Bilan de notre saison 2017/2018

Quiz's, sondages & Co.
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19596
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Bilan de notre saison 2017/2018

Message par JdeB » 18 juil. 2018, 09:12

jeanch a écrit :
17 juil. 2018, 14:17
Révélation féminine : Lise Davidsen pour Ariadne (Aix)
oui, un vrai choc pour moi aussi !
une voix d'orgue :D
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 3534
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Bilan de notre saison 2017/2018

Message par Loïs » 18 juil. 2018, 09:47

JdeB a écrit :
18 juil. 2018, 09:12
jeanch a écrit :
17 juil. 2018, 14:17
Révélation féminine : Lise Davidsen pour Ariadne (Aix)
oui, un vrai choc pour moi aussi !
une voix d'orgue :D
itou mais avec de splendides piani aussi
elle fait partie de ces (rares) voix où tu entends en même temps tous les grands rôles à venir

Avatar du membre
kirby
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 174
Enregistré le : 14 déc. 2004, 00:00
Localisation : Paris

Re: Bilan de notre saison 2017/2018

Message par kirby » 18 juil. 2018, 14:50

En effet, elle suspendait le temps de la représentation dès qu'elle ouvrait la bouche dans l'acte.
J'ai vu plusieurs fois cette oeuvre et c'est la première fois qu'une chanteuse me fait si bien ressentir les abimes de désespoir dans lesquels se trouve ariane !!!
Du grand grand art !!!!

Avatar du membre
jeanch
Baryton
Baryton
Messages : 1209
Enregistré le : 10 avr. 2005, 23:00
Localisation : Paris

Re: Bilan de notre saison 2017/2018

Message par jeanch » 18 juil. 2018, 16:25

Elle mérite bien qu'on lui ouvre un fil. 8)

viewtopic.php?f=21&t=20636

Avatar du membre
Hiero von Stierkopf
Baryton
Baryton
Messages : 1565
Enregistré le : 10 avr. 2016, 16:47
Localisation : Gross-Paris

Re: Bilan de notre saison 2017/2018

Message par Hiero von Stierkopf » 28 juil. 2018, 17:45

Ma saison lyrique étant définitivement terminée, je peux dresser assez objectivement mon top 10.

1 - Ring, BSO
2 - Don Carlos, ONP
3 - Parsifal, BSO
4 - Samson et Dalila, WSO
5 - Parsifal, Baden-Baden
6 - Prophète, DOB
7 - Macbeth, ROH
8 - Lohengrin, ROH
9 - Trittico, BSO
10 - Francesca da Rimini, ONR

Chanteurs ayant notablement marqué ma saison :

- Nina Stemme (Kundry, Brünnhilde)
- Elīna Garanča (Eboli, Dalila, Santuzza)
- Anna Netrebko (Lady Macbeth)
- Anja Harteros (Elsa, Tosca, Amelia, Arabella)
- Ermonela Jaho (Suor Angelica)
- Gregory Kunde (Prophète, Poliuto, Radamès, Pollione, Des Grieux)
- Jonas Kaufmann (Carlos, Parsifal, Siegmund)
- Stephen Gould (Tristan, Parsifal)
- Roberto Alagna (Samson)
- Simon Keenlyside (Tonio, Macbeth, Rigoletto)
- Ludovic Tézier (Posa, Alphonse)
- Wolfgang Koch (Amfortas, Klingsor, Michele, Wotan)
- Franz-Joseph Selig (Gurnemanz)

Découvertes enthousiasmantes en salle de la saison :

- Die Schweigsame Frau (BSO)
- Francesca da Rimini (ONR)

Oeuvre contemporaine mais on aurait pu survivre sans : L'invisible (Reimann, DOB)

Horreur de la saison : Traviata (Staatsoper Hannover)

Rendez-vous manqués : Elektra (PP), Adriana Lecouvreur (WSO), Anna Netrebko (Baden-Baden)
Comment ça, merde alors ?! But alors you are French ?

paco
Basse
Basse
Messages : 7957
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Bilan de notre saison 2017/2018

Message par paco » 28 juil. 2018, 18:16

paco a écrit :
18 juil. 2018, 00:12
Fin de saison ce soir.
De mémorable, sur 13 opéras (3 ONP, 1 Amsterdam, 4 ROH, 1 Garsington, 1 Sydney, 1 VC à la PP 1 VC au TCE et 1 Athénée) il me restera le Don Carlos de l'ONP, malgré tous ses défauts, et le Don Giovanni du ROH.
J'observe que malgré Anna Netrebko, j'ai déjà oublié la reprise de Macbeth au ROH, spectacle globalement trop routinier sans doute.
Modification : maintenant que j'ai vu le Siegfried de Munich, je l'ajoute à Don Carlos ONP et Don Giovanni ROH, et en fait il prend la première place du podium haut la main.
Et Nina Stemme remporte sans hésiter le trophée d'Artiste de la saison ! :D

Efemere
Basse
Basse
Messages : 2029
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Re: Bilan de notre saison 2017/2018

Message par Efemere » 01 août 2018, 22:17

Meilleurs spectacles :
1. Dead Man Walking (au Teatro Real)
2. Ring et Parsifal (à Munich)
3. Parsifal (au Staatsoper Unter den Linden), Gloriana (au Real), The King and I (à Londres) et Parsifal (à Bayreuth)

Meilleures chanteuses :
1. Nina Stemme (Kundry à Berlin et à Munich, Brünnhilde à Munich)
2. Elīna Garanča (Eboli à Paris, Dalila à Vienne)
3. Anna Caterina Antonacci (Queen Elizabeth I dans Gloriana à Madrid) – Kelli O'Hara (Anna dans The King and I à Londres)

Meilleurs chanteurs :
1. John Lundgren (Alberich dans le Ring de Munich)
2. Jonas Kaufmann (Don Carlos à Paris, dans le Ring et Parsifal de Munich) – René Pape (Gurnemanz à Berlin et à Munich) – Günther Groissböck (Gurnemanz à Paris et à Bayreuth)
3. Bejun Mehta (Oberon dans A Midsummer Night's Dream au Theater an der Wien) – Roberto Alagna (Samson à Vienne) – Alexander Tsymbalyuk (Boris Godounov à Paris, Fasolt à Munich) – Ain Anger (Pimen à Paris, dans le Ring de Munich) – Wolfgang Koch (dans le Ring et Parsifal à Munich)

Déceptions :
Miranda (Opéra Comique)
• Stefan Vinke (dans le Ring de Munich).

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19596
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Bilan de notre saison 2017/2018

Message par JdeB » 02 août 2018, 09:22

Il est frappant de voir que seuls ceux qui voyagent à l'étranger pour l'opéra s'expriment sur ce fil (très majoritairement un public "germanisé" d'ailleurs)
Ces voyages se faisant surtout à Munich, Vienne, Berlin et à Londres selon un schéma très star-system
je suis le seul à avoir cité des chefs et des livres et presque le seul à inclure des opéras composés avant le XIX ième.

Wagner et Verdi "en sortent grands vainqueurs
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

paco
Basse
Basse
Messages : 7957
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Bilan de notre saison 2017/2018

Message par paco » 02 août 2018, 10:18

JdeB a écrit :
02 août 2018, 09:22
Il est frappant de voir que seuls ceux qui voyagent à l'étranger pour l'opéra s'expriment sur ce fil (très majoritairement un public "germanisé" d'ailleurs)
Ces voyages se faisant surtout à Munich, Vienne, Berlin et à Londres selon un schéma très star-system
je suis le seul à avoir cité des chefs et des livres et presque le seul à inclure des opéras composés avant le XIX ième.

Wagner et Verdi "en sortent grands vainqueurs
Très intéressant en effet. A la base il est incontestable qu'une maison comme Munich a proposé une qualité artistique superlative depuis plusieurs saisons, à tous les niveaux (j'en dirai moins des 3 autres, qui ont proposé quelques spectacles exceptionnels mais pas plus que Paris ou ailleurs).

Mais au-delà de la qualité artistique, je pense que ce palmarès focalisé sur 4 institutions reflète surtout la capacité de celles-ci à fédérer une communauté, ce à quoi des institutions comme l'ONP ou le TCE demeurent impuissantes (c'est une question de savoir-faire et surtout, j'en suis convaincu de choix stratégique).

L'expérience à Munich ou au ROH, c'est tout un ensemble qui ne démarre pas qu'à 19h30, mais bien avant et encore longtemps après. C'est une ambiance, une relation avec le public (considéré comme passionné et pas comme "usager" d'une administration). C'est d'ailleurs aussi un public incontestablement moins renouvelé (on ne peut nier que l'on croise les mêmes têtes quelque soit le soir, au ROH ou à Munich...). Mais c'est justement peut-être cet aspect communautaire et "habitués du lieu" qui crée cette magie, tisse des liens émotionnels forts, et prolonge le souvenir de la représentation. L'institution est un peu une deuxième famille. Un peu comme la tribune des supporters d'un club de foot, ce sont toujours les mêmes têtes, et c'est justement pour cela qu'il y a de l'ambiance et que le souvenir est fort.
C'est tout le contraire de ce que recherchent l'ONP et les institutions françaises en général, qui ne jurent que par le renouvellement du public à tous prix, ce qui exclut d'emblée l'idée même qu'il puisse y avoir un noyau dur d'habitués (et donc d'une communauté), puisqu'il s'agit de renouveler et non de fidéliser.

Comme l'avouait un ami encore plus Lissnerophile que David (oui, c'est possible ;-) ), une semaine avant le lever de rideau on a déjà un a priori positif de ce que l'on va voir à Amsterdam ou à Munich, comparé au même spectacle que l'on verrait à Paris. Et comme le mentionne souvent Placido, un même spectacle à qualité égale provoquera toujours plus de frissons à Munich ou Londres qu'à Paris, là c'est une question de chaleur humaine de la salle elle-même (problème de Bastille).

Tout cela pour dire que la focalisation du palmarès ne reflète pas qu'une dimension artistique, mais va bien au-delà.

Efemere
Basse
Basse
Messages : 2029
Enregistré le : 11 mars 2014, 14:04
Localisation : Paris

Re: Bilan de notre saison 2017/2018

Message par Efemere » 02 août 2018, 10:51

Mouais, en ce qui me concerne, c'était la 1e fois que j'assistais à autant de spectacles au BSO, et malgré la qualité de ce que j'ai vu et entendu, je n'ai pas aimé une partie du public du BSO, que je trouve snob et-ou pas particulièrement avenante. C'est ce que j'ai ressenti aux étages, aux places de catégories moyennes ou basses, pas au parterre où je me suis replacée deux fois. Et lors de plusieurs représentations, j'ai dû subir quelques regards pas amènes de voisins pincés et-ou culs-serrés, et le pire, toutes sortes de bruits : fouilles de sacs à main, reniflements de gens enrhumés, bruissements de sacs en plastique, commentaires chuchotés, etc.
Chaleur humaine, bof, sauf aux applaudissements ; plutôt chaleur de la température dans la salle, avec les odeurs de sueur et même de pieds...

Par contre, j'ai apprécié l'accueil et l'efficacité du personnel, qui a réussi à me retrouver le dernier soir une toute petite paire de jumelles que j'avais perdue plusieurs jours auparavant (et pas « volée » par un spectateur) ; je ne pense pas que j'aurais récupéré ces jumelles à Paris.

Je préfère nettement l'ambiance du ROH, et même celle de Vienne, même si j'y ai rencontré des gens pas sympas, comme par exemple une rombière rechignant à enlever son sac qu'elle avait posé sur mon siège.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 54 invités