (dont une professionnelle !), bien que cette étape ait pris un an... Mea Culpa ! :evil:
Les corrections se trouvent en bas de http://annselinanancystorace.blogspot.f ... age_6.html