20 ans de Bastille : votre palmares ?

Quiz's, sondages & Co.
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20807
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

20 ans de Bastille : votre palmares ?

Message par JdeB » 04 juil. 2009, 16:03

Dans moins de 10 jours, l'Opéra Bastille fétera ses 20 ans d'ouverture au public. Quels sont vos meilleurs souvenirs dans cette salle ?

Pour ma part :


Saint François d'Assise msc P. Sellars

Nabucco avec J.Varady, S. Ramey, J. Cura, V. Urmana

Lucia avec June Anderson et R. Alagna

Parsifal avec P. Domingo et T. Hampson

Salomé avec K. Mattila

Damnation de Faust Ozawa / Lepage

Les Contes d'Hoffmann msc Carsen avec N. Dessay et S. Ramey

Tristan, Salonen / Sellars, Meier, Heppner

Pelléas S. Cambreling / R. Wilson avec Delunsch, Keenlyside, Van Dam, Furlanetto

Lady Macbeth msc M. Kusej avec EMW
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

tuano
Basse
Basse
Messages : 9361
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 04 juil. 2009, 16:23

Ma toute première soirée à l'opéra : les Noces de Figaro.

Saint François d'Assise avec José van Dam.

Nabucco avec Varady, Ramey, Cura, Urmana, puis avec Leiferkus, Guleghina.

La première de Norma avec Carol Vaness et Susanne Mentzer.

Lucia di Lammermoor avec June Anderson.

Manon avec Renée Fleming et Richard Leech.

Peter Grimes avec Ben Heppner et Stephanie Blythe dans une production à la Ken Loach.

La Bohème avec Roberto Alagna et Angela Gheorghiu.

Tristan et Isolde dans la production de Sellars/Viola.

Mon palmarès serait...

Meilleure production : Peter Grimes, ex aequo avec Tristan et Isolde
Meilleur interprète dans un premier rôle : Maria Guleghina
Meilleur interprète dans un second rôle : Stephanie Blythe

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 5197
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Message par David-Opera » 05 juil. 2009, 09:05

Depuis 1998 :

Macbeth Guleghina/Lafont 1999
Guerre et Paix Guryakova/Brubaker 2000
La Bohème Alagna/Gheorghiu 2001
Don Carlo Alvarez/Larin 2001
Capriccio Fleming 2004
Tristan et Isolde Meier/Heppner 2005
Madame Butterfly Zhang/Berti 2006
Salomé Naglestad/Haenchen 2006
Parsifal Meier/Ventris 2008
Lady Macbeth de Mzensk Westbroek/Haenchen 2009

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20807
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 05 juil. 2009, 09:12

David-Opera a écrit :Depuis 1998 :

Macbeth Guleghina/Lafont 1999
Guerre et Paix Guryakova/Brubaker 2000
La Bohème Alagna/Gheorghiu 2001
Don Carlo Alvarez/Larin 2001
Capriccio Fleming 2004
Tristan et Isolde Meier/Heppner 2005
Madame Butterfly Zhang/Berti 2006
Salomé Naglestad/Haenchen 2006
Parsifal Meier/Ventris 2008
Lady Macbeth de Mzensk Westbroek/Haenchen 2009
Ce Capriccio a été monté à Garnier
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 5197
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Message par David-Opera » 05 juil. 2009, 09:14

Depuis 1998 : Nouvel essai

Macbeth Guleghina/Lafont 1999
Guerre et Paix Guryakova/Brubaker 2000
Les Contes d'Hoffmann Dessay 2000
La Bohème Alagna/Gheorghiu 2001
Don Carlo Alvarez/Larin 2001
Tristan et Isolde Meier/Heppner 2005
Madame Butterfly Zhang/Berti 2006
Salomé Naglestad/Haenchen 2006
Parsifal Meier/Ventris 2008
Lady Macbeth de Mzensk Westbroek/Haenchen 2009

lamammamorta
Alto
Alto
Messages : 300
Enregistré le : 12 oct. 2006, 23:00

Message par lamammamorta » 05 juil. 2009, 09:43

Il y a aussi "La Dame de pique" en 2000, avec Galouzine, Matilla, Gerello, Keenlyside dirigé magistralement par le tout jeune Jurowski. Un vrai choc lyrique pour moi.
Il y a eu aussi Rusalka, Billy Budd, Khovantchina, Cardillac...
j'en passe, et des meilleures.

Je n'étais pas à Paris avant 1999, mais beaucoup me parlent des premiers "Troyens", Benvenuto Cellini, Lady Macbeth et ses champs de choux en 1996...

Je crois que les "parisiens" ont été très gâtés tout au long de ces vingt années dans cette immense temple dédié à notre art préféré qu'est l'opéra Bastille.

abaris
Basse
Basse
Messages : 2897
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par abaris » 05 juil. 2009, 10:04

Parsifal Conlon/Moll/Urmana/White en 1999
Billy Budd Langridge/Saks en 2001
La Bohème Alagna/Gheorghiu 2001
Der Fliegende Holländer Klajner/Anthony/ Dohmen en 2002
Pelléas et Mélisande Delunsch/ Keenlyside en 2004
Tristan et Isolde Meier/Heppner 2005
Rusalka avec Guryakova en 2005
Parsifal Meier/Ventris 2008
Wozzeck Cambreling/Denoke/Keenlyside en 2008
I Capuletti et i Montecchi Netrebko/ Ciofi/ Di Donato en 2008
Lady Macbeth de Mzensk Westbroek/Haenchen en 2009

zephiro
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 144
Enregistré le : 01 avr. 2008, 23:00
Contact :

Message par zephiro » 05 juil. 2009, 10:04

Il y a tellement de productions qui m'ont marqué...

Bastille a une place particulière pour moi car c'est là que j'ai vu mon tout premier opéra.
C'était en décembre 1993 avec Les Brigands d'Offenbach (Langrée / Deschamps - Makeieff) avec Sénéchal, Lamprecht et Lagrange. Un vrai bonheur !

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20807
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 05 juil. 2009, 11:03

lamammamorta a écrit :
Lady Macbeth et ses champs de choux en 1996...

C'était avant 1996


modules.php?name=Content&pa=showpage&pid=22
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

paco
Basse
Basse
Messages : 8540
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Message par paco » 05 juil. 2009, 14:36

je n'ai jamais eu de frissons d'anthologie dans cette salle que je trouve glacée et où on est trop loin des artistes pour sentir l'expression, le charisme, ce petit + qui déclenche l'émotion. Cette absence de grands moments "irrationnels" ne m'a cependant pas empêché d'y passer d'excellentes soirées, mon palmarès serait :

- les Troyens d'ouverture : mise en scène inexistante, mais la Cassandre de Bumbry et la Didon de Verrett, ça marque les souvenirs... ;-)

- une série d'Elektra avec Gwyneth Jones et Leonie Rysaneck

- l'Adriana Lecouvreur de Freni, le reste était moyen, mais elle je ne peux pas oublier sa prestation...

- la première Lady Macbeth von Mtsenk, d'Engel et Chung. La reprise ds la mes de Kusej cette année fut aussi un grand moment

- St François d'Assise mis en scène par Sellars

- Lucia lors de la première série (Serban / Anderson / Alagna)

- le Nabucco d'ouverture de HG (Varady, Ramey, Laffont, Cura, etc.)

- la Norma lors de la reprise avec Anderson

- la Bohême avec Alagna et Vaduva (eh oui, même si on a su après qu'en coulisses l'ambiance n'était pas top, en tous cas sur scène c'était super)

- Manon dans la reprise avec Fleming et Alvarez, et tout particulièrement le dernier soir de la série de représentations (surpassement général des artistes ce soir-là, le genre d'électricité qui se produit sans qu'on sache trop pourquoi)

- un soir de Carmen où Cura avait été annoncé au dernier moment (il était encore jeune et en pleine possession de ses moyens, il s'était surpassé et BUM aussi)

- la Khovanchina

- deux "Zambelleries" : Billy Budd et Guerre et Paix (que je pourrais revoir tous les soirs sans m'en lasser)

- Don Carlo lors d'une série où chantaient Carlos Alvarez, René Pape, Borodina, et Larin

- Tristan (celui sous GM, avec Salonen-Sellars, pas celui sous HG)

- Les Contes d'Hoffmann le soir unique où Villazon était en très grande forme (= la dernière représentation de la reprise sous GM). J'avais aussi aimé la création de la production, avec Dessay, mais le mauvais ténor de l'époque m'avait pas mal gâché la soirée

- la reprise du Don Giovanni d'Hanecke, même si j'avais préféré cette production à Garnier (car elle nécessite vraiment une proximité avec les expressions des visages)

- Cardillac (je suis d'ailleurs étonné que cette production ne soit jamais citée comme une des réussites de GM à l'ONP)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 19 invités