La Prime jeunesse de Richard Wagner

Quiz's, sondages & Co.
bajazet
Basse
Basse
Messages : 2676
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 03 sept. 2005, 19:16

Je n'ai rien lu de catégorique à ce sujet.
En revanche, elle avait pour demi-s?ur Riccarda Strunde-Hülle, qui eut sur le tard une liaison avec Malwina Schnorr von Carosfeld. C'est à partir de la correspondance de Riccarda que Gwynteh Jones a conçu naguère son spectacle : "O Malwina".
"La patrie du cochon se trouve partout où il ya du gland."
Fénelon, Dialogues des Morts.

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1227
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 03 sept. 2005, 19:20

Ferais-tu référence à la guerre des Malwin'?

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2676
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 03 sept. 2005, 19:21

Laisse Margaret* en dehors de tout cela !

* pas Margaret Ritchie, une autre.
"La patrie du cochon se trouve partout où il ya du gland."
Fénelon, Dialogues des Morts.

Avatar du membre
DavidLeMarrec
Ténor
Ténor
Messages : 757
Enregistré le : 02 nov. 2003, 00:00
Localisation : Bordeaux
Contact :

Message par DavidLeMarrec » 03 sept. 2005, 19:22

Friedmund a écrit :Est-il historiquement prouvé qu'elle fut l'initiatrice et l'inspiratrice de l'autre grand Richard, Richard Strauss, dans sa jeunesse?
C'est très improbable, nous perdons toute trace d'elle en 1874, à l'âge de 37 ans. Les historiens désignent d'ailleurs cette figure angulaire de l'histoire lyrique allemande par son diminutif "Richie, 37 en 74".

Avatar du membre
philopera
Ténor
Ténor
Messages : 869
Enregistré le : 12 mars 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par philopera » 03 sept. 2005, 19:22

Ce qui est sûr c'est que sa petite fille , Richardine Wagner, fut une grande résistante pendant le regime nazi. Elle épousa un soldat russe et s'installa à Moscou. Persécutée par le KGB , elle finit ses jours à Liège en 1965.

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1227
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 03 sept. 2005, 19:22

Pour une fois qu'à cette époque ce n'était pas de la faute de Richard Nixon...

Avatar du membre
phenix
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 113
Enregistré le : 27 déc. 2004, 00:00

Message par phenix » 03 sept. 2005, 19:29

DavidLeMarrec a écrit :
C'est très improbable, nous perdons toute trace d'elle en 1874, à l'âge de 37 ans. Les historiens désignent d'ailleurs cette figure angulaire de l'histoire lyrique allemande par son diminutif "Richie, 37 en 74".
Je pensais que 74 faisait référence à la grande période de Richard Clayderman..

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1227
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 03 sept. 2005, 19:40

Phénix, crois tu vraiment utile de faire surgir à nouveau sur ce forum la riche polémique entre les admirateurs de Richard Claydermann et ceux de Richard Anthony?

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1227
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 03 sept. 2005, 19:40

Cela dit je suis assez d'accord: parfois, on ne peut pas se contenter de rester à entendre siffler les trains.

Avatar du membre
phenix
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 113
Enregistré le : 27 déc. 2004, 00:00

Message par phenix » 03 sept. 2005, 19:42

Friedmund a écrit :Phénix, crois tu vraiment utile de faire surgir à nouveau sur ce forum la riche polémique entre les admirateurs de Richard Claydermann et ceux de Richard Anthony?
Contrairement à ce que tu peux croire, cher Friedmund , je suis une grande admiratrice de Richard Anthony. :wink:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 36 invités